Course : Vettel 25 / Alonso 0

Le titre de Champion du Monde se décide souvent historiquement à Suzuka

Le titre de Champion du Monde se décide souvent historiquement à Suzuka. Si cette année, celui-ci reste encore dans la balance, la situation en tête du général a considérablement évolué au terme du Grand Prix du Japon. En remportant son second Grand Prix consécutif après Singapour, Sebastian Vettel a plus que relancé ses chances de troisième titre mondial consécutif, en reprenant 25 points à Fernando Alonso, ayant mis pied à terre au premier virage. Il n’est désormais leader qu’avec 4 unités d’avance sur l’Allemand de Red Bull.

---

Alonso sur le carreau dès le départ

Le départ de la course marque un réel tournant dans le championnat. Tassant Kimi Räikkönen, Fernando Alonso se trouve enfermé à l’extérieur à l’abord de la première boucle et vire large avant de finalement toucher le Finlandais et de partir en tête-à-queue au milieu de la piste.
La situation du premier virage est une réelle confusion : une nouvelle fois, Romain Grosjean, occupé à contenir Sergio Perez, harponne durement Mark Webber, quelque peu à la dérive. Victime collatérale, Nico Rosberg reste sur le carreau en se faisant toucher par derrière. Pendant que l’Allemand de Mercedes et le Double Champion du Monde espagnol mettent pied à terre, le Safety Car fait son entrée en piste et permet à Webber, Grosjean et Senna de passer par les stands pour changer de museau.

Grosjean immédiatement puni

La sanction ne tarde pas à tomber pour Romain Grosjean : ce sera un « Stop & Go » de 10 secondes, la pénalité la plus rude que peuvent imposer les commissaires durant la course. Une façon de faire comprendre au franco-suisse qu’ils le considèrent totalement responsable de l’accident. Son coéquipier s’en sort bien et n’a pas de dommages à regretter sur son E20. Bruno Senna écope également d’une pénalité de drive-through pour sa collision avec Rosberg au départ.

Vettel s’envole, la bataille pour le podium fait rage

Kobayashi, transcendé par son GP à domicile, est parvenu à passer Webber dès le premier virage. Il est le premier homme derrière Vettel au restart, mais la Red Bull s’envole immédiatement. Au 13ème tour, celui qui n’a virtuellement plus que 4 points de retard sur Alonso au championnat mène avec 8 secondes d’avance.

Massa est l’un des grands gagnants de la situation. 4ème au restart, il profite des ennuis de transmission de Jenson Button et aligne de bons tours pour dépasser Kobayashi après son premier arrêt. Le Brésilien occupe la seconde position. Surpris par le freinage de Lewis Hamilton à l’épingle au 19ème passage, Sergio Perez se manque et finit sa course dans les graviers. C’est l’abandon pour Checa. Monisha Kaltenborn voit une nouvelle fois de gros points potentiels s’envoler pour son team en dépit d’une solide position de départ.

Massa tient le rythme pour assurer la seconde position, pendant que Vettel préserve ses enveloppes pneumatiques en jouant le métronome devant. La Ferrari demeure à une dizaine de secondes du leader au 28ème passage, six secondes devant Kobayashi. En sortant de son second arrêt dix boucles plus tard, Vettel compte 18 secondes d’avance. La fin de course n’est que gestion pour Vettel, qui ne doit que s’assurer de ramener la RB8 à l’arrivée en préservant son train avant, mis à rude épreuve sur le tour de Suzuka.

Kobayashi chez lui!

Kobayashi et Button se mènent une guerre à coup de dixièmes pour la troisième marche du podium. Tous deux ont un affectif particulier pour le tracé japonais : Kobayashi court devant un fervent public pour sa première cérémonie avec champagne en F1 ; Button, vainqueur l’an dernier, est tombé amoureux du pays en même temps que de Jessica Michibata, au point d’orner son casque aux couleurs du drapeau japonais.

C’est finalement le populaire « Koba » qui emportera la timballe pour le plus grand plaisir des fans qui éructent de bonheur. Il s’agit du premier podium d’un pilote japonais depuis le Grand Prix des USA 2004, le premier podium d’un japonais chez lui depuis 1990 ! McLaren réalise un tir groupé en 4ème et 5ème position, devant Räikkönen, sixième.

 Formule 1 - GP du Japon - Course
#
Pilote
Ecurie
Ecart
Pts
01
  25
02 + 20.6 18
03 + 24.5 15
04 + 25.0 12
05 + 46.4 10
06 + 50.4 8
07 + 51.1 6
08 + 52.3 4
09 + 54.6 2
10 + 66.9 1
11 + 67.7  
12 + 1:23.4  
13 + 1:28.6  
14 + 1:28.7  
15 + 1 tour  
16 + 1 tour  
17 + 1 tour  
18 + 1 tour  
19 + 2 tours  
20 + 16 tours  
21 + 21 tours  
22 + 35 tours  
23 + 53 tours  
24 + 53 tours  

 

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Mark Webber , Kimi Räikkönen , Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Nico Rosberg , Sebastian Vettel , Bruno Senna , Sergio Pérez , Romain Grosjean
Équipes McLaren , Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités