Autos, Étape 3 - Sainz se rebelle, Loeb perd une demi-heure !

Si elle a permis à Audi de sonner la révolte, la troisième étape du Dakar a surtout coûté très cher à Sébastien Loeb, largement distancé par Nasser Al-Attiyah.

Autos, Étape 3 - Sainz se rebelle, Loeb perd une demi-heure !

Ce début de semaine devait être très relevé pour les concurrents du Dakar mais a été considérablement adouci. D'abord par la suppression de l'étape marathon, puis par la réduction de la troisième étape ce mardi. Dans les deux cas, ce sont les fortes pluies qui ont frappé la région d'Al Artawiyah qui sont en cause. Ainsi, au lieu des 368 km chronométrés prévus, il n'y en avait que 255. Une distance réduisant la possibilité de creuser des écarts, et pourtant... 

Lire aussi :

Vainqueur hier et condamné à ouvrir la route aujourd'hui, Sébastien Loeb savait qu'il n'aurait pas la partie facile. Mais c'est autre chose qui est venu enrayer sa progression, puisqu'il a d'abord été victime d'une crevaison. Un scénario qu'il avait déjà rencontré dimanche, avant un lundi beaucoup plus tranquille sur ce plan. Puis la casse de l'arbitre de transmission longitudinale a contraint le Français a franchir toutes les dunes en deux roues motrices. Il a ainsi laissé filer une demi-heure alors que les gros bras l'avaient dépassé pour se disputer la victoire d'étape. 

Une lutte pour le scratch à laquelle ne s'est pas mêlé Nasser Al-Attiyah, saisissant l'aubaine d'accroître son avance au classement général face aux difficultés de son poursuivant le plus menaçant. Une bonne journée pour le Qatari, qui avait pourtant démarré par une sueur froide quand les commissaires lui ont infligé une "disqualification avec sursis" pour une irrégularité technique constatée la veille sur son Toyota Hilux. 

C'est donc entre ceux qui ont été distancés dimanche au classement général que la gagne du jour s'est jouée. Et si le clan Audi a mené une sérieuse contre-attaque, il a fallu gérer les assauts d'un Henk Lategan très à l'aise au volant de sa Toyota. Le Sud-Africain a passé tous les checkpoints en tête, mais la ténacité de Carlos Sainz a eu raison de lui. L'Espagnol a passé sa colère contre le roadbook de la première étape – et contre lequel Audi ne fera pas appel – pour offrir au RS Q e-tron sa première victoire, sa 40e à titre personnel. Henk Lategan a été battu pour 38 secondes seulement, tandis que Stéphane Peterhansel a pris la troisième place à 1'41 devant Nani Roma à 2'41. 

Nasser Al-Attiyah a concédé 5'10 au vainqueur du jour mais c'est bien lui qui fait la grosse opération, car Sébastien Loeb a rejoint l'arrivée avec un retard de 33'34. Désormais, l'avance du Qatari en tête du classement général est de 37'40 sur le pilote BRX Prodrive. 

Giniel de Villiers a terminé la troisième étape à 4'10 et aurait pu accéder à la troisième place du classement général. Néanmoins, le pilote Toyota est dans le collimateur puisqu'il a été pénalisé de cinq minutes pour avoir heurté un motard dimanche, et se retrouve sous enquête pour un incident identique survenu lundi... 

Classement général provisoire après l'Étape 3

  Pilote Auto Temps
1 Qatar N. Al-Attiyah Toyota 9:31'22
2 France S. Loeb BRX +37'40
3 Argentina L. Alvarez Toyota +42'06
4 South Africa G. De Villiers Toyota +45'22
5 Saudi Arabia Y. Al Rajhi Toyota +47'29
6 Russian Federation V. Vasilyev BMW +49'33
7 Czech Republic M. Prokop Ford +54'46
8 Argentina S. Halpern Mini +1:01'32
9 Poland J. Przygonski
Mini
+1:06'47
10 Argentina O. Terranova
BRX
+1:08'04
... Spain N. Roma BRX +1:20'39
... Sweden M. Ekström Audi +1:53'41
... France M. Serradori Century +2:03'35
... Spain C. Sainz Audi +2:19'21
... South Africa H. Lategan Toyota +3:26'06
... France S. Peterhansel Audi +23:32'14

partages
commentaires
Motos, Étape 3 - Le Hero c'est Rodrigues !
Article précédent

Motos, Étape 3 - Le Hero c'est Rodrigues !

Article suivant

Le "pique-nique" rusé de Daniel Sanders

Le "pique-nique" rusé de Daniel Sanders
Charger les commentaires