WEC
30 août
-
01 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
EL1 dans
12 jours
C
Shanghai
08 nov.
-
10 nov.
EL1 dans
47 jours
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
82 jours

Toyota présente l'ultime version de la TS050 Hybrid

partages
commentaires
Toyota présente l'ultime version de la TS050 Hybrid
Par :
22 juil. 2019 à 08:01

Le constructeur japonais a levé le voile sur la quatrième et dernière mouture de son prototype LMP1, qui évoluera en WEC lors de la saison 2019-2020.

Toyota a présenté ce lundi la nouvelle version de sa TS050 Hybrid, qui sera alignée cette saison en FIA WEC. Il s'agit de l'ultime spécification de ce prototype LMP1, qui ne sera plus exploité à l'issue du championnat alors que la catégorie s'effacera au profit de la future réglementation Hypercar. Les équipages seront formés par Sébastien Buemi, Brendon Hartley et Kazuki Nakajima d'une part, et Mike Conway, Kamui Kobayashi et José María López d'autre part. 

Bien qu'il s'agisse essentiellement d'une évolution de l'auto de l'an passé, la TS050 Hybrid pour 2019-2020 présente des modifications remarquées, principalement sur le plan aérodynamique à l'avant. Le nez du proto a changé et la carrosserie dans cette zone a reculé, laissant chaque côté se dévoiler un peu plus. 

Cette quatrième version de la TS050 Hybrid n'est "pas radicalement différente de sa devancière" selon le directeur technique Pascal Vasselon. "Le changement le plus évident est la carrosserie", précise le Français. "Nous avons fait évoluer l'aérodynamique de la voiture, et ailleurs il y a des modifications mineures pour la fiabilité. Les évolutions de cette année sont là pour optimiser les détails et la fiabilité."

Lire aussi :

Toyota a insisté pour apporter ces ultimes développement à son prototype afin de se prémunir de toute rivalité venant du LMP1 privé, à la lumière des performances vues au fil de la Super Saison 2018-2019. "Nous n'avons jamais sous-estimé leurs capacités, alors nous devions améliorer continuellement notre package partout où cela été possible et efficace", insiste Pascal Vasselon.

Pourtant, la concurrence sera limitée pour Toyota lors de l'exercice à venir, puisque SMP Racing a annoncé son retrait de la discipline et que Rebellion devrait engager une seule auto sur la plupart des épreuves. Deux autres autos privées doivent être alignées, à savoir deux Ginetta, au sein d'un programme qui reste encore à définir. 

Cette semaine, les concurrents du WEC disposeront de deux journées d'essais officiels à l'occasion du Prologue organisé à Barcelone. A priori, 30 autos seront présentes en Catalogne à cette occasion, dont huit LMP2, cinq GTE Pro (une seule Aston Martin devrait rouler lors de ces tests) et 11 GTE Am qui viendront se joindre au plateau LMP1. 

Diapo
Liste

1/16

Photo de: Toyota Racing

2/16

Photo de: Toyota Racing

3/16

Photo de: Toyota Racing

4/16

Photo de: Toyota Racing

5/16

Photo de: Toyota Racing

6/16

Photo de: Toyota Racing

7/16

Photo de: Toyota Racing

8/16

Photo de: Toyota Racing

9/16

Photo de: Toyota Racing

10/16

Photo de: Toyota Racing

11/16

Photo de: Toyota Racing

12/16

Photo de: Toyota Racing

13/16

Photo de: Toyota Racing

14/16

Photo de: Toyota Racing

15/16

Photo de: Toyota Racing

16/16

Photo de: Toyota Racing

Article suivant
Goodyear envisage de fournir des pneus pour les hypercars du WEC

Article précédent

Goodyear envisage de fournir des pneus pour les hypercars du WEC

Article suivant

Aston Martin : Verstappen au Mans, "ne serait-ce pas génial ?"

Aston Martin : Verstappen au Mans, "ne serait-ce pas génial ?"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans , WEC
Équipes Toyota Gazoo Racing WEC
Auteur Basile Davoine