Espargaró très satisfait de ses débuts au guidon de l'Aprilia

partages
commentaires
Espargaró très satisfait de ses débuts au guidon de l'Aprilia
Par : Léna Buffa
26 nov. 2016 à 13:22

Après une première séance très prometteuse à Valence, Aprilia était à nouveau en piste cette semaine à Jerez, des essais qui ont confirmé les premières sensations de son leader.

Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini, et Marcus Eschenbacher
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini, et Marcus Eschenbacher
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini

Le constructeur italien aborde la saison 2017 avec un line-up renouvelé, formé d'Aleix Espargaró et du rookie Sam Lowes. Une nouvelle fois, l'Espagnol s'est fait remarquer, tandis que son collègue, qui a chuté la semaine dernière, a été contraint à un roulage très limité.

Si le mauvais temps a poussé l'équipe à interrompre sa séance jeudi soir, Espargaró a suffisamment roulé pour confirmer les sensations ressenties la semaine précédente. Le transfuge de Suzuki a atteint son objectif plus général, qui était de définir une base de départ sur laquelle s'appuiera le travail de l'usine pendant l'hiver et de recueillir des informations désormais transmises au département course de Noale afin de préparer la RS-GP dans sa version 2017.

"Le premier jour, on n'a pas pu beaucoup rouler parce que la piste était vraiment humide jusqu'à la mi-journée. On a fini par faire quelques tours, puis la journée de [jeudi] n'a pas été mauvaise. Malheureusement, on n'a pas pu rouler le dernier jour à cause de la pluie", résume Aleix Espargaró sur le site officiel du MotoGP, après avoir bouclé un total de 80 tours et signé un meilleur chrono de 1'39"675 qui l'a placé au quatrième rang des pilotes MotoGP présents.

"Sincèrement, mon feeling est bon", assure-t-il. "On a re-confirmé les problèmes qu'on a eus à Valence et on sait donc assez clairement dans quelle direction aller pour la saison prochaine. Globalement, je suis vraiment satisfait de mes sensations avec la moto. Elle convient assez bien à mon style de pilotage, c'est une moto très stable et j'ai un très bon feeling avec le pneu avant, ce qui est très important avec Michelin. On sait que l'on manque de puissance, le plus important maintenant est donc d'améliorer la distribution de puissance et de gagner en couple dans certains domaines."

Marcus Eschembacher, nouveau chef mécanicien du pilote espagnol, retient lui aussi le bon travail de base réalisé durant ces quelques premiers de piste : "Nous nous dirigeons vers la pause hivernale avec de bonnes sensations. Aleix a confirmé ce qu'il avait montré à Valence, à la fois en termes de performances et d'adaptation à la RS-GP. Nous avons identifié une direction technique plutôt précise pour seconder son style de pilotage et, pendant l'hiver, nous travaillerons dans le but d'apporter sur les premiers tests de Sepang une moto encore plus évoluée. La météo ne nous a pas aidés et il a également fallu compter sur une glissade, mais nous pouvons envisager la saison 2017 avec optimisme."

À l'instar des autres équipes MotoGP, Aprilia fera son retour en piste fin janvier pour les essais de Sepang, qui donneront le coup d'envoi de la pré-saison.

Article suivant
Motorsport.com élit son top 10 des pilotes MotoGP 2016

Article précédent

Motorsport.com élit son top 10 des pilotes MotoGP 2016

Article suivant

Smith et KTM entre réalisme et volonté de progresser rapidement

Smith et KTM entre réalisme et volonté de progresser rapidement
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais de novembre à Jerez
Lieu Circuito de Jerez
Pilotes Aleix Espargaró
Équipes Gresini Racing
Auteur Léna Buffa