Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Les F1 2019 devraient être plus rapides malgré les nouvelles règles

partages
commentaires
Les F1 2019 devraient être plus rapides malgré les nouvelles règles
Par :
22 févr. 2019 à 13:20

La réglementation technique 2019 était censée ralentir les F1 de près de deux secondes... Il n'en est rien !

Jusqu'à deux secondes au tour. Voilà ce que les F1 étaient censées perdre en 2019, en raison d'une nouvelle réglementation technique qui imposait la simplification de plusieurs éléments aérodynamiques, dont l'aileron avant. Le but ? Faciliter les dépassements.

Et pourtant, dès cette première semaine d'essais hivernaux à Barcelone, les pilotes ont affolé le chrono. Au volant de la Renault, Nico Hülkenberg a tourné en 1'17"373, à deux dixièmes seulement de la référence établie par Sebastian Vettel sur l'ensemble des tests de pré-saison 2018 (1'17"182).

Lire aussi :

Ce chrono de Hülkenberg est d'autant plus impressionnant par rapport au meilleur temps signé par Lewis Hamilton lors de la première semaine l'an passé, à savoir un 1'19"333. Bien entendu, cet écart doit être relativisé par les très mauvaises conditions météorologiques qui avaient alors été rencontrées, avec notamment une journée blanche à cause de la neige. En tout cas, selon les écuries, les F1 2019 ont encore de la marge.

"D'ici la fin des essais, les voitures seront bien plus rapides qu'elles ne l'étaient au même moment l'an dernier, et je pense qu'elles vont probablement être un peu plus rapides que fin 2018", estime Nick Chester, directeur technique chez Renault. "Donc fin 2019, elles seront très rapides."

Daniel Ricciardo, Renault R.S.19

Sans s'avancer autant que son homologue, Jody Egginton, directeur technique adjoint pour Toro Rosso, confirme que c'est le talent des ingénieurs qui fait la différence.

"Les ingénieurs F1 surmontent les obstacles incroyablement bien", souligne Egginton. "En fait, quand les gens parlaient de l'écart en temps au tour, je pense que ça a été mal compris. La première fois que nous avons mis la voiture en soufflerie selon la nouvelle réglementation, nous avons perdu beaucoup de charge, beaucoup d'équilibre aéro, et la répartition de l'aéro n'était pas ce que nous souhaitions. C'était probablement similaire pour un certain nombre d'équipes."

Lire aussi :

"On s'attelle donc ensuite à récupérer ça dès que possible. Dans notre cas, nous apprenons en permanence à trouver des opportunités. Nous les exploitons, et l'Histoire a montré que les écuries étaient exceptionnelles pour pallier rapidement de grandes pertes et trouver des opportunités même dans ce qui est potentiellement une réglementation plus restreinte. À cet égard, c'est un bon challenge d'ingénierie. On verra comment cela tournera lors des premières courses." Des premières courses qui, de l'avis de tous, s'annoncent particulièrement serrées et imprévisibles.

Avec Jonathan Noble

Article suivant
Rétro 1984 - Niki Lauda, Champion pour un demi-point

Article précédent

Rétro 1984 - Niki Lauda, Champion pour un demi-point

Article suivant

Enfin un accord entre McLaren et Toro Rosso pour James Key

Enfin un accord entre McLaren et Toro Rosso pour James Key
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Benjamin Vinel