Résumé de spéciale
WRC Rallye de Croatie

ES1 à 4 - Rovanperä domine face à Neuville, les Français à l'arrêt

Kalle Rovanperä a connu un bien meilleur début de rallye que l'an dernier sur les routes croates, signant trois scratchs pour virer en tête en fin de matinée de cette première étape.

Kalle Rovanpera, Toyota GR Yaris Rally1

Photo de: Toyota

Après près de deux mois d'attente, le WRC a enfin repris ses droits ce vendredi avec la première boucle de spéciales du Rallye de Croatie, troisième manche de la saison 2022. Cette première épreuve de l'année disputée exclusivement sur l'asphalte (le Rallye Monte-Carlo ayant offert comme à son habitude un parcours mixte et le Rallye de Suède se déroulant sur la neige) devrait ainsi regorger de points d'intérêt.

D'abord, il ne s'agit que de la deuxième édition de l'épreuve, qui avait l'an dernier donné lieu à la troisième arrivée la plus serrée de l'Histoire du Rallye, Sébastien Ogier remportant la mise devant son coéquipier chez Toyota, Elfyn Evans, pour six dixièmes de seconde seulement, Thierry Neuville terminant à la troisième place au volant de sa Hyundai. On est donc en droit de supposer que face à un parcours relativement peu éprouvé, les embûches seront nombreuses tout au long du week-end, au même titre que les retournements de situation !

Ensuite, les huit semaines qui viennent de s'écouler depuis le Rallye de Suède ont donné toute latitude aux équipes de faire le point sur leurs débuts de championnat respectifs. Si M-Sport a ainsi ouvert le bal au Monte-Carlo en décrochant la victoire par l'intermédiaire de son pigiste de luxe Sébastien Loeb (devenu à l'occasion le pilote le plus âgé à s'imposer en WRC), Toyota a de suite répliqué en Suède grâce à Kalle Rovanperä, qui comme l'an dernier débarque en Croatie avec le statut de leader au classement général.

Les différents engagés ont dans un premier temps procédé à un premier déverminage jeudi à l'occasion du shakedown à Okić, sur un parcours long de quelques 3,65 km, et à l'issue duquel Kalle Rovanperä a réalisé le meilleur chrono pour un petit dixième d'avance face à Thierry Neuville.

Rovanperä se rattrape de l'an dernier

Le Finlandais a eu à cœur au cours de cette première boucle de spéciales de ne pas commettre le même impair que l'an dernier, lorsqu'il était parti à la faute dès le tout premier parcours chronométré.

Mais le moins qu'on puisse dire, c'est que le pilote Toyota n'a pas eu la partie facile en ouvrant la route : encore en manque d'expérience sur l'asphalte, celui-ci a en plus dû composer avec des conditions météo particulièrement difficiles : la pluie s'est en effet invitée ce matin du côté de Zagreb, tout comme un brouillard qui a pris du temps à se dissiper et à réduire drastiquement la visibilité.

De fait, il n'a pas fallu attendre longtemps pour voir certains concurrents se faire peur sur la toute première spéciale du jour, reliant Mali Lipovec à Grdanjci. Gus Greensmith a notamment tiré tout droit dans un virage à droite débouchant sur une épingle au bout de seulement quatre kilomètres, faisant une excursion sur le remblai avant de revenir in extremis et sans dommage sur la route.

Lappi, Loubet et Fourmaux out

Esapekka Lappi a quant à lui eu moins de chance, contraint à l'abandon après avoir percuté un rocher à l'intérieur d'un virage et endommagé sa suspension avant-droite, alors que Elfyn Evans et Pierre-Louis Loubet étaient tous les deux victimes d'une crevaison. Au terme de la première spéciale, Rovanperä tenait finalement la corde avec la première place, pour 4''1 face à Neuville.

Le Finlandais a par la suite creusé l'écart lors de la deuxième spéciale, prenant sept nouvelles secondes à son rival belge, pendant qu'Ott Tänak profitait d'une erreur de Craig Breen, qui a bien failli percuter une bouche à incendie lors d'une légère sortie de route, pour grimper à la troisième place du classement provisoire.

L'Estonien a par la suite consolidé sa position lors de la spéciale suivante, reprenant une seconde et demie supplémentaire sur son adversaire, pendant qu'Evans impressionnait son monde en signant le meilleur temps avec 2''6 d'avance sur Rovanperä, après avoir perdu deux minutes à cause de sa crevaison lors de l'ES1.

Ce dernier a cependant conclu cette première boucle de spéciales avec un troisième temps scratch sur l'ES4, assurant ainsi sa première place à midi avec 12''5 d'avance sur Neuville et 47''3 sur Tänak. Les deux premiers cités semblent donc pour le moment se détacher de la concurrence et sont les mieux placés pour envisager la victoire sur cette troisième manche de la saison.

À noter cependant la matinée noire vécue par les Français, avec l'abandon de Loubet, victime de trois crevaisons sur les deux premières spéciales, mais également celui d'Adrien Fourmaux, qui s'est fait surprendre après seulement 200 mètres dans l'ES3 en perdant le contrôle de sa voiture, qui a fini sa course dans un jardin. 

Lire aussi :

Croatia (Hrvatska) WRC Rallye de Croatie - Classement après l'ES4 :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Accablé par des crevaisons, Loubet doit déjà renoncer
Article suivant Comprendre les pannes des systèmes hybrides, priorité de la FIA

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France