Bilan de la saison : Daniel Ricciardo

Daniel Ricciardo entame en 2012 sa première saison complète de Formule 1

Daniel Ricciardo entame en 2012 sa première saison complète de Formule 1. Le pilote australien avait déjà fait ses débuts dans la catégorie reine l'année précédente, chez HRT, à partir du Grand Prix de Grande-Bretagne. Pur produit de la filière RedBull, il est logique que Ricciardo poursuive sa carrière chez Toro Rosso.

L'Australien débute sa saison sur les chapeaux de roues, chez lui, en Australie. Il parvient à se qualifier en Q3 en signant le 10ème chrono. Mieux encore, au Grand Prix de Bahrain, celui qui se montre vite à son avantage au sein du team se classe 6ème sur la grille. Deux entrées en Q3 remarquées mais qui ne seront pas répétées. Ricciardo se classe toutefois 11ème et 12ème en Grande-Bretagne et en Allemagne. Plus globalement, le pilote Toro Rosso se qualifie régulièrement en Q2, et ne manque cette opportunité qu'à deux reprises, en Hongrie et aux États-Unis, sans oublier une pénalité pour changement de boite de vitesse en Corée qui le rétrograde en 21ème position.

Côté course, Ricciardo se débrouille moins bien que son coéquipier. Il marque toutefois ses premiers points lors de la manche d'ouverture à Melbourne. Par la suite, la saison est plus décevante pour lui : pas de points supplémentaires et notamment un abandon à Monaco. Regain de forme, cela dit, lors de la seconde moitié de saison, à partir du Grand Prix de Belgique. Une neuvième place à Spa, puis à Singapour. Ricciardo marque un point au Japon, puis inscrit à nouveau les deux points de la neuvième place en Corée. L'Australien marque son dernier point de la saison à Abu Dhabi, bloquant son compteur à 10 unités. Pour sa première saison complète, et avec une monoplace plus performante que la HRT de l'année dernière, Ricciardo réalise au final une saison plutôt solide. Des performances remarquées en qualifications, et des points à la clé lors de certains week-ends en font un élément renouvelable par le management de Toro Rosso. Prolongé pour la saison 2013, Ricciardo va devoir faire la différence et prendre l'ascendant sur Jean-Éric Vergne si il veut caresser l'espoir d'être promu chez Red Bull, ou d'attirer l'attention d'autres team managers d'équipesévoluant plus haut dans la hiérarchie.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités