EL2 - Márquez encore en tête, Miller et Quartararo au contact

Leader sous la pluie dans la matinée, Marc Márquez a encore été le plus rapide dans la deuxième séance du Grand Prix des Amériques, sur piste sèche cette fois.

EL2 - Márquez encore en tête, Miller et Quartararo au contact

Après une matinée troublée par la pluie, le soleil a fait son apparition sur le circuit d'Austin. La température ambiante a atteint 30°C et celle de la piste 41°C, permettant aux pilotes de rouler immédiatement en pneus slicks dans une deuxième séance d'essais libres probablement déterminante pour assurer la qualification directe en Q2 puisque de nouvelles averses sont attendues samedi matin, ce qui rendrait toute amélioration impossible.

Le risque de pluie étant beaucoup plus faible pour la journée de dimanche, les pilotes ont d'abord préparé la course, prenant pour la majorité la piste avec un dur à l'avant et un medium à l'arrière. Immédiatement, ils ont roulé plus vite que dans la matinée mais après quelques tours, c'est le même homme qui était en tête, Marc Márquez, déjà dominateur quand la piste était humide.

Lire aussi :

Le vainqueur de six des sept courses disputées sur ce circuit en MotoGP a repoussé Jack Miller à 0"525 dix minutes après le début de la séance. Pol Espargaró était troisième devant Fabio Quartararo, relégué à plus d'une seconde du leader. Et Márquez aurait pu faire mieux : il avait plus d'une demi-seconde sur sa propre référence au troisième secteur quand il a décidé de regagner son stand.

Quartararo a perdu plusieurs positions, notamment au profit de Pecco Bagnaia. Yamaha a informé le leader du championnat que le vainqueur des deux dernières courses était dans sa roue et Quartararo s'est relevé, ne souhaitant visiblement ne donner aucun indice à son principal rival pour la couronne mondiale.

Le 2'05"156 de Márquez est longtemps resté une référence, mais Miller s'est rapproché à 0"123. Miguel Oliveira est remonté au troisième rang, devant Takaaki Nakagami et Fabio Quartararo, dont le langage corporel dans le garage montrait les mouvements de sa Yamaha au virage 9, resté très bosselé même si plusieurs parties de la piste ont été refaites.

Márquez dégringole dans le classement... et reprend la tête

Dans les dix dernières minutes, plusieurs pilotes se sont lancés dans l'exercice du time attack, avec un pneu tendre à l'arrière. Bagnaia a pris la tête mais il a vite été battu par Nakagami. Miller s'est intercalé entre les deux hommes et s'est fait une grosse frayeur dans la foulée au premier virage, évitant de peu la chute. Quartararo s'est emparé de la première place à moins de trois minutes de la fin de la séance.

Márquez a dégringolé à la 11e place avant de reprendre les commandes, 0"202 devant Quartararo. Pol Espargaró a confirmé la bonne forme de Honda en remontant à la troisième place. Márquez était sur le point d'améliorer son chrono mais une erreur l'en a empêché. Le Catalan est néanmoins resté leader devant Miller, venu prendre la troisième place à Quartararo sous le drapeau à damier. Pol Espargaró et Nakagami ont complété un top 5 dans lequel trois représentants de Honda étaient présents.

Pecco Bagnaia a pris la sixième place devant Jorge Martín, Johann Zarco, Álex Rins et la sensation du moment, Enea Bastianini. Joan Mir, qui a failli être éjecté de sa Suzuki au virage 9 en fin de séance, s'est contenté de la 13e place, devant Andrea Dovizioso et Franco Morbidelli, tous deux encore dans une phase d'adaptation. Valentino Rossi n'a pris que la 17e place.

Trois chutes ont perturbé la fin de la séance, pour Iker Lecuona et Miguel Oliveira au virage 12 et Aleix Espargaró dans la dernière portion du tracé, à très haute vitesse mais sans gravité pour le pilote Aprilia. Les dix premiers de l'après-midi sont naturellement les dix premiers au cumul des deux premières séances, en raison de la pluie tombée avant les EL1, et sont donc les pilotes qui ont pour leur moment leur ticket pour une entrée directe en Q2.

Lire aussi :

United States Grand Prix des Amériques - Essais Libres 2

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Spain Marc Márquez Honda 17 2'04.164  
2 Australia Jack Miller Ducati 17 2'04.179 0.015
3 France Fabio Quartararo Yamaha 17 2'04.366 0.202
4 Spain Pol Espargaró Honda 16 2'04.552 0.388
5 Japan Takaaki Nakagami Honda 16 2'04.612 0.448
6 Italy Pecco Bagnaia Ducati 16 2'04.663 0.499
7 Spain Jorge Martín Ducati 15 2'04.677 0.513
8 France Johann Zarco Ducati 15 2'04.723 0.559
9 Spain Álex Rins Suzuki 18 2'04.802 0.638
10 Italy Enea Bastianini Ducati 16 2'04.836 0.672
11 South Africa Brad Binder KTM 16 2'04.852 0.688
12 Italy Luca Marini Ducati 16 2'04.933 0.769
13 Spain Joan Mir Suzuki 15 2'05.094 0.930
14 Italy Andrea Dovizioso Yamaha 15 2'05.137 0.973
15 Italy Franco Morbidelli Yamaha 14 2'05.296 1.132
16 Spain Álex Márquez Honda 16 2'05.614 1.450
17 Italy Valentino Rossi Yamaha 16 2'05.631 1.467
18 Portugal Miguel Oliveira KTM 14 2'05.682 1.518
19 Spain Aleix Espargaró Aprilia 12 2'06.209 2.045
20 Italy Danilo Petrucci KTM 14 2'06.235 2.071
21 Spain Iker Lecuona KTM 16 2'06.257 2.093
partages
commentaires

Voir aussi :

Dovizioso : "Pas tant de maturité chez les pilotes plus âgés"

Article précédent

Dovizioso : "Pas tant de maturité chez les pilotes plus âgés"

Article suivant

Quartararo juge les bosses indignes du MotoGP : "C'est une blague"

Quartararo juge les bosses indignes du MotoGP : "C'est une blague"
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021