Verstappen : Les pénalités moteur de Honda sont trompeuses

partages
commentaires
Verstappen : Les pénalités moteur de Honda sont trompeuses
Scott Mitchell
Par : Scott Mitchell
10 août 2018 à 09:50

Le pilote Red Bull Max Verstappen pense qu'il ne faut pas interpréter le nombre de changements de moteur de Honda cette année comme étant uniquement liés à une mauvaise fiabilité.

Les pilotes Toro Rosso, Pierre Gasly et Brendon Hartley, ont utilisé plus d'éléments moteurs que tout autre pilote cette saison. Le total de six moteurs à combustion interne du Néo-Zélandais représente le double de la limite utilisable sur la saison sans écoper de pénalité, alors même qu'il a également dépassé le nombre de turbos, de MGU-H, de MGU-K, de batteries et d'unités de contrôle électroniques autorisés. Le Français a presque utilisé la même quantité de pièces que son équipier, mais a dû se servir d'un moteur à combustion et d'un MGU-K de moins. 

Lire aussi :

Honda a eu tendance à effectuer des changements tactiques ou liés à des circonstances extérieures : par exemple Hartley a reçu un bloc moteur complet après ses accidents lors des essais libres en Espagne et en Grande-Bretagne. Il y a également eu plusieurs changements après la manche inaugurale en raison d'un problème avec le MGU-H qui a débuté l'année.

Red Bull passera l'an prochain à des unités de puissance nippones mais, pour Max Verstappen, les chiffres de cette année ne sont pas un motif d'inquiétude. "Je ne pense pas qu'ils aient connu beaucoup de problèmes. La plupart du temps ils ont peut-être connu une mauvaise qualification donc ça n'a pas vraiment fait une grande différence pour eux de monter une nouvelle pièce, donc ils l'ont fait."

"Je ne suis pas trop inquiet. Et ils ont toujours pas mal de courses pour comprendre le package, et l'année prochaine il va s'agir d'un nouveau moteur, c'est différent. Ils apprennent de leurs erreurs, ce qui est une bonne chose. Ça arrive à d'autres marques, pas seulement Honda. Donc je ne suis pas trop inquiet."

Verstappen a déclaré que Red Bull allait surtout bénéficier de la volonté de Honda d'écoper de pénalités pour des raisons tactiques avec Toro Rosso car "ils peuvent tester des choses et parfois écoper d'une pénalité supplémentaire s'ils sont déjà à l'arrière".

Le directeur technique de Honda F1, Toyoharu Tanabe, a déclaré à Motorsport.com que la firme cherchait toujours à établir la limite entre la performance et la fiabilité. Il a également indiqué que l'évaluation des problèmes qui sont survenus après l'introduction de la nouvelle version moteur au Canada avaient révélé qu'il n'y avait pas de problème fondamental avec l'unité de puissance en elle-même, mais s'est montré évasif quant à la possibilité que la prochaine évolution soit introduite à Spa ou Monza, au retour de la trêve.

"Je ne vous parle pas du timing exact pour la prochaine évolution, mais nous développons constamment notre performance et notre fiabilité. Nous avons des points, et des priorités et du temps pour respecter notre programme de développement. Nous allons continuer le développement. S'ils sont d'accord pour les introduire, nous le feront toujours."

Prochain article Formule 1
Vidéo - Le comportement des monoplaces dans F1 2018

Article précédent

Vidéo - Le comportement des monoplaces dans F1 2018

Article suivant

Brawn : "Rien n'empêche des F1 électriques" d'ici 5 à 10 ans

Brawn : "Rien n'empêche des F1 électriques" d'ici 5 à 10 ans
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Max Verstappen Boutique
Équipes Red Bull Racing Boutique , Toro Rosso Boutique
Auteur Scott Mitchell
Type d'article Actualités