Caterham a le potentiel pour mieux faire

Traditionnellement, Caterham est en lutte face à l'équipe Marussia

Traditionnellement, Caterham est en lutte face à l'équipe Marussia. Mais Heikki Kovalainen a de quoi nourrir des regrets après le Japon, lui qui pointait à un moment à la onzième place.

"J'ai pris un départ fantastique, évité tous les problèmes au premier virage et j'ai dépassé Glock dès que la voiture de sécurité est rentrée. Je courais vraiment bien à la onzième position jusqu'à la première salve d'arrêts et la voiture était géniale dans ce premier relais," déclare le Finlandais, qui revient sur le départ de la course.

"Je maintenais le peloton derrière moi et les pneus tendres se comportaient bien au niveau dégradation. Nous sommes passés en pneus durs pour le deuxième relais et, de nouveau, le taux d'usure était excellent."

"Nous avions même pensé à faire une course à un seul arrêt mais vers la fin du relais, les pneus ont commencé à se dégrader donc nous sommes rentrés aux stands à dix tours de la fin et à partir de là, il ne s'agissait plus que de nous assurer de rallier l'arrivée sans problème," regrette finalement l'ancien pilote McLaren, qui franchit la ligne d'arrivée à la quinzième position.

Parti vingt-deuxième sur la grille de départ, Vitaly Petrov n'a quant à lui pas su profiter du départ pour passer quelques voitures. Ses problèmes techniques en course lui ont fait perdre de nombreuses occasions, sa radio défectueuse lui ayant même causé indirectement un drive-through ! Finir la course dix-septième est donc finalement un assez bon résultat pour le pilote russe.

"Au départ, j'ai dû éviter les problèmes à l'avant mais je m'en suis bien sorti je me suis assez vite mis dans un bon rythme. Mon premier arrêt était bon mais j'ai ensuite perdu le KERS et cela m'a bien entendu coûté du temps."

"J'ai également rencontré un problème avec la radio et je n'ai pas pu entendre les appels pour le drapeau bleu et cela s'est soldé par un drive-through. De la position d'où je me suis élancé sur la grille et avec le problème de KERS, je pense que j'ai tiré le maximum possible de la voiture aujourd'hui," explique-t-il.

"Ça a été un week-end assez difficile mais c'est bien de voir l'équipe travailler si dur pour continuer à pousser en Corée, nous aurons une nouvelle chance de continuer à nous battre."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Heikki Kovalainen , Vitaly Petrov
Équipes McLaren
Type d'article Actualités