ES10 - Un gros coup de chance pour Ogier ?

partages
commentaires
ES10 - Un gros coup de chance pour Ogier ?
Par :
9 mars 2019 à 15:56

Le leader du rallye a subi une crevaison dans la première spéciale du samedi au Mexique, mais il a été sauvé par une interruption survenue suite à une sortie de route de son équipier Esapekka Lappi, dont la C3 bloquait partiellement la route.

À la lutte pour la quatrième place avec Ott Tänak, adversaire d'Ogier dans la course au titre, et donc en mesure de dérober quelques points au pilote Toyota, Lappi est parti à la faute à deux virages et 500 mètres à peine de l'arrivée du premier passage dans Guanajuatito (ES10 – 25,9 km). La C3 WRC, par ailleurs intacte, s'est retrouvée avec les roues arrière dans le fossé et dans l'incapacité de repartir, bloquant partiellement l'étroite route en terre.

Kris Meeke, qui allait réaliser un excellent chrono plus rapide de 19''1 que celui établi précédemment par Tänak, et Elfyn Evans, qui allait terminer à 12''1 de ce même Meeke, sont tous deux passés sans problème au niveau de la voiture rouge. Ils avaient ralenti à l'endroit où se trouvait la Citroën, après avoir été prévenus de la situation par Janne Ferm (le copilote de Lappi) qui s'était positionné sur le bord de la route dans le virage précédent.

Lire aussi :

La spéciale a ensuite été interrompue au drapeau rouge alors qu'une seule WRC toujours en lice pour les premières places, l'autre Citroën de Sébastien Ogier, devait encore terminer la spéciale. On peut d'autant plus estimer que le Français s'en sort très bien en ce début d'étape, puisqu'il avait subi une crevaison à l'avant droit et perdu 18 secondes sur Evans avant la neutralisation.

"La crevaison est survenue un peu avant mais on a eu l'alerte du drapeau rouge de toute façon", a déclaré Ogier au point stop de la spéciale. "Il y avait une pierre ramenée sur la route par la voiture de devant, et je n'ai pas pu l'éviter."

Un timing discutable ?

Sans critiquer la décision de déployer un drapeau rouge, la sécurité passant bien évidemment avant tout le reste, on peut s'étonner qu'elle ait été prise alors qu'une seule WRC en lutte pour la victoire devait encore passer à l’endroit où Lappi était coincé. Ladite décision n'aurait-elle pas dû l'être aussitôt après la sortie de route, sur la foi des images aériennes, ou après le passage d'Ogier ?

Un temps forfaitaire devrait être attribué à Ogier ainsi qu'à Jari-Matti Latvala, reparti ce matin en Rally2 et loin au classement. Reste à savoir si, concernant le Français, le retard qu'il prenait dans la spéciale sera pris en compte. Par ailleurs, il lui faudra terminer la boucle sans roue de secours.

À noter par ailleurs que Meeke a dépassé Evans et le précède de 5"8 pour ce qui était la deuxième place au général avant l'ES10. Le premier passage dans Otates (ES11), plus longue spéciale du rallye avec ses 32,27 kilomètres, doit débuter à 17h11.

Article suivant
Live - Suivez le Rallye du Mexique en direct

Article précédent

Live - Suivez le Rallye du Mexique en direct

Article suivant

ES11 & 12 - Ogier, toujours leader, s'en sort bien

ES11 & 12 - Ogier, toujours leader, s'en sort bien
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye du Mexique
Pilotes Sébastien Ogier
Équipes Citroën Total WRT
Auteur Jean-Philippe Vennin
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu