Lorenzo contrôle Rossi et s'impose au Mans
Podium : le deuxième, Valentino Rossi avec le vainqueur Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing et le troisième Andrea Dovizioso, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le vainqueur Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Loris Baz, Forward Racing
Le vainqueur Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Le deuxième Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team et Andrea Dovizioso, Ducati Team

C'est sous un soleil radieux que s'est déroulé un Grand Prix de France MotoGP qui a oublié le temps maussade de ces deux derniers jours pour dérouler un spectacle de premier choix. Cependant, les enseignements des séances libres passées ont été retenus par une piste qui, bien que chauffée à plus de 40° pour la première fois du meeting, a confirmé la régularité et la vélocité d'un Jorge Lorenzo qui a bel et bien retrouvé tout son jeu.

Après avoir triomphé à Jerez, le double champion du monde a ainsi contrôlé un Valentino Rossi ravi d'avoir repris à zéro ses réglages hier soir. Le tout pour un doublé Yamaha d'autant plus retentissant que Honda a bu la tasse, laissant encore un peu plus à Ducati le rôle de challenger dans le championnat réservé aux constructeurs.

Dès la meute toute équipée en pneus soft lâchée, il est apparu clair que Marc Marquez ne pourrait pas garder sa position de leader. Malgré un meilleur chrono au warm-up, le champion du monde en titre a multiplié les écarts dès les deux premiers tours, laissant Jorge Lorenzo s'échapper et le reste du peloton l'avaler. Une occasion trop belle pour les deux Ducati et un Valentino Rossi installé d'entrée à une cinquième place idéale pour optimiser ses nouveaux choix techniques décidés samedi.

L'officiel Honda a dû d'abord laisser partir le "Doctor" avant de tenir tête au duo Britannique composé de Bradley Smith et de Cal Crutchlow. Le pensionnaire Tech3 est passé et celui de Lucio Cecchinello s'apprêtait à faire de même avant de tomber. Des chutes qui ont d'ailleurs été légion avant même d'atteindre le premier quart de la course : Dani Pedrosa s'y mettra mais repartira, Mike Di Meglio partira à la faute, tout comme Stefan Bradl et Scott Redding. Quant à Aleix Espargaro, sous anti-douleurs après sa cabriole du samedi matin, il rejoindra les stands après un souci d'embrayage.

Puis Marquez et Iannone se sont retrouvés...

A coup de chrono en 1'33, Jorge Lorenzo menait la danse devant un Valentino Rossi capable d'afficher un 1'32.879 lorsqu'il a fallu se lancer à l'assaut des deux Ducati. A la mi-course, les deux officiels Yamaha contrôlaient la situation devant le duo Ducati mené par Andrea Dovizioso. De son côté, Andrea Iannone commençait à composer avec son épaule luxée il y a à peine cinq jours.

Lâchant prise, il a été rejoint par un Bradley Smith impeccable roulant sous la menace constante d'un Marc Marquez qui faisait avec ce qu'il avait. On pensait le sort de l'Italien scellé. Mais c'était oublier l'effet que fait le n°93 sur lui.

C'est une des leçons du jour. Si vous rencontrez un Iannone à l'agonie, mettez devant lui un Marc Marquez et l'effet sera garanti. Il retrouvera toutes ses forces et cela décuplera une hargne qui fait déjà toute sa réputation. Marc Marquez a versé le premier sang en doublant à la fois Smith et la Ducati à la chicane Dunlop. Un assaut qui a réveillé le pilote de la moto rouge qui a vu instantanément de la même couleur.

Sous les yeux d'un pilote Tech3 qui n'a pas osé s'en mêler, les deux hommes se sont lancés dans un duel épique qui sera l'un des moments à se repasser cette saison. Un coup à toi, un coup à moi, intérieur, extérieur, je croise et je décroise, ce furent trois tours de bonheur, Marc Marquez a tordu sa Honda dans tous les sens pour se débarrasser de cette diablesse de GP15. Il finira par avoir raison, mais devra rester sur ses gardes jusque sur la ligne d'arrivée!

Bradley Smith est un bon sixième et égale son meilleur résultat de la saison. Pol Espargaro est septième avec une suspicion de syndrome des loges, ce qui n'est pas une bonne nouvelle pour Tech3. Yonny Hernandez suit et Maverick Vinales console Suzuki avec une neuvième position synonyme de top 10 fermé par Petrucci.

Le meilleur pilote Open est Nicky Hayden, onzième, qui se présente aussi comme le second pilote le mieux classé roulant en Honda... Le public tricolore salue la très honorable douzième place d'un Loris Baz à la moto peinte aux couleurs nationales. Dani Pedrosa est seizième après s'être relevé de sa chute, et loupe le point du quinzième rang qui revient à Aprilia. De Angelis est dix-septième et Marco Melandi dernier, à un tour.

Au Championnat, Valentino Rossi mène toujours la danse avec cent-deux points devant un Jorge Lorenzo qui grignote un retard qui est à présent de quinze longueurs. Andrea Dovizioso reste au contact avec un passif de dix-neuf unités. Marc Marquez, en revanche, est repoussé à trente-trois points. Prochain rendez-vous en Italie le 31 mai. Sur les terres de Valentino Rossi et de Ducati.

Pos Pilote Moto Temps
1 Jorge Lorenzo Yamaha YZR-M1 43'44''143
2 Valentino Rossi Yamaha YZR-M1 43'47''963
3 Andrea Dovizioso Ducati Desmosedici GP15 43'56''523
4 Marc Márquez Honda RC213V 44'04''033
5 Andrea Iannone Ducati Desmosedici GP15 44'04''380
6 Bradley Smith Yamaha YZR-M1 44'05''288
7 Pol Espargaró Yamaha YZR-M1 44'19''636
8 Yonny Hernández Ducati Desmosedici GP14 44'23''744
9 Maverick Viñales Suzuki GSX-RR 44'25''714
10 Danilo Petrucci Ducati Desmosedici GP14 44'26''932
11 Nicky Hayden Honda RC213V-RS 44'37''779
12 Loris Baz Yamaha Forward 44'44''760
13 Héctor Barberá Ducati Desmosedici GP14 44'48''415
14 Eugene Laverty Honda RC213V-RS 44'49''402
15 Álvaro Bautista Aprilia RS-GP 44'49''658
16 Daniel Pedrosa Honda RC213V 45'05''050
17 Alex de Angelis ART 45'05''806
18 Marco Melandri Aprilia RS-GP 44'22''904
  Jack Miller Honda 22'19''390
  Karel Abraham Honda RC213V-RS 22'44''150
  Cal Crutchlow Honda RC213V 11'05''352
  Scott Redding Honda RC213V 04'53''755
  Mike Di Meglio Ducati Desmosedici GP14 05'24''444
  Aleix Espargaró Suzuki GSX-RR 03'24''384
  Stefan Bradl Yamaha Forward 01'43''349

 

partages
Meregalli - "Parfois, Jorge doute de lui-même plus que nous"
Article précédent

Meregalli - "Parfois, Jorge doute de lui-même plus que nous"

Article suivant

GP de France - Coup de chaud pour Marc Marquez

GP de France - Coup de chaud pour Marc Marquez
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021