WSBK
06 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
27 sept.
-
29 sept.
Prochain événement dans
5 jours
C
Villicum
11 oct.
-
13 oct.
Prochain événement dans
19 jours
C
Losail
24 oct.
-
26 oct.
Prochain événement dans
32 jours

Pour Rea, le week-end Superbike est saturé par ses 3 courses

partages
commentaires
Pour Rea, le week-end Superbike est saturé par ses 3 courses
Par :
3 sept. 2019 à 11:30

La nouveauté de cette année en Superbike n’a pas fait l’unanimité parmi les pilotes, qui avaient été nombreux à la critiquer dès le début de saison. À présent qu’il ne reste que quatre manches, certains n’ont toujours pas changé d’avis, à l’image de Jonathan Rea.

La catégorie WSBK a vu son programme modifié cette année avec l’instauration d’une troisième course, de type sprint, le dimanche matin afin d’apporter encore plus de spectacle et une moisson de points supplémentaire. Si l’idée semble avoir conquis le public, qui bénéficie ainsi de trois courses et tout autant de rebondissements, les pilotes n’ont pas été autant enthousiastes, réticents à cette idée dès qu'elle a été annoncée.

Lire aussi :

Désormais que la plus grande partie de la saison est passée, et alors qu'ils observent actuellement une longue pause estivale avant la reprise prévue début septembre, les protagonistes du championnat disposent d’un peu plus de recul et d’expérience pour évaluer cette nouvelle course. Mais pour Jonathan Rea, qui se montrait déjà sceptique avant l’entame de la saison, rien n’a changé. "Pour moi ce sont trop de courses", explique-t-il, tout simplement.

"J’adore courir, mais cela sature le week-end. Vous devez continuer à vous régénérer pour rouler de nouveau et j’essaye d’attaquer la course Superpole comme une course et non pas en me disant que cela ne vaut que la moitié des points. C’est une course. Il faut se préparer trois fois."

Deux courses le dimanche, le meilleur format

Bien qu’il reconnaisse que cette troisième course permet d’avoir une "bien meilleure régularité" et que, grâce à celle-ci, il est possible de marquer encore plus de points, il continue de penser qu’avoir élevé le nombre de courses ne profite pas aux pilotes. Toutefois, face au poids du public et du "business", il sait que les choses ne devraient pas changer. "Pour moi, [revenir à deux courses] serait la meilleure option, mais je sais que la télé n’aime pas cette idée. Je respecte car cela génère beaucoup de business. Les gens adorent regarder les courses samedi et dimanche à l’heure du déjeuner donc…"

Lire aussi :

Le quadruple Champion du monde, qui évolue dans la catégorie depuis dix ans, reste nostalgique du format historique du Superbike, modifié en 2016, mais il sait pertinemment qu'il lui faut de toute façon s'adapter à l'évolution du championnat. "Pour moi, qui suis probablement celui qui court dans le championnat depuis le plus longtemps parmi tous les pilotes, le Superbike ce sont deux courses le dimanche, mais ce n’est que mon opinion. S’il y a quatre courses, j’en courrai quatre !"

Article suivant
Ducati veut que Redding joue le titre, comme Davies

Article précédent

Ducati veut que Redding joue le titre, comme Davies

Article suivant

Van der Mark comprend la colère de Razgatlioglu

Van der Mark comprend la colère de Razgatlioglu
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Pilotes Jonathan Rea
Équipes Kawasaki Racing Team
Auteur Charlotte Guerdoux