Alonso : Je perdais du temps en F1 avant ma pause de deux ans

Fernando Alonso avait l'impression de "perdre du temps" en Formule 1 avant de mettre sa carrière en pause, ce qui lui a permis de relever de nouveaux défis.

Alonso : Je perdais du temps en F1 avant ma pause de deux ans

À la fin de la saison 2018, Fernando Alonso a décidé de mettre en pause son aventure en Formule 1 après 32 victoires et deux Championnats du monde remportés. Le pilote espagnol s'est alors concentré sur la Triple Couronne du sport automobile en participant aux 24 Heures du Mans avec Toyota et aux 500 Miles d'Indianapolis avec McLaren. Alonso a également goûté à d'autres disciplines en prenant le départ du Dakar et des 24 Heures de Daytona.

Désormais de retour en Formule 1 avec Alpine, Alonso a récemment révélé avoir retrouvé un sourire qu'il avait perdu au cours des derniers Grands Prix disputés avec McLaren. Interrogé sur ce qui l'a poussé à faire son come-back en catégorie reine, l'Espagnol a expliqué qu'il n'y avait plus de défis sortant du cadre de la Formule 1 à relever.

Lire aussi :

"Deux facteurs jouent un grand rôle [dans mon retour]", a déclaré Alonso. "Premièrement, je pense que les deux années hors de ce sport étaient nécessaires pour moi après 18 saisons non-stop en Formule 1. Cela était devenu trop exigeant. J'avais d'autres défis en tête, comme Le Mans, Daytona, le Championnat du monde d'Endurance, etc. Je devais les relever et cocher ces cases pour être heureux et me sentir libre. Avant de relever ces défis, je perdais du temps en F1, surtout lors des dernières saisons. Donc maintenant que ces défis ont été relevés, je me sens plus libre et je profite de chaque Grand Prix."

Et la manière dont il s'est rapidement intégré à l'écurie Alpine est la deuxième raison contribuant au bonheur d'Alonso cette saison. En faisant fi des changements de nom, il s'agit de sa troisième aventure au sein de la structure basée à Enstone, après celle de 2002 à 2006 et celle de 2008 à 2009.

"Le deuxième [facteur] est l'équipe. Je pense que l'équipe est incroyable. Il y a une telle atmosphère et une telle motivation à Enstone et à Viry-Châtillon [où le moteur V6 est développé, ndlr]. Tout le monde fait un travail sensationnel sur la manière dont nous abordons chaque week-end et la manière dont nous gérons les petits succès que nous pouvons parfois décrocher et les autres mauvais moments. Nous avançons tous ensemble dans la même direction, et cela fait du bien."

partages
commentaires

Voir aussi :

Mercedes a "une théorie" expliquant ses récentes difficultés
Article précédent

Mercedes a "une théorie" expliquant ses récentes difficultés

Article suivant

Ces Grands Prix de Formule 1 terminés sous Safety Car

Ces Grands Prix de Formule 1 terminés sous Safety Car
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021