Première spéciale - Scratch pour Ogier, désastre pour Latvala

Le mauvais début de saison du Finlandais se confirme avec un problème mécanique dans l'ES2 qui était en fait la première du Rallye de Suède en ce vendredi matin.

Première spéciale - Scratch pour Ogier, désastre pour Latvala

Suite à l'annulation de la super spéciale de Karlstad, jeudi soir, les 16,48 km de Torsby ont été les premiers à voir les concurrents s'affronter. Alors que ce premier passage a été annoncé dans un premier temps comme non chronométré, et plutôt comme une "reconnaissance à haute vitesse", les pilotes y ont bien réalisé un temps, à commencer par Sébastien Ogier.

"La route est très dure. Ça allait. Sans test ni shakedown dans ces conditions, c'est bien d'attaquer fort", a expliqué le Champion du monde en titre, qui ouvre la route en raison de sa position de leader du Championnat.

Au classement de la spéciale, Ogier précède l'un de ses équipiers chez Volkswagen, Andreas Mikkelsen, de trois dixièmes de seconde. Ce dernier le devançait pourtant de 0"7 puis 1"5 aux deux intermédiaires mais a eu le sentiment que ses pneus faiblissaient sur la fin.

Kris Meeke a signé le 3e chrono sur sa Citroën du team Abu Dhabi Total WRT, à 4"4 du meilleur temps. "Félicitations aux organisateurs, ils ont bien travaillé sur cette spéciale", a déclaré le Britannique. "Il faut bien trouver ses points de freinage. C'est un bon début. Pas trop mal."

Devant Meeke sur la route s'élançait le pilote de la troisième Volkswagen, Jari-Matti Latvala, en 7e position. Lui aussi 0"6 devant Ogier au premier intermédiaire puis 0"5 derrière aux deuxième, il a perdu beaucoup de temps sur la dernière partie pour finir la spéciale à 23"1 du Français.

"On a un problème", a-t-il déclaré au point-stop. "L'arbre de transmission a cassé deux kilomètres avant l'arrivée. Je ne sais pas ce qu'on a comme pièce de rechange dans la voiture."

Nouvelle déconvenue, après son abandon du Monte-Carlo, pour le Finlandais dont la saison débute décidément aussi mal que la précédente - si ce n'est encore plus mal.

Alerte pour Sordo

Derrière Ogier, Mikkelsen et Meeke, Dani Sordo a signé le 4e temps à 4"7 sur sa Hyundai malgré un voyant de température d'eau allumé sur son volant et suscitant une certaine inquiétude chez l'Espagnol et son copilote Marc Marti. Thierry Neuville signe le même chrono que Sordo alors que Hayden Paddon, sur la troisième i20 WRC New Generation, est 6e à 11"9.

Ott Tänak est le plus rapide des pilotes Ford sur sa Fiesta du team DAMCK, devançant les pilotes M-Sport Mads Østberg et Éric Camilli qui ont avoué ne pas se sentir très à l'aise.

"Ce n'est pas facile sans les murs de neige", a expliqué le Français, qui a perdu pas moins d'une quarantaine de secondes. "Et ce n'est pas facile de trouver la limite au freinage."

Craig Breen a signé un bon 9e temps derrière Østberg, à 18”1 d'Ogier, pour ses débuts au volant d'une WRC sur la deuxième DS3 WRC que pilotait Stéphane Lefebvre au Monte-Carlo.

Elfyn Evans, qui a reconnu lui aussi que la route était plus dure qu'il ne s'y attendait, s'est montré le plus rapide en WRC2 sur sa Ford devant la Skoda de Pontus Tidemand, lequel, comme son équipier Esapekka Lappi, a perdu du temps en rejoignant et dépassant la Mitsubishi d'Alain Foulon dans la spéciale.  

partages
commentaires
Neuville - "Certaines spéciales sont praticables, mais..."

Article précédent

Neuville - "Certaines spéciales sont praticables, mais..."

Article suivant

ES3 - Ogier enchaîne et creuse l'écart sur Mikkelsen

ES3 - Ogier enchaîne et creuse l'écart sur Mikkelsen
Charger les commentaires