Course - Márquez, une nouvelle étoile au pays du soleil levant !

Le pilote Honda a signé une huitième victoire cette saison, profitant d'une chute de Dovizioso en toute fin de course pour s'adjuger une nouvelle couronne.

Course - Márquez, une nouvelle étoile au pays du soleil levant !

Peu auraient parié sur Marc Márquez pour une victoire à Motegi avant le départ de cette 16e épreuve de l'année. Sixième sur la grille, l'Espagnol ne s'est pas laissé démonter et a remonté le terrain sur le poleman Dovizioso pour engager un duel décisif face à son rival de ces deux dernières saisons.

À l'extinction des feux, l'Italien avait cependant fait le meilleur usage de sa pole position pour réaliser le holeshot, alors que juste derrière lui le drame a été évité de justesse entre Jack Miller et Johann Zarco, l'Australien se faisant déporter vers le Français en raison d'un important wheelie.

Lire aussi :

Si le pilote Pramac parvenait finalement à maîtriser sa machine et à conserver la deuxième position pendant plus de deux tours, son rival de chez Tech3 dégringolait à la sixième place.

Parmi les pilotes qui avaient profité de sa chute dans le classement figurait Marc Márquez qui, parti sixième, pointait déjà au troisième rang à l'issue de la première boucle. L'Espagnol n'allait pas tarder à prendre le dessus sur Miller dans le tour suivant pour se lancer à la poursuite de Dovizioso.

Crutchlow s'immisce dans le duel Márquez/Dovizioso

Une chasse qui allait connaître un hiatus dans le cinquième tour lorsque Cal Crutchlow, qui s'était défait de Miller deux boucles plus tôt, faisait l'intérieur au numéro 93. Une manœuvre osée pour le pilote sous contrat HRC, mais qui disposait d'un rythme supérieur dans les premières encablures pour aller contester le leadership aux deux principaux belligérants.

Márquez lui a néanmoins rendu la monnaie de sa pièce dans le septième tour, reprenant sa poursuite de Dovizioso. Le pilote Honda a porté une première attaque, avec succès, dans le 14e tour, prenant ainsi le commandement de l'épreuve pour la première fois, tout cela pour le perdre quelques centaines de mètres plus loin après une excursion hors piste.

Lire aussi :

Pas suffisant cependant pour refroidir les ardeurs de l'Espagnol, qui revenait à la charge dans le dernier tiers de course sur son rival italien. Les deux hommes se sont ainsi rendu coup pour coup, le pensionnaire de chez Ducati détenant l'avantage dans les secteurs 1 et 3, contre les secteurs 2 et 4 pour Márquez.

Derrière, Miller poursuivait sa descente dans le classement en cédant face à Valentino Rossi, intenable dans le premier tiers de course sur sa Yamaha après un départ depuis le neuvième emplacement sur la grille.

Le Docteur allait ensuite mener le deuxième groupe, juste derrière le trio de tête, en compagnie des deux pilotes Suzuki. Las pour le numéro 46, celui-ci a dû baisser de rythme dès l'approche de la mi-course, laissant Iannone et Rins le dépasser pour s'installer confortablement dans le top 5.

Chute pour Iannone et Miller...

Le numéro 29 a néanmoins abandonné quelques tours plus tard après avoir mal négocié l'approche du virage 10. Hors trajectoire, le transalpin a perdu l'adhérence et l'avant dans ce droite.

Derrière ces trois hommes, le troisième groupe a mis aux prises Miller et Zarco. Le dernier cité a repassé son adversaire australien dans le 11e tour, avant que le pilote Pramac ne parte à la faute au passage suivant dans le virage 9.

... et Dovizioso !

La seconde moitié de la course a tourné au véritable round d'observation entre Dovizioso et Márquez, aucun des deux hommes ne souhaitant prendre de risques, tout du moins dans un premier temps.

Le pilote Honda a néanmoins joué son va-tout dans le 21e tour, en passant de nouveau son adversaire, s'acheminant dès lors vers un scénario de résistance pied à pied face à son homologue de chez Ducati.

Lire aussi :

Ce dernier a fait le siège de la première place, jusqu'à perdre l'avant à deux tours du but, permettant de facto à Márquez de remporter un cinquième sacre MotoGP ! Un accident qui a permis également à Crutchlow et Rins de figurer sur le podium.

On retrouve ensuite Rossi à la quatrième place, le numéro 46 qui termine devant Bautista, pressenti pour remplacer Jorge Lorenzo, blessé, en Australie la semaine prochaine, et auteur de nouveau d'une sublime prestation ce week-end.

Johann Zarco boucle quant à lui la course en sixième position. Un moindre mal pour le Français, qui aurait cependant sans doute préféré se mêler au top 3 suite à sa deuxième position en qualifications.

Lire aussi :

Maverick Viñales termine pour sa part à la septième place, devant Dani Pedrosa, Danilo Petrucci et un surprenant Hafizh Syahrin. Le Malaisien reprend ainsi un point qui sera peut-être capital dans la lutte pour le titre de Rookie de l'année face à Franco Morbidelli, 11e de l'épreuve du jour.

Les KTM de Bradley Smith et Pol Espargaró suivent dans la hiérarchie, aux 12e et 13e positions, alors que le top 15 est complété par les pilotes japonais Katsuyuki Nakasuga et Takaaki Nakagami, dans cet ordre.

Xavier Siméon finit de son côté à la porte des points, avec de nouveau Jordi Torres dans son sillage sous le drapeau à damier. À noter l'abandon prématuré d'Aleix Espargaró en début de course, venant clore un week-end à oublier pour l'Espagnol au pays du soleil levant.

Japan Motegi - Course
Pos. Pilote Moto Ar. Ar. Trs Temps/Écart
1 Spain Marc Márquez   Honda RC213V 24 42'36.438
2 United Kingdom Cal Crutchlow   Honda RC213V 24 1.573
3 Spain Álex Rins   Suzuki GSX-RR 24 1.720
4 Italy Valentino Rossi   Yamaha YZR-M1 24 6.413
5 Spain Álvaro Bautista   Ducati GP17 24 6.919
6 France Johann Zarco   Yamaha YZR-M1 24 8.024
7 Spain Maverick Viñales   Yamaha YZR-M1 24 13.330
8 Spain Dani Pedrosa   Honda RC213V 24 15.582
9 Italy Danilo Petrucci   Ducati GP18 24 20.584
10 Malaysia Hafizh Syahrin   Yamaha YZR-M1 24 24.985
11 Italy Franco Morbidelli   Honda RC213V 24 25.931
12 United Kingdom Bradley Smith   KTM RC16 24 26.875
13 Spain Pol Espargaró   KTM RC16 24 27.069
14 Japan Katsuyuki Nakasuga   Yamaha YZR-M1 24 32.550
15 Japan Takaaki Nakagami   Honda RC213V 24 37.718
16 Belgium Xavier Siméon   Ducati GP17 24 39.583
17 Spain Jordi Torres   Ducati GP16 24 39.839
18 Italy Andrea Dovizioso   Ducati GP18 24 42.698
19 United Kingdom Scott Redding   Aprilia RS-GP 24 49.943
20 Switzerland Thomas Lüthi   Honda RC213V 24 52.707
21 France Sylvain Guintoli   Suzuki GSX-RR 24 1'01.848
Ab. Italy Andrea Iannone   Suzuki GSX-RR 14 10 Laps
Ab. Czech Republic Karel Abraham   Ducati GP16 12 12 Laps
Ab. Australia Jack Miller   Ducati GP17 10 14 Laps
Ab. Spain Aleix Espargaró   Aprilia RS-GP 6 18 Laps
partages
commentaires
Márquez remporte son cinquième sacre MotoGP au Japon !

Article précédent

Márquez remporte son cinquième sacre MotoGP au Japon !

Article suivant

Championnat - Marc Márquez au septième ciel !

Championnat - Marc Márquez au septième ciel !
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021