Chaud et froid pour Ferrari

partages
Chaud et froid pour Ferrari
Par : Emmanuel Rolland
21 nov. 2015 à 08:55

Après avoir signé les deux meilleurs temps du GTE Pro, Ferrari AF Corse a vu la Ferrari F458 de James Calado et Davide Rigon pénalisée et reléguée en queue de peloton. L'équipe italienne disputera le titre à Porsche lors de la course.

#51 AF Corse Ferrari 458 GTE: Gianmaria Bruni, Toni Vilander
#51 AF Corse Ferrari 458 GTE: Gianmaria Bruni, Toni Vilander
Gianmaria Bruni, AF Corse
#51 AF Corse Ferrari 458 GTE: Gianmaria Bruni, Toni Vilander
Toni Vilander, AF Corse
#51 AF Corse Ferrari 458 GTE: Gianmaria Bruni, Toni Vilander

Si les pilotes Ferrari AF Corse auront besoin d’un sacré coup de pouce du destin pour coiffer Richard Lietz, large leader de la catégorie, dans la course au titre, Ferrari occupe le premier rang du classement constructeurs, avec une avance infime de quatre petits points sur Porsche avant cette finale à Bahrein.

Cinq points même désormais puisque la pole position décrochée par Gianmaria Bruni et Toni Vilander permet aux Italiens de marquer un point supplémentaire, toujours bon à prendre dans l’optique de son duel avec Porsche. Les deux hommes signaient leur troisième pole de la saison, la quatrième de Ferrari, à l’issue d’une séance perturbée, et retardée, par une panne d’éclairage momentanée sur le circuit de Sakhir.

Une séance difficile, lors de laquelle il était difficile de rester concentré.

Toni Vilander.

"Une séance difficile, lors de laquelle il était difficile de rester concentré", commente Toni Vilander. "Le blackout nous a contraint de rester dans la voiture 20 minutes de plus, ce n’est pas une bonne surprise lorsque vous devez tout donner sur un tour. La piste était dure pour les pneus et les réglages, c’était également très différent par rapport aux essais libres du matin. Au final, j’ai pu faire un bon tour, et "Gimmi" Bruni a fait un super boulot dans ces conditions difficiles".

Si le clan Ferrari AF Corse pavoisait à l’issue des qualifications avec un brillant doublé de ses F458, la fête était gâchée par l’annulation du meilleur temps de James Calado, pour dépassement des limites de la piste. Deuxièmes des qualifications, Calado et son équipier Davide Rigon sont rétrogradés à l’avant-dernier rang de la grille de départ, juste devant la Porsche 911 RSR GTE Am Abu Dhabi Proton, qui n’a pu enregistrer un chrono.

Cette pénalité profite à l'Aston Martin de Nygaard, Sorensen et Thiim, qui hérite de la deuxième place sur la grille devant la voiture sœur de MacDowall, Rees et Stanaway, alors que les Porsche pointent respectivement aux 4e et 6e rangs, celles des Français Patrick Pilet et Frédéric Makowiecki devançant celle de Michael Christensen et le leader Richard Lietz, les deux 911 RSR encadrant la troisième Aston, celle de Turner/Adam.

Prochain article WEC

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Bahreïn
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Gianmaria Bruni , Toni Vilander
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Résumé de qualifications