Kubica : Les pneus Pirelli, une "mauvaise excuse"

Robert Kubica assure qu'il n'utilisera pas la "mauvaise excuse" des pneus Pirelli compliqués à exploiter pour expliquer la saison difficile vécue par Williams en 2019.

Kubica : Les pneus Pirelli, une "mauvaise excuse"

Au volant de la voiture la plus lente de la grille l'année dernière, Robert Kubica a peiné à afficher des performances constantes, notamment dans l'exercice des qualifications où il a été largement battu par George Russell. Les pneus Pirelli actuels, auxquels il est souvent reproché d'avoir une fenêtre de fonctionnement étroite, sont perçus comme un facteur essentiel de performance dans la F1 moderne, mais le Polonais ne veut pas utiliser la complexité des gommes comme explication à ses performances.

"Je pense que je suis assez intelligent pour comprendre ce que je dois faire avec les pneus", a déclaré Kubica à Motorsport.com. "Et puis ce n'est pas le pilote qui choisit le chemin à prendre et la manière dont les pneus fonctionnent, c'est un travail d'équipe. Bien sûr, c'est le pilote qui est au volant, mais nous avons exactement les mêmes objectifs et exactement les mêmes critères opérationnels au sujet des pneus. Je pense que c'est une mauvaise excuse après une saison ratée."

Lire aussi :

Revenant sur les défis de la saison dernière, Kubica a sous-entendu que le manque de retour technique avait contribué à une année "très déroutante" : "J'ai mon avis sur plusieurs domaines dans lesquels je pouvais faire mieux, mais je n'ai pas été aidé non plus. Avec les circonstances dans lesquelles nous étions, c'était très important pour moi de débuter la saison avec une bonne régularité, afin que je puisse établir mon retour [en F1] sur des bases solides. Malheureusement, ça ne s'est pas produit."

"Par la suite, il y a eu des occasions d'être performant et je l'ai été, mais elles étaient dans l'ombre de facteurs extérieurs. Il y a eu des occasions où j'aurais pu faire mieux, et d'autres où je n'ai pas eu de réponse, et où je n'avais aucune idée de la raison de notre manque de performance. C'est quelque chose qui est pire, car pour progresser, il faut comprendre les raisons. Il n'y a aucun intérêt de prendre des médicaments pour quelque chose qui n'est pas la cause de votre maladie."

L'accident qui a failli lui coûter la vie en 2011, et qui a forcé le pilote polonais à s'éloigner de la F1, est la cause d'une mobilité réduite de son bras droit, alors qu'il se décrit désormais comme pilotant "à 70% avec le bras gauche". Bien qu'il était attendu que ça lui coûte beaucoup de performance dans les virages à haute vitesse, Kubica réfute cette idée et pointe le fait qu'il a connu une de ses meilleures courses de l'année à Suzuka.

"Parfois, on veut faire croire aux gens que la Formule 1 est simple, mais elle ne l'est pas", poursuit-il. "Il y a beaucoup de facteurs qui ont une grande influence sur le résultat final, ou sur les chiffres que l'on voit au chronomètre. Mon handicap à haute vitesse n'est pas un facteur d'influence. Il est vrai qu'il y avait parfois de grandes variations, mais il est aussi vrai que lorsque vous manquez d'adhérence, il est normal de perdre plus de temps dans les zones les plus difficiles. Et vous perdez plus quand vous avez deux ou trois virages enchaînés que lorsque vous avez un virage puis une ligne droite. C'est un fait. Et s'il y a un domaine dans lequel je suis sûr que mon handicap n'est pas influent, c'est celui-ci."

partages
commentaires
Le film "Heroes", du scénariste de "Senna", diffusé sur Motorsport.tv

Article précédent

Le film "Heroes", du scénariste de "Senna", diffusé sur Motorsport.tv

Article suivant

Le Paul Ricard montre l'exemple pour le développement durable

Le Paul Ricard montre l'exemple pour le développement durable
Charger les commentaires
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021