Alex Lowes fait de la régularité son maître-mot

Le pilote britannique permet à Yamaha de retrouver durablement les avant-postes. Avec une nouvelle 4e place, le voici placé juste derrière Tom Sykes au général.

Jamais Alex Lowes n’avait réalisé de meilleur début de saison. C’est bien simple, le Britannique fait montre d’une régularité remarquable : après deux arrivées au pied du podium à Phillip Island en février, le voici qui termine 6e et 4e à Buriram. Récit d’un week-end crescendo.

La journée du vendredi fut dédiée à peaufiner les réglages pour la course plutôt que pour la vitesse pure (5e meilleur temps). Durant les deux séances d’essais libres, un problème se manifestait sur le comportement de la Yamaha : la tenue de route en phase de freinage. "Je voudrais avoir de meilleures sensations sur l’avant de la moto ; je vais chercher à obtenir plus de confiance notamment lorsque je relâche les freins", confiait-il. Sur un tour chronométré, cela n’a pas semblé poser trop de souci au porteur du numéro 22, puisqu’il manquait la première ligne de seulement 72 millièmes par rapport à Marco Melandri !

La Course 1 allait s’avérer relativement calme pour l’Anglais. Auteur d’un départ correct, Lowes a dû ferrailler avec son équipier Michael van der Mark dès les premiers tours. Une lutte virile, mais correcte entre les deux hommes qui tournait à l’avantage du Hollandais. Après l’arrivée, Lowes expliquera avoir été victime de patinage. "Je ne me sentais pas à l’aise, alors je me suis contenté de la 6e place", avouait-il au micro du site officiel du WorldSBK.

Tout en ayant à l’esprit l’application du nouveau règlement, qui lui permettait de passer au 3e rang sur la grille de départ en Course 2, Lowes voulait améliorer son résultat final, "et peut-être une lutte pour le podium". Les espoirs du pilote Yamaha n’étaient pas loin de la réalité.

"Prometteur pour la suite"

Rapidement débordé par Jonathan Rea, Chaz Davies et Tom Sykes, Alex Lowes s’en sortait bien mieux que son comparse Van der Mark, seulement 13e après le premier tour. Quelque peu menacé par l’Aprilia d’Eugene Laverty, Lowes reprenait le bien de la 5e place au deuxième tour.

Mais c’est surtout en profitant des malheurs de Davies (chute au troisième tour) que la YZF-R1 s’installait définitivement au 4e rang, une position qu’il préservera sans mal jusqu’au baisser du drapeau à damier. "L’équipe a réalisé un bon travail pour me donner un meilleur feeling sur l’avant de la moto", s’enthousiasmait-il en fin de journée. "Honnêtement, j’étais plus compétitif aujourd’hui, et c’est prometteur pour la suite. J’ai été un peu malchanceux à cause du drapeau rouge, car j’étais plus heureux en première partie de course. Après, je me suis retrouvé tout seul."

Très régulier depuis le début de saison, Alex Lowes se paie le luxe de devancer Marco Melandri au classement général (4e). Il n’est également qu’à 13 longueurs de Tom Sykes ! Un écart qui lui donne des motifs d’espoirs avant la manche d’Aragón. "J’espère lors du retour en Europe être capable d’accomplir un step, et de rivaliser avec les premiers."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Buriram
Circuit Chang International Circuit
Pilotes Alex Lowes
Équipes Crescent Racing
Type d'article Réactions