Être comparé à Hamilton ne dérange pas Norris

Titularisé chez McLaren pour la saison 2019, Lando Norris marche sur les traces de nombreuses légendes de la Formule 1, mais il ne ressent pas de pression pour autant.

Être comparé à Hamilton ne dérange pas Norris
Charger le lecteur audio

Niki Lauda, Alain Prost, Ayrton Senna, Mika Häkkinen... autant de grands noms qui ont été sacrés Champions du monde avec McLaren. La dernière tête couronnée de la légendaire écurie britannique porte le nom de Lewis Hamilton, et comment ne pas dresser un parallèle avec Lando Norris ?

Compte-rendu F2 à Monza :

Tout comme Hamilton, Norris fait ses débuts en Formule 1 chez McLaren après en avoir été le protégé pendant plusieurs années et avoir écrasé la concurrence en formules de promotion. Tout comme son aîné, l'Anglais de 18 ans est associé à un Espagnol plus expérimenté en provenance de Renault, jadis Fernando Alonso, et en l'occurrence Carlos Sainz.

 

Photo de:

 

Photo de:

Norris est toutefois prompt à rappeler que McLaren était au sommet de son art en 2007, lors d'une saison où la MP4-22 était probablement la monoplace la plus compétitive du plateau, et a grandement perdu de sa superbe depuis lors, n'ayant pas remporté la moindre victoire en Grand Prix depuis 2012.

"Quand j'étais petit, je regardais Lewis et j'espérais avoir des points communs avec lui, surtout sa rapidité", déclare Norris. "Globalement, c'est lui le meilleur sur la grille actuellement. Être comparé à quelqu'un qui est sur le point de remporter un cinquième titre mondial, je ne pense pas que ce soit mauvais. Tant que l'on est comparé pour les bonnes stats, pas les mauvaises."

"Cela reste très différent. Il est arrivé chez McLaren quand l'équipe était très performante. J'arrive alors qu'ils traversent une période très difficile. Ces dernières années, les choses se sont un peu perdues. Je pense que l'opportunité de courir l'an prochain, tout comme pour Carlos, est un nouveau départ, c'est ce dont l'équipe a besoin pour revenir là où elle a besoin d'être."

 

Photo de:

 

Photo de:

La vérité des formules de promotion n'est pas toujours celle de la Formule 1, mais force est de constater que Norris a remporté tous les championnats auxquels il a participé à temps plein en monoplace et pourrait bien faire de même cette saison en Formule 2, où il occupe actuellement la deuxième place du classement général. Selon Zak Brown, PDG de l'écurie, la comparaison entre Norris et Hamilton est "naturelle", mais le nouveau pilote McLaren a le talent pour se faire un nom.

"C'est difficile de comparer les pilotes", insiste Brown. "C'est naturel, Lewis a fait ses débuts ici, Lewis est britannique, Lewis est un incroyable champion, et à ce rythme, il pourrait finir par être le pilote qui a eu le plus de succès dans l'Histoire de la F1. Par conséquent, tout ce qu'on peut faire, c'est regarder Lando, ce qu'il a accompli et dire qu'il est une future star et qu'avec la bonne voiture, il devrait devenir Champion du monde."

"Je crois que la comparaison avec Lewis vient de leur nationalité, pourquoi ne pas le comparer à Schumacher ? Je pense qu'il y a beaucoup de points communs, pas forcément la personnalité ou le style de pilotage, je pense juste que Lando est une future star."

Ayant déjà fait plusieurs tests avec McLaren dont les deux dernières séances d'Essais Libres 1 en date, Norris aura de nouvelles opportunités de roulage le vendredi matin en week-end de Grand Prix cette saison.

Propos recueillis par Scott Mitchell

partages
commentaires
Mercedes nie avoir bluffé dans les stands
Article précédent

Mercedes nie avoir bluffé dans les stands

Article suivant

Renault et McLaren ont été découragés par les liens d'Ocon avec Mercedes

Renault et McLaren ont été découragés par les liens d'Ocon avec Mercedes
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021