Sette Câmara - La pression de Red Bull "n'affectera pas mes performances"

Parmi les trois pilotes qui viennent de rejoindre le Red Bull Junior Team, on retrouve Sérgio Sette Câmara, qui n'a manifestement pas mis longtemps à trouver un accord avec le géant des boissons énergisantes.

Sette Câmara s'est classé 14e de F3 Europe avec Motopark en 2015, et va disputer une deuxième campagne dans la discipline, au sein de la même écurie, mais en tant que pilote Red Bull, après des discussions tenues avec Helmut Marko, conseiller de la marque.

"En novembre, ils nous ont appelés avant la course de Macao via mon team manager," a expliqué le natif de Belo Horizonte lors d'une visite des bureaux brésiliens de Motorsport.com. "Il m'a dit : 'Le Dr. Helmut Marko m'a demandé ton numéro de téléphone et il peut t'appeler à tout moment'. Ils m'ont appelé dix minutes après ce dialogue."

"Nous nous sommes donné rendez-vous en Autriche le lendemain. La conversation a été très positive. Ils m'ont posé des questions sur ma carrière, sur mon poids, sur ma taille, etc. Nous avons quitté l'Autriche avec l'espoir de pouvoir signer le contrat après la course de Macao, et c'est ce qui s'est produit. Tout s'est passé très vite, cela s'est fait en deux semaines."

"Tous les jeunes pilotes veulent rejoindre le programme d'une équipe de F1. On sait que si on a les résultats, les opportunités se présenteront. Selon Marko, les pilotes de l'académie Red Bull doivent se battre pour le championnat."

La pression, c'est normal

Le programme Red Bull a la réputation d'être sans pitié : de nombreux pilotes en ont fait l'expérience par le passé. Malgré les attentes élevées de Marko, cela n'inquiète pas pour autant Sette Câmara, pour qui la pression fait partie du métier.

"Tous les pilotes ont la pression lorsqu'ils sont jeunes," rappelle le Brésilien de dix-sept ans. "Quand on est en karting, la famille fait un gros effort financier, donc il y a la pression des résultats."

"Red Bull s'est montré aussi clair qu'ils ont été rapides avec mon contrat : ils peuvent aussi dire au revoir, je le comprends. Je crois que cette pression n'affectera pas mes performances."

Pas de déménagement

Bien que Red Bull ait souhaité voir Sette Câmara déménager au Royaume-Uni pour se rapprocher de l'usine Red Bull, située à Milton Keynes, le pilote Motopark a convaincu Marko qu'il lui serait plus profitable de continuer à vivre dans les environs de Barcelone.

"Le Dr. Marko a dit que je devrais vivre près des quartiers généraux de l'équipe pour faciliter l'entraînement. Mais avant cela, je lui ai expliqué où j'habite et pourquoi j'y habite. Et comme il connaissait déjà cet endroit, je ne vais pas devoir quitter l'Espagne."

"Il connaît cet endroit et y fait confiance, comme Red Bull investit également en des pilotes moto et est aussi au CAR [Centre D'Alt Rendiment à Barcelone, ndlr]. Ma routine ne va pas beaucoup changer," conclut-il.

Propos recueillis par Erick Gabriel

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3 Europe
Pilotes Sérgio Sette Câmara
Équipes Motopark Academy
Type d'article Interview