Toyota survole les 1000 Miles de Sebring

Le constructeur japonais s'est offert le doublé à Sebring, où Fernando Alonso, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima ont remporté leur troisième victoire de la Super Saison.

Toyota survole les 1000 Miles de Sebring

Toyota n'avait rien laissé au hasard pour sa grande première à Sebring en LMP1, avec notamment 4000 km d'essais bouclés en Floride le mois dernier. Fort de son avantage de performance et de préparation, le constructeur japonais a logiquement survolé la sixième manche de la Super Saison, s'adjugeant un doublé attendu. 

Lire aussi :

Partie en pole position, la Toyota #8 d'Alonso-Buemi-Nakajima a conservé les commandes au premier virage et ne les a jamais lâchées, si ce n'est lors du chassé-croisé de quelques arrêts au stand. Pourtant, les leaders du championnat n'ont pas bénéficié d'une promenade de santé puisque la voiture sœur de Conway-Kobayash-López a vendu chèrement sa peau.

L'écart s'est même réduit à moins de trois secondes peu après la mi-course, mais le duel a tourné court à deux heures du drapeau à damier. La Toyota #7 a en effet subi un arrêt prolongé pour régler un ennui technique, ce qui a offert deux tours d'avance à sa voisine de garage. Une aubaine au championnat pour cette dernière. 

#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso

Cette course n'est pas allée au bout de la distance de 1000 Miles, les 268 tours n'ayant pas pu être couverts dans le temps imparti de huit heures. La faute notamment à une neutralisation de trente minutes par la voiture de sécurité durant la deuxième heure de course. Une période qui a vu l'équipe SMP Racing perdre gros, avec une crevaison dévastatrice sur la BR1 #11 que pilotait alors Vitaly Petrov, et une sortie de piste importante d'Egor Orudzhev sur la #17. 

La chance n'a pas beaucoup plus été au rendez-vous du côté de Rebellion, qui a rencontré des problèmes de boîte de vitesses sur la #1 dès le sixième tour. Longtemps en lice pour le podium, la R-13 #3 a elle aussi rencontré des ennuis, ce qui a permis à la SMP de Aleshin-Hartley-Petrov de s'emparer de la troisième marche. 

La pluie anime la fin de course

En LMP2, le Jackie Chan DC Racing a perdu toute chance de voir l'Oreca #38 bien figurer en début d'épreuve, mais a pu compter sur son deuxième équipage, fraîchement renouvelé et constitué de Hansson-King-Stevens, pour aller chercher une nouvelle victoire. Alpine a pris la deuxième place en affichant de nouveau sa constance, devant l'Oreca de DragonSpeed, qui avait pourtant subi des dégâts lors du premier tiers de course suite à un contact de Pastor Maldonado. 

#91 Porsche GT Team Porsche 911 RSR: Richard Lietz, Gianmaria Bruni

La fin de course a été perturbée par l'arrivée d'une forte pluie à trois quarts d'heure de l'arrivée. Celle-ci ci a principalement pimenté la lutte qui était déjà acharnée dans la catégorie GTE Pro. Le duel a été palpitant entre la Porsche #91 et la BMW #81, et le dernier mot est revenu à Gianmaria Bruni et Richard Lietz plus tôt que prévu. En effet, la voiture de sécurité est entrée en piste à dix minutes du terme suite à l'accident de Loïc Duval sur la TDS Racing. 

Le podium du GTE Pro est complété par la Ford GT #67, alors que la catégorie GTE Am a été remportée par la Porsche #77 du Dempsey-Proton Competition, devant Spirit of Race et le Team Project 1. 

United States 1000 Miles de Sebring

  # Pilotes Voiture Cat. Trs Écart Arrêts
1 8 Spain Fernando Alonso 
Japan Kazuki Nakajima 
Switzerland Sébastien Buemi 
Toyota TS050 Hybrid LMP1 253   12
2 7 Japan Kamui Kobayashi 
United Kingdom Mike Conway 
Argentina Jose Maria Lopez 
Toyota TS050 Hybrid LMP1 252 1 tour 13
3 11 Russian Federation Vitaly Petrov 
New Zealand Brendon Hartley 
Russian Federation Mikhail Aleshin 
BR Engineering BR1 LMP1 242 11 tours 11
4 37 United Kingdom Will Stevens 
Denmark David Heinemeier Hansson 
United Kingdom Jordan King 
Oreca 07 LMP2 239 14 tours 11
5 36 France Nicolas Lapierre 
France Pierre Thiriet 
Brazil Andre Negrao 
Alpine A470 LMP2 239 14 tours 11
6 31 United Kingdom Anthony Davidson 
Venezuela Pastor Maldonado 
Mexico Roberto Gonzalez 
Oreca 07 LMP2 237 16 tours 14
7 3 France Nathanael Berthon 
France Thomas Laurent 
United States Gustavo Menezes 
Rebellion R13 LMP1 237 16 tours 14
8 50 United States Gunnar Jeannette 
France Romano Ricci 
France Erwin Creed 
Ligier JSP 217 LMP2 234 19 tours 11
9 29 Netherlands Giedo van der Garde 
Netherlands Nyck de Vries 
Netherlands Frits van Eerd 
Dallara P217 LMP2 230 23 tours 13
10 91 Italy Gianmaria Bruni 
Austria Richard Lietz 
Porsche 911 RSR LMGTE PRO 226 27 tours 8
11 81 Netherlands Nick Catsburg 
Germany Martin Tomczyk 
United Kingdom Alexander Sims 
BMW M8 GTE LMGTE PRO 226 27 tours 8
12 67 United Kingdom Harry Tincknell 
United States Jonathan Bomarito 
Guernsey Andy Priaulx 
Ford GT LMGTE PRO 225 28 tours 8
13 51 United Kingdom James Calado 
Italy Alessandro Pier Guidi 
Brazil Daniel Serra 
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE PRO 225 28 tours 8
14 92 Denmark Michael Christensen 
France Kevin Estre 
Porsche 911 RSR LMGTE PRO 225 28 tours 9
15 71 United Kingdom Sam Bird 
Italy Davide Rigon 
Spain Miguel Molina 
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE PRO 225 28 tours 8
16 82 Portugal Antonio Felix da Costa 
Canada Bruno Spengler 
Brazil Augusto Farfus 
BMW M8 GTE LMGTE PRO 225 28 tours 8
17 63 Denmark Jan Magnussen 
Spain Antonio Garcia 
Germany Mike Rockenfeller 
Chevrolet Corvette C7R LMGTE PRO 225 28 tours 9
18 97 Belgium Maxime Martin 
United Kingdom Alex Lynn 
Aston Martin Vantage AMR LMGTE PRO 224 29 tours 8
19 95 Denmark Marco Sorensen 
Denmark Nicki Thiim 
United Kingdom Darren Turner 
Aston Martin Vantage AMR LMGTE PRO 224 29 tours 8
20 77 Germany Christian Ried 
Matthew Campbell 
Julien Andlauer 
Porsche 911 RSR LMGTE AM 221 32 tours 9
21 54 Italy Giancarlo Fisichella 
Italy Francesco Castellacci 
Switzerland Thomas Flohr 
Ferrari 488 GTE LMGTE AM 221 32 tours 10
22 56 Germany Jörg Bergmeister 
United States Patrick Lindsey 
Norway Egidio Perfetti 
Porsche 911 RSR LMGTE AM 221 32 tours 8
23 86 United Kingdom Michael Wainwright 
United Kingdom Benjamin Barker 
Germany Thomas Preining 
Porsche 911 RSR LMGTE AM 221 32 tours 9
24 70 Monaco Olivier Beretta 
Italy Eddie Cheever III 
Japan Motoaki Ishikawa 
Ferrari 488 GTE LMGTE AM 220 33 tours 9
25 90 United Kingdom Jonathan Adam 
Turkey Salih Yoluc 
Ireland Charles Eastwood 
Aston Martin Vantage LMGTE AM 220 33 tours 9
26 88 Italy Gianluca Roda 
Italy Matteo Cairoli 
Italy Giorgio Roda 
Porsche 911 RSR LMGTE AM 219 34 tours 9
27 98 Portugal Pedro Lamy 
Canada Paul Dalla Lana 
Austria Mathias Lauda 
Aston Martin Vantage LMGTE AM 219 34 tours 9
28 66 Germany Stefan Mücke 
France Olivier Pla 
United States Billy Johnson 
Ford GT LMGTE PRO 216 37 tours 8
29 38 China Ho-Pin Tung 
Monaco Stéphane Richelmi 
France Gabriel Aubry 
Oreca 07 LMP2 209 44 tours 16
30 28 France Loic Duval 
France François Perrodo 
France Matthieu Vaxiviere 
Oreca 07 LMP2 232 21 tours 13
31 17 Russian Federation Sergey Sirotkin 
France Stéphane Sarrazin 
Russian Federation Egor Orudzhev 
BR Engineering BR1 LMP1 62 191 tours 2
32 10 Sweden Henrik Hedman 
Netherlands Renger van der Zande 
United Kingdom Ben Hanley 
BR Engineering BR1 LMP1 143 110 tours 8
33 1 Brazil Bruno Senna 
Switzerland Neel Jani 
Switzerland Mathias Beche 
Rebellion R13 LMP1 138 115 tours 8

partages
commentaires
Le WEC convaincu d'attirer les constructeurs en 2020

Article précédent

Le WEC convaincu d'attirer les constructeurs en 2020

Article suivant

Alonso heureux d'avoir évité le pilotage sous la pluie

Alonso heureux d'avoir évité le pilotage sous la pluie
Charger les commentaires
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021