Albers : Caterham doit devenir une équipe efficace

partages
commentaires
Albers : Caterham doit devenir une équipe efficace
10 juil. 2014 à 14:15

Propulsé à la tête de Caterham suite à la reprise de l’équipe par un consortium d’investisseurs suisses et moyen-orientaux, Cristijan Albers se retrouve face à une tâche d’une envergure considérable

Propulsé à la tête de Caterham suite à la reprise de l’équipe par un consortium d’investisseurs suisses et moyen-orientaux, Cristijan Albers se retrouve face à une tâche d’une envergure considérable. Celui qui est encore pilote aujourd’hui, et que

ToileF1 vous présentait dans un portrait la semaine dernière

, confie avoir toujours eu l’envie de diriger une équipe.

« J’y pensais depuis longtemps, mais parfois dans la vie le train passe et vous devez attendre. Ce sera un gros défi, difficile, mais je suis prêt à me battre tout comme l’équipe autour de moi », explique-t-il dans les colonnes d’Autosport.

Se retrouver à la tête d’une écurie de F1 est une chose, y réussir en est une autre tout autant compliquée. Fraîchement promu team principal, le Néerlandais ne se fait pas d’illusions mais croit en l’avenir de l’équipe de Leafield. Un avenir qui passe par une efficacité optimale : être plus performant en dépensant l'argent plus intelligemment.

« Nous aimerions être une équipe plus efficace. Mais il est encore tôt. Je dois observer l’équipe », assure-t-il. « Il y a de nombreux points qui pourraient être meilleurs. Je n’ai encore rien sauvé. Je pense qu’il y a une possibilité de renverser les choses, mais nous vivons aussi dans des moments difficiles car c’est un peu plus compliqué que ce que nous pensions à la base. »

La 10e place doit rester l’objectif de Caterham, même si les 2 points inscrits par Marussia à Monaco le compromettent. Sauber n’a pas encore marqué le moindre point cette saison mais en semble beaucoup plus proche pour y parvenir avant la fin de l’année.

« Je pense qu’il faut être réaliste, travailler d’abord sur une situation saine dans laquelle tout le monde peut survivre, et à partir de là nous devrons attaquer », souligne Albers. « La priorité est d’avoir un maximum d’évolutions à un coût raisonnable. »

Prochain article Formule 1
Head - Mercedes comprend ce que Ferrari a oublié par le passé

Article précédent

Head - Mercedes comprend ce que Ferrari a oublié par le passé

Article suivant

Charles Pic et les 18" : "Je ne pouvais pas attaquer à fond"

Charles Pic et les 18" : "Je ne pouvais pas attaquer à fond"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Sauber
Type d'article Actualités