Bilan mi-saison : Bruno Senna

Il est toujours difficile de juger les pilotes dont les noms évoquent un héritage fort en sport automobile : d’un côté, les attentes sont élevées – si le pilote réussit, c’est vendeur – mais de l’autre, les critiques peuvent fuser si les résultats...

Il est toujours difficile de juger les pilotes dont les noms évoquent un héritage fort en sport automobile : d’un côté, les attentes sont élevées – si le pilote réussit, c’est vendeur – mais de l’autre, les critiques peuvent fuser si les résultats sont moyens.

Cette saison, Bruno Senna dispose d’une bonne voiture, pour laquelle le moteur Renault fait des merveilles. Pour sa troisième saison en F1, après avoir couru pour HRT, puis Lotus Renault GP fin 2011 en remplacement de Nick Heidfeld, le Brésilien a davantage d’occasions d’entrer dans les points. Objectif atteint, dans cette optique : 24 points au compteur pour 6 présences dans le top 10. Ces entrées dans les points sont trois fois plus fréquentes que celles de son coéquipier Pastor Maldonado, mais là où son coéquipier fait la différence, c’est par ses bonnes qualifications et sa victoire en Espagne.

Victime d’un déficit de performances en qualifications face à son équipier, Senna semble être plus régulier que Maldonado pour marquer des points. Hormis au Bahreïn (où Maldonado n’avait pas pris part à Q2) et au Canada (16ème contre 17ème), chaque séance de qualifications a vu le Vénézuélien surpasser le Brésilien. Mais en Hongrie, Bruno Senna a été plus rapide sur l’ensemble du week-end et s’est qualifié pour la première fois en Q3, alors que le Brésilien faisait face à des rumeurs insistantes quant à un débarquement imminent. Pour autant, le Brésilien n’est pas exempt de tous reproches, avec quelques sorties de piste à son actif, notamment en essais, qui pourraient peser en sa défaveur à l’avenir. Senna doit continuer à rattraper son déficit de performance sur son coéquipier, et ce malgré des essais du vendredi matin où Valtteri Bottas prend sa monoplace en vue d’une future titularisation du Finlandais. Toutefois, l’exemple de la Hongrie montre que manquer cette séance n’est pas une fatalité et que le Brésilien s’est peut-être trop caché derrière ce déficit en temps de roulage. L’argent apporté par Pastor Maldonado lui garantit pour l’heure son baquet, par conséquent le Brésilien est plus exposé au risque de se voir évincé, et peut dans cette optique ressentir une certaine pression. Ceci le motivera-t-il ou le découragera-t-il ? Budapest et d’autres performances ponctuelles peuvent laisser croire à la première option. Mais il reste peu de temps à Bruno Senna pour réussir cette saison aux allures de quitte ou double.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nick Heidfeld , Pastor Maldonado , Bruno Senna , Valtteri Bottas
Type d'article Actualités