Le Paul Ricard montre l'exemple pour le développement durable

Alors qu'il accueillera le Grand Prix de France de Formule 1 pour la troisième année consécutive en juin prochain, le circuit Paul Ricard s'apprête à vivre un millésime à part en 2020.

Le Paul Ricard montre l'exemple pour le développement durable

La piste du Castellet fêtera ses 50 ans le 19 avril prochain et souhaite profiter de cet anniversaire pour se tourner vers l'avenir avec succès. Les dirigeants du circuit varois ont choisi de célébrer ce demi-siècle d'existence avec des "clins d'œil et des événements variés" tout en consolidant sa place dans l'univers des sports mécaniques.

Pour l'occasion, un logo éphémère a été créé afin d'accompagner cette année charnière, qui mettra de nouveau en valeur les nombreuses activités proposées sur le circuit. Car au-delà du rendez-vous phare du Grand Prix de France, le Circuit Paul Ricard est aujourd'hui un circuit qui vit en moyenne 300 jours par ans grâce à une importante diversité. "Nous souhaitons vraiment regarder vers le futur même si nous sommes très fiers de notre passé et de notre histoire", promet Stéphane Clair, directeur du circuit Paul Ricard. "Fêter nos 50 ans, c’est nous projeter vers les 50 prochaines années."

Lire aussi :

Alors qu'il est question d'avenir, l'implication la plus importante concerne toutefois le développement durable, une cause qu'a embrassée de longue date le circuit et qui se traduit par l'obtention d'une certification 3 étoiles du programme d'accréditation environnementale de la FIA. Derrière ce terme, on retrouve la mise en place concrète de plusieurs mesures et un avis favorable donné au terme d'un audit d'un an mené par l'instance internationale.

"Dès les travaux de rénovation du circuit, au début des années 2000, le site a été pensé pour être durable et en accord avec son environnement", rappelle Stéphane Clair. "Depuis, de nombreuses mesures ont été mises en place : récupération de l’eau de pluie, apivigilance, mesure des émissions sonores 24H/24 et atténuation de ces émissions grâce à la plantation d’arbres et la création d’une butte, recyclage des pneumatiques, tri des canettes et développement d’activités sportives douces."

"Le circuit s’est aussi équipé d’une flotte de véhicules électriques et H2, d’ombrières photovoltaïques, de bornes de recharge électrique pour voiture, et depuis 2018, d’une station de production et distribution d’hydrogène. Le développement durable fait partie de notre identité et cette ambition est partagée par tous nos collaborateurs au quotidien."

"Nous devons nous féliciter de devenir le premier et seul circuit français et le second circuit de F1 au monde à obtenir le plus haut niveau de cette certification environnementale", ajoute Stéphane Clair. "C’est une belle récompense mais ce n’est pas une fin en soi. Il faut poursuivre nos efforts, se montrer encore plus innovants, plus 'concernés' et réfléchir aux améliorations à apporter en cohérence avec les suggestions de la FIA. C’est un engagement quotidien qui se poursuit toujours et encore."

partages
commentaires
Kubica : Les pneus Pirelli, une "mauvaise excuse"

Article précédent

Kubica : Les pneus Pirelli, une "mauvaise excuse"

Article suivant

F1 2020 : Mercedes annonce sa date de présentation

F1 2020 : Mercedes annonce sa date de présentation
Charger les commentaires
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021