Rob Huff blâme "l'inconstance des commissaires"

partages
commentaires
Rob Huff blâme
Par : Emmanuel Rolland
30 mai 2017 à 11:53

Malgré deux podiums qui lui permettent de se hisser au cinquième rang du classement général et en tête du WTCC Trophy, Rob Huff (Citroën) critique le manque de sanction envers Catsburg lors de la Course d'Ouverture sur la Nordschleife.

Départ : Nicky Catsburg, Polestar Cyan Racing, Volvo S60 Polestar leads
Rob Huff, All-Inkl Motorsport, Citroën C-Elysée WTCC
Le vainqueur Nicky Catsburg, Polestar Cyan Racing, Volvo S60 Polestar
Rob Huff, All-Inkl Motorsport, Citroën C-Elysée WTCC
Conférence de presse, Rob Huff, All-Inkl Motorsport, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën C-Elysée WTCC, Norbert Michelisz, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC, Nicky Catsburg, Polestar Cyan Racing, Volvo S60 Polestar TC1
Rob Huff, All-Inkl Motorsport, Citroën C-Elysée WTCC
Rob Huff, All-Inkl Motorsport, Citroën C-Elysée WTCC
Rob Huff, All-Inkl Motorsport, Citroën C-Elysée WTCC
Rob Huff, All-Inkl Motorsport, Citroën C-Elysée WTCC
Nicky Catsburg, Polestar Cyan Racing, Volvo S60 Polestar

Depuis l'arrivée de l'étape de la Nordschleife au calendrier du WTCC en 2015, Rob Huff s'est régulièrement montré parmi les pilotes les plus à l'aise sur le redoutable tracé allemand.

Cette année encore davantage, puisque le Britannique dispose de rien moins que la meilleure voiture du plateau, la Citroën C-Elysée, certes désormais engagée de manière exclusivement privée. Ce week-end, Huff s'est d'entrée porté aux avant-postes, signant le deuxième meilleur chrono des Essais Libres 1, avant de se classer troisième des Essais Libres 2.

Dans la continuité, le Champion du monde 2012 décrochait le troisième temps des qualifications derrière Catsburg et le poleman Michelisz.

Après s'être élancé du huitième rang de la Course d'Ouverture (grille inversée), Rob Huff se hissait au sixième rang à la faveur de dépassements savamment orchestrés grâce à l'aspiration sur la monumentale ligne droite de Dottinger Hohe, prenant successivement l'avantage sur Monteiro, Guerrieri, puis Chilton, pour conclure au troisième rang.

"La Course 1 fut probablement l'une des plus excitantes de ma vie", expliquait-il après l'épreuve. "Lorsque vous courez aussi longtemps que moi, vous commencez à vous demander si vous avez encore les mêmes tripes que quand vous aviez vingt ans, et il s'avère que c'est le cas pour moi."

Bousculade au départ

Portant de plus hauts espoirs encore pour la Course Principale, qu'il démarrait au troisième rang, Rob Huff prenait un bon départ et jaillissait de sa deuxième ligne pour se porter à la hauteur de Nicky Catsburg, parti deuxième. Mais la Volvo du Néerlandais accrochait la Citroën du pilote anglais au deuxième virage, ce dernier partant au large et perdant deux positions.

Troisième, ce fut sa place à l'arrivée, n'ayant pu trouver l'ouverture sur la Honda de Norbert Michelisz.

"Dans la Course Principale, Nicky [Catsburg] s'est complètement raté au virage numéro un", poursuit Rob Huff. "Il était trop occupé à regarder Norbi [Michelisz] à l'extérieur et il a viré un peu large. J'ai essayé de lui laisser la place pour le virage suivant et, comme il s'était raté juste avant, je pensais qu'il allait éviter d'insister et de rentrer dans ma voiture, mais il a choisi de ne pas le faire et cela m'a fait chuter au quatrième rang."

"Je suis en colère après Nicky, mais je le suis encore plus après les commissaires, car cette inconstance est impardonnable. Tim Schenken [ancien pilote de F1, et commissaire en WTCC] a longtemps été un pilote, il s'occupe de l'un des meilleurs championnats au monde, et il voit ça comme un fait de course. OK, bien, mais où était-il lors de la dernière course, lorsque j'ai reçu une pénalité à Budapest, où j'ai tapé l'arrière de la voiture de Nicky juste parce que j'ai été moi-même poussé ?"

Nous sommes dans un championnat du monde, alors je pense qu'ils peuvent se débrouiller pour emmener les mêmes commissaires à chaque course.

Rob Huff

"Nous sommes dans un championnat du monde, alors je pense qu'ils peuvent se débrouiller pour emmener les mêmes commissaires à chaque course. Établissons à nouveau un commissaire pour les pilotes, ce qui est à la base le rôle de Tim Schenken. C'est malheureux de voir que ce championnat peut être décidé par le fait de l'inconstance des commissaires."

Pour autant, Rob Huff se félicite tout de même de ce week-end solide qui lui permet de rester dans la course au titre au général.

"Le championnat s'est resserré", poursuit-il. "Deux podiums, c'est bien. Rien que le fait de se tirer de ce week-end, nous avons fait ça plutôt bien. Les datas et l'aide de Citroën étaient appréciables. Aucune Citroën n'a connu de crevaison ce week-end, je remercie donc Citroën pour le travail réalisé les dernières années, et pour nous permettre d'arriver ici sans problème." 

Article suivant
Nestor Girolami : "Un moment difficile"

Article précédent

Nestor Girolami : "Un moment difficile"

Article suivant

Yvan Muller : "Un peu facile d'accuser les pneus"

Yvan Muller : "Un peu facile d'accuser les pneus"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WTCC
Événement Nürburgring
Lieu Nürburgring
Pilotes Rob Huff
Équipes Münnich Motorsport
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Réactions