Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
33 jours
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
61 jours
27 août
-
30 août
EL1 dans
89 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
96 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
110 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
116 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
130 jours
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
152 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
166 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
180 jours

La F1 discute d'un nouveau report du règlement à 2023

partages
commentaires
La F1 discute d'un nouveau report du règlement à 2023
Par :
31 mars 2020 à 14:29

Selon Christian Horner, un nouveau report de la future réglementation technique est d'ores et déjà sur la table des négociations entre les acteurs de la Formule 1.

En trouvant un accord unanime et rapide il y a deux semaines pour repousser d'un an l'entrée en vigueur de la future réglementation technique, la F1 et ses écuries ont fait preuve d'une grande responsabilité collective. Les premières mesures d'urgence ont été prises alors que frappe la crise provoquée par la pandémie de COVID-19, et la prise en main des dossiers clés par la FIA va dans ce sens. Néanmoins, les discussions se poursuivent pour garantir la pérennité de la catégorie reine, et déjà d'autres alternatives sont envisagées. Christian Horner l'assure, un report de la future réglementation d'une année supplémentaire est sur la table, afin de ne pas exercer une charge financière trop importante sur les écuries en 2021.

Lire aussi :

Alors que l'on ignore quand pourra débuter le championnat 2020, il est déjà acquis que les châssis actuels seront gelés pour être conservés en 2021. Le directeur de Red Bull Racing est de ceux qui veulent aller plus loin encore, afin d'offrir à tous les acteurs du plateau une bouffée d'oxygène qui sera nécessaire au moment de la sortie de crise. L'idéal selon lui ? Préparer le tournant réglementaire en 2022 pour le mettre en œuvre l'année suivante.

"La chose la plus fondamentale et la plus importante est de supprimer la nécessité de dépenser afin d'être compétitif", prévient-il dans une interview accordée à la BBC. "Il faut donc geler des éléments de la voiture. Il y a déjà un accord pour la monocoque. Nous étudions la question pour la suspension avant, les roues, toutes les pièces associées, la boîte de vitesses, probablement 60% de la voiture en dehors des surfaces aérodynamiques et de ce qui est gelé pour cette année et l'an prochain."

"Nous discutons aussi du report d'une année supplémentaire de la nouvelle réglementation, car selon moi, ce serait totalement irresponsable d'avoir la charge des coûts de développement en 2021. Il semble y avoir un accord raisonnable, mais il doit être ratifié par la FIA afin de repousser ces coûts de développement à 2022, pour une introduction lors de la saison 2023."

"La chose la plus importante dont nous avons besoin maintenant, c'est la stabilité. Car ce que nous savons, c'est que chaque fois que l'on introduit un changement, cela implique un coût. Dans l'immédiat, la stabilité et le gel de la plus grande part possible de la voiture constituent la manière la plus responsable de faire baisser les coûts."

L'année 2021 devait marquer l'entrée dans une nouvelle ère pour la Formule 1, via une refonte majeure balayant tous les volets, qu'ils soient économiques, administratifs, sportifs ou techniques. Pour l'heure, seul le domaine technique serait repoussé.

Article suivant
Mercedes accepte une interdiction totale du DAS dès 2021

Article précédent

Mercedes accepte une interdiction totale du DAS dès 2021

Article suivant

Ces pilotes aux 100 podiums en Formule 1

Ces pilotes aux 100 podiums en Formule 1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Tags christian horner
Auteur Basile Davoine