WSBK - Des tests difficiles pour Max Biaggi à Sepang

Après avoir montré à Misano qu’il n’avait finalement pas perdu grand-chose de sa vélocité depuis une retraite sportive prise tout de même depuis trois ans, Max Biaggi a décidé de remettre le couvert du côté d’un tracé de Sepang qui recevra le plateau du Superbike le 2 août prochain. Une initiative qui n’est pas prise à la légère par l’Empereur Romain qui n’a pas l’intention de faire de la figuration en Malaisie.

Adoubé par l’usine Aprilia, il s’est rendu sur site avec sa RSV4 RF et une équipe dédiée pour quatre jours de tests intensifs. Le sextuple Champion du Monde n’avait plus foulé le bitume malaisien depuis près de dix ans. Et les retrouvailles n’ont pas été faciles.

Sur quatre jours de travail, nous avons connu trois jours avec des averses. Par ailleurs, je suis tombé une fois et nous avons connu quelques soucis de fiabilité.

Max Biaggi

Dix ans, cela compte au plus haut niveau de la compétition et ce d’autant plus qu’à l’époque, c’était au guidon d’une Honda en MotoGP. Cette fois, c’est avec la machine de Noale pour le Superbike qu’il faut retrouver ses marques. Mais aussi s’acclimater avec l’environnement.

"Sur quatre jours de travail, nous avons connu trois jours avec des averses", regrette le Corsaire. "Par ailleurs, je suis tombé une fois et nous avons connu quelques soucis de fiabilité. Mais c’est aussi ça la course et nous poursuivrons notre travail lors des séances d’essais libres du meeting la semaine prochaine. Sepang est un tracé fascinant, mais j’ai aussi retrouvé un enrobé très dégradé et assez bosselé."     

Les travaux ont été suivis de près par Romano Albesiano, patron de la compétition chez le constructeur : "Max n’avait pas couru sur ce tracé depuis déjà un long moment alors ces tests étaient importants. Les bons résultats de Misano ne doivent pas nous faire oublier qu’il a quitté la compétition depuis déjà trois saisons. Certains automatismes doivent être retrouvés. Nous sommes maintenant concentrés sur la semaine prochaine pour avancer encore dans notre travail."

La machine de Max Biaggi sera soutenue par un tracé de Sepang sur lequel ses servants de l’an dernier avaient brillé. Marco Melandri avait ainsi vaincu au terme des deux courses et à chaque fois devant l’équipier Sylvain Guintoli. Voilà la feuille de route établie tant pour l’invité que pour les pilotes officiels. La pression est ainsi un peu plus mise sur les épaules d’un Leon Haslam qui doit convaincre pour garder sa place et sur celles d’un Jordi Torres cependant en pleine ascension depuis la dernière échéance de Laguna Seca.    

A propos de cet article
Séries WSBK
Pilotes Max Biaggi
Équipes Aprilia Racing Team
Type d'article Actualités
Tags aprilia, malaisie, max biaggi, sepang