Evans repousse l'échéance en remportant le Rallye de Finlande

Elfyn Evans a remporté avec autorité le Rallye de Finlande en prenant le dessus face aux Hyundai d'Ott Tänak et Craig Breen.

Evans repousse l'échéance en remportant le Rallye de Finlande

Au terme d'une magnifique lutte l'opposant aux pilotes Hyundai, Elfyn Evans a brillamment remporté le Rallye de Finlande, qui fêtait ce week-end sa 70e édition. Impérial vendredi soir dans la spéciale disputée de nuit, le Gallois a enfoncé le clou lors de la deuxième journée en enchainant les meilleurs temps avant de faire preuve d'autorité ce dimanche à l'image de son meilleur temps dans la Power Stage.

Grâce à sa cinquième victoire en WRC, la seconde cette année après le Portugal, il s'est même relancé au championnat. Face à lui, Ott Tänak a tout donné pour poursuivre sa série de victoires à Jyväskylä après ses succès en 2018 et 2019. Malgré les progrès de la i20 Coupe WRC sur ce terrain spécifique, l'Estonien n'a rien pu faire face à la Toyota Yaris WRC finalement invaincue en Finlande. Craig Breen s'est montré une fois de plus convaincant pour décrocher son troisième podium consécutif devant Esapekka Lappi auteur d'une course sans accroc pour son retour en catégorie reine.

Arrivé en Finlande avec une première opportunité de décrocher son huitième titre mondial, Sébastien Ogier n'a pas connu la réussite escomptée. Un manque de confiance lié à de mauvais réglages et sa première position sur la route l'ont rapidement repoussé de la lutte pour la victoire dès la première journée. Une pénalité d'une minute (casque non sanglé dans l'ES12) et un moteur manquant de puissance dans la Power Stage sont venus mettre un point final à un week-end à oublier. Déjà focalisé sur la prochaine manche programmée dans deux semaines en Catalogne, il aura cette fois une véritable balle de match pour conclure !

Huitième et bon dernier des pilotes du WRC (sans abandon), Adrien Fourmaux s'est attaché à prendre un maximum d'expérience sur ces routes qu'il parcourait pour la première fois dans une WRC. Sur un autre rythme que ses adversaires, le Nordiste s'est satisfait de n'avoir commis "aucune erreur" pendant ces trois jours de course.

Au rayon des grands perdants, Thierry Neuville et Kalle Rovanperä se sont partagés le haut de l'affiche ce week-end. Encore en course pour le titre, ils ont perdu tour à tour leurs derniers espoirs en abandonnant. À la suite d'un choc violent sur une compression dans l'ES14, le Belge avait dû renoncer en raison des dégâts subis par le moteur de sa i20 Coupe WRC. Sorti de la route dans l'ES10, le Finlandais a rendu les armes avant la Power Stage à cause d'une douleur au dos ressentie depuis la veille et son accident.

Lire aussi :

Un mois seulement après avoir mis fin à sa collaboration avec M-Sport, Teemu Suninen a su rebondir en s'imposant avec la manière en WRC2 au volant d'une Volkswagen Polo R5 privée. Face à Mads Østberg loin d'être épargné par sa monture, le Finlandais a probablement livré sa prestation la plus convaincante de l'année pour devancer son rival de 15"7. En l'absence des prétendants au titre, le WRC3 s'est résumé à une bataille entre pilote locaux de laquelle Emil Lindholm est sorti vainqueur. 

Scratchs de la journée

ES16 : Estonia O. Tänak

ES17 : United Kingdom E. Evans

ES18 : United Kingdom E. Evans

ES19 : United Kingdom E. Evans

Power Stage

1. E. Evans (5 pts)
2.
O. Tänak (4 pts)
3.
E. Lappi (3 pts)
4.
T. Katsuta (2 pts)
5.
C. Breen (1 pt)

Finland Rallye de Finlande - Classement Final

Le classement complet sera disponible ici.

partages
commentaires

Voir aussi :

ES16 à 18 - Imperméable à la pression, Evans contrôle Tänak

Article précédent

ES16 à 18 - Imperméable à la pression, Evans contrôle Tänak

Article suivant

Championnat - Un duel Ogier-Evans pour le titre

Championnat - Un duel Ogier-Evans pour le titre
Charger les commentaires