Binotto libéré de son rôle technique par la restructuration de Ferrari

Mattia Binotto va pouvoir se concentrer sur son rôle de directeur de la Scuderia Ferrari grâce à la restructuration du département technique de l'écurie.

Binotto libéré de son rôle technique par la restructuration de Ferrari

Devenu directeur d'équipe chez Ferrari à la place de Maurizio Arrivabene en janvier 2019, Mattia Binotto a conservé pendant un an et demi la tête du département technique qu'il gérait depuis 2016. Cette organisation, pour l'instant, ne semble pas porter ses fruits, puisque la Scuderia connaît son pire début de saison depuis 2009 : elle n'a marqué que 43 points sur les quatre premiers Grands Prix.

Lire aussi :

Or, Ferrari a annoncé la semaine dernière la restructuration de son département technique, avec la création d'un nouveau groupe chargé du développement de la performance, mené par Enrico Cardile. Ce remaniement va permettre à Binotto de se concentrer sur son rôle de leader.

"Cela a pris du temps d'assurer que le département technique soit réorganisé", explique Binotto. "Ce n'est pas quelque chose que l'on fait en une journée. Maintenant que nous avons des personnes au bon poste, qui ont des responsabilités et sont capables de faire le bon travail, je suis en mesure de ne plus rien faire en tant que directeur technique. Il y a d'autres gens qui le font. Ils ont des objectifs clairs. Ils sont également enthousiastes et concentrés sur les objectifs qu'ils doivent atteindre. De mon côté, il y a beaucoup de choses que je dois faire. Je garde bien sûr un œil sur eux, je m'assure qu'ils soient dans la bonne position pour avoir des résultats."

Déléguer ses responsabilités au sein du département technique ne semble pas avoir été difficile pour l'Italien : "Je pense qu'en fin de compte, il s'agit de gérer une entreprise entière. La Scuderia a une grande envergure, toutes les tâches sont donc très prenantes. Il n'y a pas le temps de tout faire, de toute façon."

Malgré les résultats très décevants de Ferrari en ce début de saison, le président de la marque au cheval cabré, John Elkann, a réaffirmé son soutien aux dirigeants de la Scuderia. "C'est certainement difficile, mais c'est également un honneur, nous ne devrions pas l'oublier", souligne Binotto au micro de Channel 4. "Si l'on y repense, nous avons connu des saisons compétitives. Nous ne sommes pas du tout compétitifs aujourd'hui, mais je suis sûr que nous pouvons inverser la tendance à l'avenir."

"Il est important d'avoir le soutien des membres du conseil d'administration, de notre président, notre PDG. Je pense que nous partageons la même vision, les mêmes objectifs. Nous savons avoir besoin de patience. Il n'y a pas de solution miracle, nous essayons donc simplement de renforcer l'écurie."

partages
commentaires

Voir aussi :

Grosjean ne regrette pas sa défense rugueuse de Silverstone

Article précédent

Grosjean ne regrette pas sa défense rugueuse de Silverstone

Article suivant

Il n'y aura qu'une séance d'essais libres à Imola

Il n'y aura qu'une séance d'essais libres à Imola
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021