Brawn : "Rien n'empêche des F1 électriques" d'ici 5 à 10 ans

partages
commentaires
Brawn :
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
10 août 2018 à 12:00

Ross Brawn, responsable sportif de la discipline, a déclaré que la F1 pourrait être totalement propulsée à l'énergie électrique d'ici dix ans si et seulement si cela offrait un meilleur spectacle aux fans.

Le capot moteur de la Mercedes-AMG F1 W09
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 avec le moteur fumant
Un capot moteur de la monoplace de Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, sur lequel apparaît le logo AMG Mercedes
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Logo Honda sur le capot moteur de la Toro Rosso STR13
Moteur de la Ferrari SF70H de Kimi Räikkönen
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09 et Sebastian Vettel, Ferrari SF71H

La F1 travaille dur sur l'écriture et l'implémentation de nouvelles règles techniques, incluant notamment une revue des systèmes d'unités de puissance.

Aujourd'hui propulsées par des moteurs V6 hybrides turbo, des F1 100% électriques dans un futur proche sont un axe de considération pris en compte dans les réflexions actuelles, même si cela ne fait clairement pas partie des priorités ou politiques immédiates des dirigeants du sport. Néanmoins, des Formule 1 électriques à un horizon distant de 5 à 10 ans sont une possibilité technique, comme l'explique Brawn.

Lire aussi :

"Je pense que la F1 va évoluer dans la direction qui sera le bon équilibre pour le sport, et la pertinence et l'engagement avec les fans", a-t-il ainsi déclaré sur F1 Fan Voice. "Dans 5 ans ou 10 ans, s'il y a un besoin, un désir ou un souhait d'avoir un différent type de puissance en Formule 1, alors nous le ferons. Rien ne nous empêche d'avoir des F1 électriques dans le futur."

Brawn, comme de nombreux acteurs de la F1, a maintes fois expliqué ne pas considérer que la Formule E, le championnat des monoplaces électriques de la FIA, soit un produit rivalisant avec la F1, en dépit de l'intérêt qu'il suscite pour les constructeurs, qui s'y pressent depuis quelques années avec des programmes peu coûteux.

"Les constructeurs que nous avons actuellement en Formule 1 sont engagés par rapport aux les moteurs que nous avons maintenant. Devrions-nous avoir une révolution ? Je ne pense pas. J'adorerais avoir ces moteurs [électriques] mais ça ne se produira pas, et nous devons faire évoluer les moteurs dont nous disposons actuellement et apprendre des leçons de leur introduction pour voir comment les amener dans une direction qui soit plus attirante pour les fans."

À demi-mots, et sans remettre en question les propulsions hybrides, Brawn concède ainsi que le prochain pas fait par la F1 sera plus tourné vers la décomplexification des propulsions pour obtenir quelque chose de plus spectaculaire, et non un pas de plus vers l'électrification.

Les axes de travail pour les motorisations 2021 sont concentrés sur la réalisation de moteurs plus bruyants et plus puissants, tout en allégeant sensiblement les coûts de R&D et production de ceux-ci. Le retour à des moteurs V8 ou V10 est exclu, mais des solutions existent pour recréer un lien émotionnel plus fort entre les fans du sport et les V6.

"Il y a une part de moi qui adorerait voir ça se produire", sourit Brawn, interrogé sur une réintroduction possible des V8 ou V10. "J'adore la sonorité des vieux moteurs F1, mais je ne vois pas comment nous pourrions faire ce pas en arrière sans une révolution radicale qui polariserait vraiment la F1 et la scinderait."

Une manière de dire que les principaux motoristes impliqués à ce jour ne peuvent considérer pour des raisons marchandes et de positionnement une F1 totalement décomplexée et ne tenant pas compte des tenants et aboutissants de l'industrie ; sans pour autant que l'électrification soit la solution pour le pinacle du sport automobile.

Prochain article Formule 1
Verstappen : Les pénalités moteur de Honda sont trompeuses

Article précédent

Verstappen : Les pénalités moteur de Honda sont trompeuses

Article suivant

Carey espère un projet F1 2021 finalisé "dans les prochains mois"

Carey espère un projet F1 2021 finalisé "dans les prochains mois"
Load comments

À propos de cet article

Séries Formule 1 , Formule E
Auteur Guillaume Navarro
Type d'article Actualités