EL1 - Toyota en tête, Senna victime d'un crash avec Rebellion

La première séance d'essais libres des 6 Heures de Silverstone a été marquée par deux interruptions au drapeau rouge, notamment après le crash de Bruno Senna.

EL1 - Toyota en tête, Senna victime d'un crash avec Rebellion

Une fois n'est pas coutume, c'est au cœur de l'été que les concurrents du WEC renouent avec la piste, deux mois après les 24 Heures du Mans. Une conséquence de la Super Saison et du nouveau format du calendrier de la catégorie, dont la mouture 2019-2020 a d'ailleurs été présentée ce vendredi.

Avec un temps clément, 19°C dans l'air, mais également avec une EoT revue et corrigée – non sans susciter de nouvelles critiques –, le championnat reprend donc ses droits ce week-end à Silverstone. Avec pour grande question : quid de l'écart entre les Toyota et les autres LMP1 ?

Il est encore trop tôt pour répondre à cette question, même si le constructeur japonais a placé ses deux TS050 Hybrid en tête de cette première séance. Car ce premier roulage a été fortement perturbé, avec pas moins de deux drapeaux rouges, poussant même la direction de course à allonger les EL1 de 15 minutes.

Lire aussi :

La première interruption de séance est survenue peu avant la fin de la première demi-heure, provoquée par la sortie de piste de Bruno Senna à Copse, au volant de la Rebellion #1. La R13 a été sérieusement endommagée dans l'accident, tandis que le pilote brésilien a pu s'extraire seul du cockpit avant de rejoindre le centre médical du circuit pour un examen médical obligatoire.

Il a fallu attendre une grosse demi-heure, le temps de réparer les barrières de sécurité, pour voir le drapeau vert agité. Un moment choisi par Mike Conway pour établir la référence en 1'39"916 au volant de la Toyota #7, près de trois dixièmes devant la voiture sœur et une seconde pleine devant la Rebellion #3. Le chrono du Britannique se situe à trois secondes de celui de la pole position 2017, signée en 1'36"793 par Kamui Kobayashi l'an passé.

Cinquième et sixième de la séance, les deux BR1 de SMP Racing n'ont quasiment pas roulé dans la première demi-heure, avant de pouvoir enchaîner davantage les tours. Un programme toutefois compromis par le second drapeau rouge, provoqué à vingt minutes du drapeau à damier par l'immobilisation en piste de la ByKolles alors confiée à René Binder. Il n'a pas été précisé si le nouveau venu dans l'équipe, formant le duo du week-end avec Oliver Webb, était sorti de la piste ou avait été victime d'un problème technique. 

L'ensemble du plateau a bénéficié de dix minutes de temps de piste après cet incident, mais aucune évolution majeure n'est venue bouleverser le classement.

Un classement dominé par TDS Racing dans la catégorie LMP2, avec cinq châssis Oreca aux cinq premières places. La #10 du Jackie Chan DC Racing occupe la deuxième position d'un trio complété par Alpine.

Dans les rangs du GTE Pro, c'est Ford qui mène la danse en ce début de week-end avec la #66 devant la #67, alors que la Porsche GT #91 est troisième d'une hiérarchie encore trop peu représentative. La tête du GTE Am est quant à elle occupée par la Porsche #88 de Dempsey Proton Racing.

United Kingdom 6 Heures de Silverstone - Essais Libres 1

  Pilotes Voiture Cat. Trs Temps
1 Japan Kamui Kobayashi
United Kingdom Mike Conway
Argentina Jose Maria Lopez
Toyota TS050 Hybrid LMP1 24 1'39.916
2 Spain Fernando Alonso
Japan Kazuki Nakajima
Switzerland Sébastien Buemi
Toyota TS050 Hybrid LMP1 27 1'40.191
3 Switzerland Mathias Beche
France Thomas Laurent
United States Gustavo Menezes
Rebellion R13 LMP1 20 1'40.943
4 Germany Andre Lotterer
Brazil Bruno Senna
Switzerland Neel Jani
Rebellion R13 LMP1 4 1'43.155
5 United Kingdom Jenson Button
Russian Federation Vitaly Petrov
Russian Federation Mikhail Aleshin
BR Engineering BR1 LMP1 17 1'43.176
6 France Stéphane Sarrazin
Russian Federation Egor Orudzhev
BR Engineering BR1 LMP1 20 1'43.957
7 Sweden Henrik Hedman
Netherlands Renger van der Zande
United Kingdom Ben Hanley
BR Engineering BR1 LMP1 16 1'44.533
8 United Kingdom Oliver Webb
Austria Rene Binder
ENSO CLM P1/01 LMP1 17 1'44.770
9 France Loic Duval
France François Perrodo
France Matthieu Vaxiviere
Oreca 07 LMP2 32 1'46.122
10 China Ho-Pin Tung
Monaco Stéphane Richelmi
France Gabriel Aubry
Oreca 07 LMP2 26 1'46.855
11 France Nicolas Lapierre
France Pierre Thiriet
Brazil Andre Negrao
Alpine A470 LMP2 30 1'47.082
12 Malaysia Nabil Jeffri
Malaysia Weiron Tan
Malaysia Jazeman Jaafar
Oreca 07 LMP2 28 1'47.385
13 United Kingdom Anthony Davidson
Venezuela Pastor Maldonado
Mexico Roberto Gonzalez
Oreca 07 LMP2 21 1'47.760
14 Netherlands Giedo van der Garde
Netherlands Nyck de Vries
Netherlands Frits van Eerd
Dallara P217 LMP2 29 1'48.650
15 France Romano Ricci
France Erwin Creed
Japan Mori Yoshiharu
Ligier JSP 217 LMP2 27 1'50.929
16 Germany Stefan Mücke
France Olivier Pla
Ford GT LMGTE PRO 20 1'56.852
17 United Kingdom Harry Tincknell
Guernsey Andy Priaulx
Ford GT LMGTE PRO 28 1'57.523
18 Italy Gianmaria Bruni
Austria Richard Lietz
Porsche 911 RSR LMGTE PRO 24 1'58.212
19 United Kingdom James Calado
Italy Alessandro Pier Guidi
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE PRO 26 1'58.483
20 Denmark Michael Christensen
France Kevin Estre
Porsche 911 RSR LMGTE PRO 25 1'58.748
21 Belgium Maxime Martin
United Kingdom Alex Lynn
Aston Martin Vantage AMR LMGTE PRO 25 1'58.770
22 Denmark Marco Sorensen
Denmark Nicki Thiim
Aston Martin Vantage AMR LMGTE PRO 29 1'58.836
23 United Kingdom Sam Bird
Italy Davide Rigon
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE PRO 22 1'58.927
24 Portugal Antonio Felix da Costa
Brazil Augusto Farfus
BMW M8 GTE LMGTE PRO 24 1'59.122
25 Italy Gianluca Roda
Italy Matteo Cairoli
Italy Giorgio Roda
Porsche 911 RSR LMGTE AM 26 1'59.418
26 Germany Christian Ried
Australia Matt Campbell
France Julien Andlauer
Porsche 911 RSR LMGTE AM 26 1'59.623
27 United Kingdom Michael Wainwright
United Kingdom Benjamin Barker
Australia Alex Davison
Porsche 911 RSR LMGTE AM 24 1'59.676
28 United Kingdom Jonathan Adam
Turkey Salih Yoluc
Ireland Charles Eastwood
Aston Martin Vantage LMGTE AM 28 1'59.693
29 Netherlands Nick Catsburg
Germany Martin Tomczyk
BMW M8 GTE LMGTE PRO 15 1'59.754
30 Ireland Matthew Griffin
Singapore Mok Weng Sun
Japan Keita Sawa
Ferrari 488 GTE LMGTE AM 26 2'00.180
31 Italy Giancarlo Fisichella
Italy Francesco Castellacci
Switzerland Thomas Flohr
Ferrari 488 GTE LMGTE AM 29 2'00.704
32 Monaco Olivier Beretta
Italy Eddie Cheever III
Japan Motoaki Ishikawa
Ferrari 488 GTE LMGTE AM 28 2'01.042
33 Portugal Pedro Lamy
Canada Paul Dalla Lana
Austria Mathias Lauda
Aston Martin Vantage LMGTE AM 23 2'01.067
34 Germany Jörg Bergmeister
United States Patrick Lindsey
Norway Egidio Perfetti
Porsche 911 RSR LMGTE AM 25 2'01.549

partages
commentaires
Le calendrier provisoire du WEC 2019-2020 dévoilé

Article précédent

Le calendrier provisoire du WEC 2019-2020 dévoilé

Article suivant

Senna forfait après son crash à Silverstone

Senna forfait après son crash à Silverstone
Charger les commentaires
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021