EL1 - Les deux Audi sonnent la charge

Audi a dominé la première séance officielle sur le circuit de Mexico, la n°7 se portant en tête grâce au meilleur chrono d'André Lotterer, qui devance l'autre Audi, la n°8, et les deux Porsche.

EL1 - Les deux Audi sonnent la charge

Après la première séance d'essais collectifs, les concurrents du WEC s'élancent pour cette première séance d'essais libres. À noter l'absence de la Toyota n°6, détruite lors de la séance d'échauffement du matin après l'accident de Stéphane Sarrazin. Toujours chez Toyota, Anthony Davidson, sur la n°5, a déclaré forfait pour le week-end, le pilote britannique ressentant toujours une douleur vive aux côtes après une séance de tests à Magny-Cours. Davidson laissera donc Buemi et Nakajima disputer seuls les 6 heures de course samedi.

Dans le même temps, Benoît Treluyer fait au contraire son retour sur l'Audi n°7 après avoir déclaré forfait au Nürburgring suite à un accident de vélo. Après quelques minutes, Treluyer prend ainsi le relais de son équipier André Lotterer.

Alors que la séance démarre sous un ciel partiellement nuageux, et une température avoisinant les 23°C, les Audi R18 se portent rapidement en tête de la hiérarchie ; au bout de la première demi-heure, la n°7 occupe le premier rang de la séance avec un meilleur tour signé par André Lotterer en 1'26''705, devant la n°8 en 1'26''899.

En LMP2, les écarts sont assez serrés, avec l'ORECA Manor n°44 qui pointe en tête en 1'37''114 devant l'autre ORECA, celle du G-Drive Racing à seulement trois centièmes, alors que la Ligier JS P2 Extreme Speed Motorsports pointe au 3e rang. Déjà la plus rapide des essais du jeudi matin, la Ferrari AF Corse n°51 est en tête du GTE Pro, tout comme la Porsche 911 RSR Gulf Racing en GTE Am.

Les chronos n'évoluent guère par la suite durant cette séance, où les équipes s'attachent surtout à régler leurs voitures au mieux en fonction des conditions atypiques de Mexico City, et son altitude dépassant 2000 mètres. Une altitude qui influe sur la densité de l'air, et donc sur l'alimentation des moteurs, mais également sur les charges aérodynamiques.

Pas d'événement notable à signaler durant ces EL1, qui se concluent avec les deux premières places pour les Audi. La n°7 d'André Lotterer, Benoît Treluyer et Marcel Fässler termine ainsi la séance au premier rang avec un chrono de 1'26''705 signé lors des premières minutes. Leurs équipiers, Loïc Duval, Luca Di Grassi et Olivier Jarvis se placent en deuxième position, avec un chrono de 1'26''899 qui n'a pas évolué lui non plus depuis les premières minutes.

Derrière, on retrouve les deux Porsche avec la n°1 de Bernhard, Webber et Hanley en troisième position (1'26''948) devant la n°2 de Jani/Dumas/Lieb (1'27''205).

L'unique Toyota rescapée, la n°5 des seuls Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima, se classe au 5e rang à deux secondes du meilleur chrono. La Rebellion n°13 et la CLM n°4 du ByKolles ferment la marche de la catégorie LMP1, uniquement composée de sept voitures sur cette séance.

Manor conclut en tête en LMP2

En LMP2, l'ORECA Manor n°44 signe le meilleur temps en 1'36''755. La voiture de la structure britannique n'a pourtant bouclé que 10 petits tours sur cette séance, et a passé de nombreuses minutes aux stands pour effectuer une vérification complète de la boîte de vitesse. La Ligier JS P2 n°31 du Extreme Speed Motorsport se hisse au 2e rang de la catégorie en 1'36''880, devant l'ORECA n°26 du G-Drive Racing (1'37''142), alors que l'Alpine A460 des leaders Lapierre, Richelmi et Menezes conclut au 4e rang (1'37''299).

En LMGTE Pro, Aston Martin a finalement battu Ferrari en fin de séance, avec le meilleur chrono pour la n°95 (1'40''685) devant la Ferrari AF Corse n°51 (1'41''455) et l'autre Aston, la n°97 (1'41''956).

Enfin, Porsche se place aux deux premières places en GTE Am, avec la 911 RSR du Gulf Racing qui conclut en tête ces EL1 avec un chrono de 1'43''027 devant l'autre 911 RSR du Abu Dhabi-Proton Racing (1'43''194) et l'Aston Martin n°98 (1'43''194).

 #PilotesVoitureCat.TrsTempsÉcart
1 7  Andre Lotterer 
 Marcel Fassler 
 Benoit Tréluyer 
Audi R18 LMP1 47 1'26.705  
2 8  Lucas di Grassi 
 Loïc Duval 
 Oliver Jarvis 
Audi R18 LMP1 49 1'26.899 0.194
3 1  Mark Webber 
 Timo Bernhard 
 Brendon Hartley 
Porsche 919 Hybrid LMP1 52 1'26.948 0.243
4 2  Romain Dumas 
 Neel Jani 
 Marc Lieb 
Porsche 919 Hybrid LMP1 52 1'27.205 0.500
5 5  Anthony Davidson 
 Kazuki Nakajima 
 Sébastien Buemi 
Toyota TS050 Hybrid LMP1 41 1'27.901 1.196
6 13  Alexandre Imperatori 
 Dominik Kraihamer 
 Matheo Tuscher 
Rebellion R-One LMP1 39 1'32.442 5.737
7 4  Simon Trummer 
 Oliver Webb 
 Pierre Kaffer 
CLM P1/01 LMP1 32 1'33.153 6.448
8 44  Antonio Pizzonia 
 Matthew Howson 
 Tor Graves 
Oreca 05 LMP2 10 1'36.755 10.050
9 31  Pipo Derani 
 Ryan Dalziel 
 Chris Cumming 
Ligier JS P2 LMP2 44 1'36.880 10.175
10 26  Roman Rusinov 
 René Rast 
 Alex Brundle 
Oreca 05 LMP2 45 1'37.142 10.437
11 36  Nicolas Lapierre 
 Gustavo Menezes 
 Stéphane Richelmi 
Alpine A460 LMP2 41 1'37.299 10.594
12 37  Vitaly Petrov 
 Viktor Shaytar 
 Kirill Ladygin 
BR01 LMP2 43 1'37.562 10.857
14 35  Nelson Panciatici 
 Ho-Pin Tung 
 David Cheng 
Alpine A460 LMP2 45 1'37.821 11.116
15 43  Bruno Senna 
 Ricardo Gonzalez 
 Filipe Albuquerque 
Ligier JS P2 LMP2 38 1'37.860 11.155
16 27  Maurizio Mediani 
 Nicolas Minassian 
BR01 LMP2 36 1'38.081 11.376
17 30  Scott Sharp 
 Ed Brown 
 Johannes van Overbeek 
Ligier JS P2 LMP2 42 1'38.656 11.951
18 42  Nick Leventis 
 Jonny Kane 
 Lewis Williamson 
Gibson 015S LMP2 40 1'38.668 11.963
19 95  Marco Sørensen 
 Nicki Thiim 
Aston Martin Vantage V8 LMGTE PRO 42 1'40.685 13.980
20 51  Gianmaria Bruni 
 James Calado 
Ferrari 488 GTE LMGTE PRO 43 1'41.455 14.750
21 97  Darren Turner 
 Richie Stanaway 
Aston Martin Vantage V8 LMGTE PRO 48 1'41.956 15.251
22 66  Stefan Mücke 
 Olivier Pla 
Ford GT LMGTE PRO 44 1'42.088 15.383
23 77  Richard Lietz 
 Michael Christensen 
Porsche 911 RSR (2016) LMGTE PRO 43 1'42.095 15.390
24 71  Sam Bird 
 Davide Rigon 
Ferrari 488 GTE LMGTE PRO 46 1'42.168 15.463
25 67  Harry Tincknell 
 Andy Priaulx 
 Marino Franchitti 
Ford GT LMGTE PRO 43 1'42.312 15.607
26 86  Michael Wainwright 
 Adam Carroll 
 Ben Barker 
Porsche 911 RSR LMGTE AM 42 1'43.027 16.322
27 88  David Heinemeier Hansson 
 Patrick Long 
 Khaled Al Qubaisi 
Porsche 911 RSR LMGTE AM 42 1'43.194 16.489
28 98  Pedro Lamy 
 Paul Dalla Lana 
 Mathias Lauda 
Aston Martin Vantage V8 LMGTE AM 43 1'43.225 16.520
29 50  Pierre Ragues 
 Ricky Taylor 
 Yutaka Yamagishi 
Chevrolet Corvette C7-Z06 LMGTE AM 42 1'43.259 16.554
30 78  Christian Ried 
 Wolf Henzler 
 Joël Camathias 
Porsche 911 RSR LMGTE AM 44 1'43.321 16.616
31 83  François Perrodo 
 Emmanuel Collard 
 Rui Aguas 
Ferrari F458 Italia LMGTE AM 41 1'43.859 17.154
32 6  Stéphane Sarrazin 
 Kamui Kobayashi 
 Mike Conway 
Toyota TS050 Hybrid LMP1 0    
partages
commentaires
Blessé, Davidson forfait pour les 6 Heures de Mexico
Article précédent

Blessé, Davidson forfait pour les 6 Heures de Mexico

Article suivant

EL2 - Au tour de Porsche à Mexico

EL2 - Au tour de Porsche à Mexico
Charger les commentaires
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021