Baz diminué et accablé par les soucis en Thaïlande

partages
commentaires
Baz diminué et accablé par les soucis en Thaïlande
Par : Willy Zinck
27 mars 2018 à 09:01

Le Français a vécu une deuxième manche décevante en Thaïlande, où il n'a pas été capable d'intégrer le top 10.

Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing
Loris Baz, Althea Racing

Avant même de poser les pieds en Thaïlande, Loris Baz avait déjà conscience que cette deuxième manche du championnat Superbike n'allait pas être une partie de plaisir.

Pas encore totalement remis de sa blessure à l'épaule, conséquence d'une lourde chute lors des essais libres à Phillip Island, le Français devait en outre découvrir ce week-end la piste asiatique, inscrite au calendrier du championnat des motos de série en 2015 et qu'il n'a pas eu l'occasion de visiter en MotoGP.

Dans ces conditions, le Haut-Savoyard n'a pas réussi à s'extirper de la seconde partie du classement, ne parvenant pas à intégrer la Superpole 2 et plafonnant en qualifications à la 15e place.

Un emplacement que le pensionnaire de l'Althea Racing a su magnifier en course, en se rapprochant du top 10 même si là encore, les éléments ont semblé jouer contre lui, avec notamment un différentiel de grip entre le premier et le second acte. "Le bilan est pire que la veille selon moi", a déploré Baz après la Course 2. "Nous avons essayé un set-up différent au warm-up, lequel semblait encourageant. J’ai raté mon départ, mais je n’ai pas tardé à remonter au premier tour. Je manquais de grip à l’avant alors que c’était notre point fort durant la première manche, avec le moteur."

Empêtré dans le peloton, le numéro 76 n'a pas pu réaliser une meilleure remontée en raison d'une surchauffe du moteur. "Quand je me battais dans le groupe, la moto avait tendance à surchauffer et à perdre de la puissance", a-t-il confirmé. "C’était très compliqué en début de course, mais, au fur et à mesure que le pneu arrière se détériorait, j’ai réussi à revenir et à accrocher quelques points."

Un début de saison compliqué

Alors que son retour en Superbike était attendu cette année, le bilan après deux manches laisse un goût amer du Français, dont les résultats ne sont pas à la hauteur de ses espérances. "Après une première journée positive, nous ne sommes pas parvenus à progresser ensuite, en particulier au niveau de l’électronique", a-t-il déploré à l'issue du week-end. "Un capteur s’est également cassé en course et a perturbé le fonctionnement du boîtier, compliquant davantage la situation. Tous nos adversaires ont quant à eux nettement progressé, tandis que nous évoluons avec des réglages similaires à ceux de l’an dernier et cela n’est pas suffisant."

Il reste donc beaucoup de pain sur la planche à l'équipe Althea pour redresser la barre en ce début de saison. La structure dispose à présent de trois semaines pour rattraper le terrain perdu vis-à-vis de la concurrence. "C’est frustrant, mais j’ai donné le meilleur de moi-même sur la moto et je n’ai rien à regretter", a expliqué le Français. "Ce n’est clairement pas la place où nous devons terminer. En Aragón, nous travaillerons d’arrache-pied pour trouver des solutions."

Prochain article WSBK
Après le MotoGP, place au WSBK à Magny-Cours pour la Handy Race

Article précédent

Après le MotoGP, place au WSBK à Magny-Cours pour la Handy Race

Article suivant

Les plus belles photos du week-end à Buriram

Les plus belles photos du week-end à Buriram

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Buriram
Catégorie Course 2
Lieu Chang International Circuit
Pilotes Loris Baz
Équipes Althea Racing
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions