Di Resta espère un bel avenir chez Force India

Paul di Resta, pilote de réserve chez Force India, a déclaré se concentrer un maximum sur la saison en cours sans trop penser à un éventuel siège de pilote titulaire l’année prochaine

Di Resta espère un bel avenir chez Force India

Paul di Resta, pilote de réserve chez Force India, a déclaré se concentrer un maximum sur la saison en cours sans trop penser à un éventuel siège de pilote titulaire l’année prochaine.

Il s’est dit très satisfait de pouvoir participer aux vendredis d’essais libres de la majorité des Grands Prix.

"Je suis concentré sur le programme de cette année, il faut y aller étape par étape car c’est une lourde tâche. J’espère impressionner suffisamment l’équipe pour pouvoir y construire mon futur," a déclaré Paul di Resta.

L’écurie maintient en bonne forme Paul di Resta au cas où une opportunité de course s’ouvrirait à lui cette année. Cependant, Force India ne s’est pas encore exprimée sur les chances du pilote pour obtenir un baquet de titulaire.

"C’est certainement une grande équipe dans laquelle concourir. J’aimerais tant piloter l’une de leurs voitures l’année prochaine, je croise les doigts. Je vais simplement continuer à progresser. Je ne vais pas rentrer dans les détails, mais nous avons un chemin précis à suivre cette année. Nous sommes sur la bonne voie actuellement et tout ce que je peux ajouter, c’est que nous sommes optimistes face aux progrès qui nous attendent."

Paul di Resta estime ne pas pouvoir montrer tout son potentiel durant les séances d’essais libres puisqu’il est essentiel pour lui d’éviter les problèmes et de collecter un maximum de données en vue de la course du week-end. Il est impératif qu’Adrian Sutil et Vitantonio Liuzzi récupèrent leur voiture en excellent état pour la suite des évènements.

"Vous le gardez toujours à l’esprit, et ce n’est pas toujours facile quand vous êtes en perte d’adhérence, mais vous devez conduire malgré tout. C’était assez difficile à Valence car les pneus se sont dégradés assez vite alors que l’on voulait pousser la voiture. C’est un équilibre difficile à trouver."

"Mais les personnes qui le comprennent le mieux sont dans l’équipe. Ils savent ce qui se passe, quels programmes nous suivons, quels composants sont installés sur la voiture et ils peuvent juger comme personne d’autre."

Le pilote britannique garde la tête froide : "J’ai confiance en moi, mais je dois prouver que je suis régulier tout en donnant de bonnes remarques et les informations nécessaires afin qu’ils évaluent le potentiel de la voiture et puissent aller de l’avant en maintenant un bon processus de développement."

"Je me mets toujours la pression pour aller plus vite, mais je n’en ressent pas de la part de l’équipe. Ils comprennent que je pilote sur de nouveaux circuits et également que je dois rouler prudemment. Après tout, ce n’est pas ma voiture. Tout est une question de progression. Le principal objectif étant d’en apprendre plus sur les circuits. Aussi longtemps que chacun dispose du même état d’esprit, nous récolterons les bonnes données et reviendront avec des résultats afin d’aller véritablement de l’avant."

Le pilote a également déclaré que c’était un vrai atout d’avoir Anthony Hamilton, qui a guidé son fils jusqu’aux portes de la Formule 1, comme manager : "Il est très concentré sur mes ambitions. Il m’a suivi tout le long de ma carrière, il sait de quoi je suis capable et me pousse à le montrer."

partages
commentaires
C'était hier: Quand un accident a fait sourire...
Article précédent

C'était hier: Quand un accident a fait sourire...

Article suivant

Horner souhaite garder Vettel pendant encore longtemps

Horner souhaite garder Vettel pendant encore longtemps
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021