Test Sepang, J2 - Miller leader d'une matinée ultra serrée

Les écarts restent minimes à Sepang, où se déroule la deuxième journée d'essais officiels en préparation de la saison à venir. Après une Yamaha hier, c'est une Ducati qui a pris les commandes alors que les six constructeurs sont représentés dans le top 10.

Test Sepang, J2 - Miller leader d'une matinée ultra serrée

À l'instar de vendredi, les pilotes ont rapidement investi la piste pour cette deuxième journée d'essais à Sepang. Álex Rins a immédiatement affiché ses intentions en s'installant au sommet de la feuille des temps, avant d'y être remplacé par un Aleix Espargaró qui, comme hier, a d'emblée été chercher de très bons tours. Très vite, toutefois, le pilote Aprilia a dû céder à nouveau les rênes à une Suzuki, mais cette fois celle de Joan Mir.

Lire aussi :

Le jeune Majorquin a alors entamé un duel contre la KTM de Pol Espargaró, qui s'est installé à son tour aux commandes en enregistrant le premier chrono du jour en 1'58. Alors que cette fenêtre n'avait été atteinte que par les machines du team Petronas durant la première journée d'essais, plusieurs pilotes allaient montrer leur capacité à s'y installer dès ce début de matinée dans la lignée d'Espargaró et la référence établie hier par Fabio Quartararo allait bien vite être battue.

Sous le nez de Valentino Rossi, alors troisième, Mir a réussi à répondre à Espargaró et à se réapproprier la place de tête, qu'il occupait au terme de la première heure en 1'58"731. Une vingtaine de minutes plus tard, et alors qu'il avait bouclé 15 tours depuis le début de cette journée, Jack Miller est parvenu à se hisser à son tour en première position, avec un chrono de 1'58"641, destiné à résister un moment.

Derrière lui, Álex Rins puis Franco Morbidelli sont passés à leur tour sous les 1'59 et se sont intercalés entre la Ducati de l'Australien et la KTM d'Espargaró, toujours solidement installé dans le premier groupe alors qu'il poursuit son travail notamment sur le châssis hybride conçu par le constructeur autrichien. Un peu plus loin, Marc Márquez (1'59"097) et Maverick Viñales (1'59"107) ont pris un léger avantage sur Rossi (1'59"155).

Quartararo sur la Yamaha 2020

Auteur du meilleur temps hier, Fabio Quartararo ne s'est pas fait prier pour enfourcher dès les premières minutes de cette journée la M1 de 2020, dont il a certainement rêvé toute la nuit. D'abord classé modestement, il a fait son entrée dans le top 10 peu avant 13h, en s'installant à 0"002 de Rossi et à 0"050 de Viñales. Les pilotes Yamaha disposant de la dernière machine en date formaient alors un tir groupé, tous chronométrés en 1'59"1, néanmoins la première M1 était à ce stade celle, moins évoluée, de Morbidelli, troisième en 1'58"831.

Lire aussi :

Alors que la piste était désertée par quasiment tous les pilotes, Viñales a produit un run solide et impressionnant aux alentours de 13h30. Le pilote Yamaha a enchaîné plusieurs tours en 1'59"0, prenant au passage l'avantage sur Márquez à la sixième place, puis au cœur de cette série il a réussi à atteindre à son tour les 1'58 et s'est hissé en quatrième position (1'58"893) entre Morbidelli, stoppé par une chute, et Rins.

Alors que cette deuxième journée en est à sa moitié, Jack Miller occupe donc toujours la tête du classement, avec trois dixièmes d'amélioration par rapport au meilleur temps d'hier. Il devance Joan Mir de neuf centièmes. Vient ensuite Franco Morbidelli un dixième plus loin, puis un Maverick Viñales très actif en cette mi-journée. Le classement reste très compact, le 15e pilote le plus rapide se trouvant à moins de huit dixièmes du leader, si bien que Johann Zarco n'occupe pour l'heure que la 19e position mais à 1"184 de Miller. Les pilotes officiels Ducati, eux, n'occupent que la 11e et la 13e places, mais semblent impliqués dans un gros travail de tests de carénages à ce stade de la journée.

Test Sepang - Jour 2 - 14h

Pos. Pilote Moto Temps/Écart Tours
1 Jack Miller Ducati 1'58"641 32
2 Joan Mir Suzuki +0"090 31
3 Franco Morbidelli Yamaha +0"190 39
4 Maverick Viñales Yamaha +0"252 50
5 Álex Rins Suzuki +0"337 32
6 Pol Espargaró KTM +0"348 24
7 Marc Márquez Honda +0"456 33
8 Valentino Rossi Yamaha +0"475 41
9 Fabio Quartararo Yamaha +0"516 40
10 Aleix Espargaró Aprilia +0"583 32
11 Danilo Petrucci Ducati +0"616 39
12 Pecco Bagnaia Ducati +0"672 33
13 Andrea Dovizioso Ducati +0"701 28
14 Miguel Oliveira KTM +0"724 31
15 Cal Crutchlow Honda +0"782 35
16 Alex Márquez Honda +1"020 47
17 Brad Binder KTM +1"139 39
18 Dani Pedrosa Honda +1"167 25
19 Johann Zarco Ducati +1"184 28
20 Sylvain Guintoli Suzuki +1"645 35
21 Takaaki Nakagami Honda +1"706 23
22 Iker Lecuona KTM +1"755 31
23 Tito Rabat Ducati +1"836 51
24 Pilote d'essais Yamaha 3 Yamaha +2"150 24
25 Pilote d'essais Yamaha 1 Yamaha +2"279 25
26 Bradley Smith Aprilia +2"478 34
partages
commentaires
La première journée à Sepang en photos

Article précédent

La première journée à Sepang en photos

Article suivant

Test Sepang, J2 - Quartararo mène la Yamaha 2020 au sommet !

Test Sepang, J2 - Quartararo mène la Yamaha 2020 au sommet !
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021