WRC Rallye de Croatie

Comprendre les pannes des systèmes hybrides, priorité de la FIA

La FIA, par l'intermédiaire de son directeur des Rallyes Andrew Wheatley, assure vouloir faire toute la lumière sur l'origine des pannes qui ont affecté plusieurs systèmes hybrides lors du Rallye de Suède.

Pierre-Louis Loubet, Vincent Landais, M-Sport Ford World Rally Team Ford Puma Rally1

L'unité de contrôle du système hybride, instauré pour la première fois cette saison en WRC, a été au centre de toutes les attentions lors du dernier Rallye de Suède, en février dernier, lorsque Ott Tänak a été contraint de jeter l'éponge à la suite d'une alarme apparue sur le boitier mis à disposition par Compact Dynamics, alors que l'Estonien se battait pour la victoire.

Conformément au règlement, Hyundai a donc été forcé de retirer sa voiture par mesure de sécurité, et avait alors reçu une pénalité de dix minutes, alors même que la i20 N restait opérationnelle et pouvait encore viser la victoire sur les spéciales.

Au cours des semaines qui ont séparé le Rallye de Suède de celui de Croatie actuellement en cours, une nouvelle réglementation a cependant été mise en place : si pareil scénario venait à se reproduire, les pilotes seront désormais sanctionnés de deux minutes de pénalité pour chaque spéciale manquée.

Des avis partagés sur le nouveau règlement

À noter que ce nouveau règlement est applicable dès ce week-end sur les routes de Croatie. Mais si les instances dirigeantes ont été promptes à réagir, les sentiments n'en demeurent pas moins mitigés parmi les pilotes et les équipes au sujet de cette nouvelle règle. Tänak juge ainsi qu'on ne s'attaque pas à l'essentiel, qui est en définitive d'améliorer la fiabilité des unités hybrides, alors que Hyundai, Toyota et M-Sport ont toutes trois estimé pour leur part que l'allégement de la pénalité était un pas dans la bonne direction.  

Reste que Hyundai n'a toujours pas fait la lumière sur les raisons de l'alarme qui s'est affichée sur la voiture de Tänak voilà près de deux mois, même si le nouveau directeur des Rallyes à la FIA, Andrew Wheatley, assure vouloir élucider le problème : "Je peux vous garantir que ce sujet se situe au centre de nos préoccupations en ce qui concerne le département technique", a ainsi indiqué Wheatley auprès de Motorsport.com.

"Ce serait fantastique d'ouvrir le boitier, voir un câble débranché et le remettre simplement en place, et pouvoir dire par la suite que tout est réglé. Malheureusement les choses sont rarement aussi simples que cela. Lorsque ce problème est survenu, nous avons dû trouver une solution car ce que nous ne voulons surtout pas c'est de nous retrouver dans une position où l'intégrité du sport soit remise en cause durant une épreuve. Nous avons donc souhaité nous asseoir autour d'une table avec tout le monde pour pouvoir travailler tous ensemble, ce qui est la meilleure façon d'aller de l'avant."  

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent ES1 à 4 - Rovanperä domine face à Neuville, les Français à l'arrêt
Article suivant ES5 à 8 - Rovanperä conforte son avance, Neuville limite les dégâts

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France