La course - Première victoire pour P.J Jacobsen et les Etats-Unis

Le New-Yorkais P.J Jacobsen qui fêtera ses 22 ans le week-end prochain s’est déjà offert son cadeau d’anniversaire en concrétisant pour la première fois de sa carrière dans une catégorie Supersport qui, par ailleurs, n’avait jamais vu un fils de l’Oncle Sam s’imposer dans une de ses courses. Un moment historique vécu en Malaisie, sur un tracé de Sepang pas si éloigné de celui de la Thaïlande qui avait consacré quelques mois plus tôt le même team CORE Motorsport Thailand avec Ratthapark Wilairot.

Si bien que celui qui a débuté sa saison avec une Kawasaki vient d’apporter à Honda sa deuxième victoire de l’année dans un peloton dominé par le duel entre les deux protagonistes de MV Agusta et de Kawasaki que sont Jules Cluzel et Kenan Sofuoglu.

Ce dimanche, ce duo en duel a découvert qu’il n’était plus seul à pouvoir se partager le gâteau du Supersport si bien qu’il serait bien inspiré de prendre en compte ce troisième larron qui se présente comme l’arbitre de choix de cette fin d’année. Il reste encore trois courses à disputer et, mathématiquement, le vainqueur du jour a aussi ses chances pour la couronne suprême. Voilà qui promet!

 Je suis extrêmement déçu par ce résultat

Kenan Sofuoglu

En attendant, c’est Jules Cluzel qui fait la meilleure affaire pour le gain du titre mondial. Malgré sa défaite face à la Honda, le pilote de la F3 675 prend les points de la seconde position, un capital d’autant plus intéressant que le Français a pu compter sur un équipier Lorenzo Zanetti qui prive son rival à la ZX6-R d’un précieux podium.

De fait, arrivé avec 20 points de retard sur le Turc, le tricolore envisage la prochaine échéance de Jerez le 20 septembre avec un passif réduit de sept unités, tandis que le vainqueur du jour doit combler un handicap de 28 points. La dynamique n’est donc plus du côté du servant de la marque d’Akashi, un constat qui n’est pas le dernier à faire : "Je suis extrêmement déçu par ce résultat, mais je sais que toute l’équipe a fait un bon travail. Tout le monde ici donne le meilleur et je fais de même en course, mais je ne peux pas dire que notre niveau était suffisant sur cette piste.

Ce n’était pas facile avec cette piste bosselée, surtout en fin de course. Tout le monde avait des difficultés à sortir des courbes, mais moi, en plus, j’avais des difficultés en entrée de virage. C’était compliqué de rester avec les hommes de tête lors des phases de freinage."

Le triple Champion du Monde limite tout de même la casse, mis à rude épreuve en cette fin de campagne. Tant du point de vue sportif que du côté familial.

Cla   Nº   Pilote  Moto  Retard/Abandon 
1 99  PJ Jacobsen Honda 30'21.294 
2 16  Jules Cluzel MV Agusta 0.091
3 87  Lorenzo Zanetti MV Agusta 3.387
4 54  Kenan Sofuoğlu Kawasaki 3.456
5 111  Kyle David Smith Honda 9.507
6 44  Roberto Rolfo Honda 15.835
7 36  Martín Cardenas Honda 16.281
8 Gino Rea Honda 16.298
9 11  C.Gamarino Kawasaki 19.628
10 25  Alex Baldolini MV Agusta 20.959
11 D.Schmitter Kawasaki 32.332
12 61  Fabio Menghi Yamaha 32.397
13 19  Kevin Wahr Honda 32.487
14 41  Aiden Wagner Honda 32.890
15 24  Marcos Ramirez Honda 39.394
16 Marco Faccani Kawasaki 40.426
17 59  R.Wilairot Honda 40.659
18 10  Nacho Calero Honda 1'09.545
 
(13) 68  Glenn Scott Honda Abandon
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Sepang
Sous-évènement Supersport : Dimanche
Circuit Sepang International Circuit
Pilotes Kenan Sofuoglu , Patrick Jacobsen , Jules Cluzel
Équipes CORE Motorsport Thailand
Type d'article Résumé de course
Tags honda, malaisie, sepang, supersport, wss