MotoGP
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
11 oct.
Warm-up dans
11 jours
16 oct.
Prochain événement dans
15 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
22 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
36 jours
13 nov.
Prochain événement dans
43 jours
20 nov.
Prochain événement dans
50 jours

La Commission GP détaille les procédures de départ exceptionnelles

partages
commentaires
La Commission GP détaille les procédures de départ exceptionnelles
Par :

La Commission Grand Prix a approuvé des modifications pour les procédures de départ perturbées notamment par un changement des conditions météo.

Le départ rocambolesque du GP d'Argentine continue à faire parler de lui. Dernière évolution en date, il a mené à des décisions prises lors de la dernière réunion de la Commission Grand Prix (en présence de représentants de la Dorna, de la FIM, de l'IRTA et du MSMA) pour modifier la procédure de départ et en clarifier les usages ainsi que les pénalités en cas de non-respect des règles.

On se souvient que, alors que la piste s'asséchait lors de la mise en grille, en Argentine, seul Jack Miller avait opté pour une moto configurée pour le sec. À la fin du tour de formation, Franco Morbidelli était rentré au box pour changer de moto, écopant alors de l'obligation de prendre place en fond de grille… jusqu'au moment où les 22 autres pilotes (à l'exception de Miller) avaient à leur tour quitté la grille pour changer de moto et s'étaient retrouvés entassés à la sortie de la pitlane. Les organisateurs leurs avaient ensuite intimé de partir du fond de grille. "Une certaine confusion régnait pour ce qui est des positions à attribuer à chacun ; raison pour laquelle il fut décidé de retarder le départ", explique la Commission Grand Prix.

"Tenant compte des instructions données la saison passée après le Qatar, les organisateurs ont convoqué un représentant de chaque team sur le devant de la grille. Pour tout le monde, la règle était claire : les pilotes ayant quitté la grille devaient s’élancer du fond de grille", est-il encore rappelé, sachant qu'un tour de mise en grille supplémentaire avait alors été ajouté et la procédure de départ rapide mise en place.

 

Jack Miller, Pramac Racing

Désormais, grâce aux précisions et aux modifications apportées, la Commission entend clarifier les procédures afin de réduire à la fois la confusion et la perte de temps, notamment dans les cas les plus rares comme le fut celui du GP d'Argentine.

Chaque cas est détaillé et voici les procédures qui s'appliqueront :

  • Changement de moto avant le tour de chauffe :

Si un pilote ne se rend pas sur la grille, ou s'il quitte la grille pour se rendre dans la pitlane, afin de passer des pneus pluie à sec, ou vice-versa, il prendra bien le départ de la course depuis sa position normale sur la grille mais observera un ride-through en course.

Si son passage par les stands est destiné à changer de moto pour un problème technique, et qu'il ressort avec le même type de pneus (pluie ou sec), il partira alors du fond de la grille sans avoir à observer de ride-through en course.

  • Changement de moto après le tour de chauffe :

Si un pilote rentre au stand après le tour de chauffe pour changer de type de pneus (pluie ou sec), il prendra le départ de la course depuis la pitlane mais observera un ride-through en course. Il s'agit ici de faire en sorte que le désavantage soit identique à celui que connaît un pilote qui effectue ce changement en course (pour cause de conditions changeantes), lequel implique de passer par les stands.

S'il passe par les stands pour changer de moto à cause d'un problème technique et sans changer de type de pneus, il prendra le départ depuis la pitlane mais n'aura pas de ride-through à observer en course.

  • Départ en nombre depuis la pitlane :

Lorsque les pilotes sont nombreux à partir depuis la pitlane, cela n'est pas sans risque. Aussi, lorsque plus de dix motos seront alignées à la sortie de la pitlane pour prendre le départ, la course sera désormais retardée et une procédure de départ rapide sera enclenchée.

En revanche, lorsqu'il y aura moins de 11 pilotes à vouloir prendre le départ depuis la pitlane, c'est la procédure "Pit Lane Exit Protocol" qui entrera en vigueur, signifiant que les motos devront être alignées en file indienne dans l'ordre d'arrivée sur place du pilote, sans pouvoir franchir la ligne pointillée.

  • Conditions changeantes pendant le tour d'installation :

Si le changement s'effectue après le tour d'installation, la procédure reste la même qu'aujourd'hui, à avoir aucune pénalité ne s'applique sachant que la pitlane est ouverte pendant cinq minutes.

  • Pluie sur la grille :

Les points précédents s'appliquent en cas de conditions séchantes, comme en Argentine. À l'inverse, si la piste ne s'assèche pas, mais devient humide, la procédure "Rain on grid" s'appliquera, permettant à tous les pilotes de changer de moto pour des raisons de sécurité.

Dans ces cas où la pluie fera son arrivée lorsque les pilotes seront sur la grille de départ, au lieu de retarder le départ les instances mettront désormais en place une procédure de départ rapide (en catégorie MotoGP), et le panneau "Rain on grid" sera exposé, remplaçant celui de "Start delayed".

Toutes ces décisions entrent en vigueur dès à présent.

Rea confirme avoir des "offres" de guidons officiels MotoGP pour 2019

Article précédent

Rea confirme avoir des "offres" de guidons officiels MotoGP pour 2019

Article suivant

Compatissant, Espargaró aimerait qu'Aprilia garde Redding

Compatissant, Espargaró aimerait qu'Aprilia garde Redding
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Léna Buffa