Test Losail, J3 - Le dernier mot est pour Viñales !

Le pilote Yamaha fait office de référence à l'heure où le rideau tombe sur les essais de pré-saison.

Test Losail, J3 - Le dernier mot est pour Viñales !

Maverick Viñales s'est définitivement affirmé comme l'homme à battre du premier Grand Prix de la saison, en dominant la dernière journée de tests qu'accueillait le circuit de Losail en vue du début prochain du championnat. Auteur du meilleur temps de la semaine, le pilote espagnol a également attiré l'œil par son rythme, bien qu'il n'ait pas réalisé de long run ininterrompu à l'instar de ce qu'ont pu faire certains de ses adversaires.

Lire aussi :

Pour cette troisième journée passée sur le circuit qatari, Yamaha et Suzuki se sont une nouvelle fois affirmés comme les références, alors que dans le clan Honda on commençait à parler de crise au vu des tergiversations observées. On a en effet pu apercevoir Marc Márquez piloter trois machines différentes : le modèle de 2020, la moto de Takaaki Nakagami, correspondant à la version de la RC213V qu'il pilotait l'an dernier, et un modèle hybride. En confirmation des indications fournies par Alberto Puig dans l'après-midi, la recherche de solution aux actuels problèmes ne se porte pas uniquement sur des éléments datant de l'an dernier, mais parfois même plus anciens et c'est ainsi que des pièces aéro datant de 2018 ont également été vues sur les machines de Márquez et Crutchlow.

Loin de ce remue-ménage, donc, les pilotes officiels Yamaha et Suzuki ont poursuivi sur leur lancée de ces derniers jours, en répliquant les performances déjà réalisées précédemment. Premier pilote à avoir pris la piste, Fabio Quartararo est rapidement passé sous la barre des 1'55 et, avec un chrono de 1'54"998, le Français a longuement occupé la tête du classement. Il devançait initialement Danilo Petrucci (1'55"013), Marc Márquez (1'55"157), Andrea Dovizioso (1'55"197) et Pol Espargaró (1'55"214), tous avec des temps signés dans leurs premiers tours, toutefois le classement allait grandement évoluer par la suite et les chronos très fortement s'abaisser au cours de la quatrième heure notamment.

Peu avant la mi-séance, c'est Maverick Viñales qui a détrôné Fabio Quartararo. L'amélioration était d'abord timide (45 millièmes), puis l'Espagnol a abaissé son propre temps pour atteindre les 1'54"787. Quelques minutes plus tard, c'est une troisième Yamaha, plus ancienne cette fois, qui a pris les commandes lorsque Franco Morbidelli a bouclé un tour en 1'54"369. Très vite, l'Italien a été battu de six millièmes par Álex Rins, entré en piste peu de temps auparavant et immédiatement dans le coup. La prise de pouvoir de la Suzuki a toutefois été brève, car le pilote Petronas a d'emblée répliqué en repassant en tête en 1'54"157.

Une heure plus tard, Morbidelli a confirmé sa première place en passant cette fois sous la barre des 1'54 : son chrono de 1'53"891 serait alors sa dernière amélioration, sans toutefois résister au sommet jusqu'à la conclusion de la séance. Dix minutes plus tard, Quartararo a réussi à améliorer son temps (1'54"112), et semblait bien parti pour prendre les commandes dans la foulée, cependant un problème technique l'a stoppé dans son élan alors qu'il était en avance après les deux premiers secteurs. À son retour en piste, le Français a certes amélioré une nouvelle fois son temps (1'54"077) mais en restant deuxième.

Reparti à l'assaut du chrono dans la dernière heure, Rins a repris l'avantage sur Quartararo en 1'54"068, mais c'est Viñales qui a fini par griller la politesse à tout le monde avec une amélioration de 0"033 du temps de Morbidelli. C'est donc sur un temps de 1'53"858 que l'Espagnol a verrouillé la première place, avant de se lancer dans d'autres runs visant à simuler le rythme à l'heure à laquelle se déroulera la course dans deux semaines.

Derrière un quarté de tête une nouvelle fois constitué de pilotes Yamaha et Suzuki, Jack Miller s'est invité en fin de séance à la cinquième place, devançant d'un cheveu la deuxième GSX-RR pilotée par Joan Mir. Marc Márquez en termine quant à lui en septième position et prive de justesse Takaaki Nakagami du statut de pilote Honda le plus rapide, alors que le Japonais s'était hissé à la quatrième place provisoire à 18h30, heure à laquelle le Champion du monde en titre se trouvait en milieu de classement. Cal Crutchlow et Álex Márquez ont quant à eux passé la journée parmi les dernières positions. Seul point positif dans le clan du HRC, en dépit du fait qu'il a été touché au bras dans une chute hier, le pilote anglais a bel et bien réussi à reprendre la piste ce lundi et il s'est même montré parmi les plus actifs du jour avec 70 tours bouclés.

Lire aussi :

On retiendra encore le neuvième temps impressionnant signé par Brad Binder en fin de journée. Premier pilote KTM au classement, il devance les Ducati d'Andrea Dovizioso et de Pecco Bagnaia, puis la Yamaha de Valentino Rossi, victime d'une chute sans gravité. Dans un classement plus compact que jamais, Aleix Espargaró a beau n'avoir concédé qu'une demi-seconde au meilleur temps, il occupe la 13e place au guidon de son Aprilia.

Cela ne fait pas les affaires de Johann Zarco, auteur hier d'un prometteur sixième temps et qui, grâce à un time attack réalisé à une demi-heure de la fin, s'est placé au 17e rang. Le Français aurait pu tenter d'améliorer, mais il a toutefois terminé la séance à la poussette. Il avait lui aussi réalisé précédemment une simulation de course, avec des chronos situés dans la fenêtre haute des 1'55, à plusieurs dixièmes du rythme observé chez Andrea Dovizioso, Aleix Espargaró ou encore Pecco Bagnaia. Quartararo quant à lui, qui a conclu sa séance par une simulation, s'est stabilisé entre 1'54"7 et 1'54"9.

Qatar Test Losail, J3 - Classement à 20h

Pos. Pilote Moto Temps/Écart Tours
1 Maverick Viñales Yamaha 1'53"858 84
2 Franco Morbidelli Yamaha +0"033 52
3 Álex Rins Suzuki +0"210 40
4 Fabio Quartararo Yamaha +0"219 58
5 Jack Miller Ducati +0"247 69
6 Joan Mir Suzuki +0"271 42
7 Marc Márquez Honda +0"291 61
8 Takaaki Nakagami Honda +0"381 40
9 Brad Binder (r) KTM +0"425 58
10 Andrea Dovizioso Ducati +0"454 55
11 Pecco Bagnaia Ducati +0"468 55
12 Valentino Rossi Yamaha +0"474 57
13 Aleix Espargaró Aprilia +0"574 56
14 Pol Espargaró KTM +0"765 49
15 Tito Rabat Ducati +0"816 56
16 Danilo Petrucci Ducati +0"894 56
17 Johann Zarco Ducati +0"902 67
18 Cal Crutchlow Honda +0"972 70
19 Miguel Oliveira KTM +1"150 48
20 Iker Lecuona (r) KTM +1"443 40
21 Álex Márquez (r) Honda +1"661 47
22 Bradley Smith Aprilia +2"058 55

(r) rookie

partages
commentaires
Honda tente un retour en arrière pour trouver des solutions

Article précédent

Honda tente un retour en arrière pour trouver des solutions

Article suivant

Quartararo, "très content", peut s'améliorer sur un tour

Quartararo, "très content", peut s'améliorer sur un tour
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021