Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Course dans
05 Heures
:
01 Minutes
:
07 Secondes
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
11 jours

Ferrari et Red Bull avec moins de tendres que Mercedes à Montréal

partages
commentaires
Ferrari et Red Bull avec moins de tendres que Mercedes à Montréal
Par :
28 mai 2019 à 16:33

Pirelli a dévoilé les sélections pneumatiques des écuries et des pilotes pour le Grand Prix du Canada 2019 de F1.

Pour la piste semi-urbaine et peu exigeante du Circuit Gilles Villeneuve, Pirelli a apporté la même sélection de pneus qu'à Monaco, à savoir les plus tendres de sa gamme (C3, C4 et C5). Malgré tout, les écuries n'ont pas adopté la même approche, avec des choix bien plus équilibrés entre les deux composés les plus performants.

Lire aussi :

Dans ce domaine, les écuries de pointe se démarquent d'une façon étonnante puisque, une fois n'est pas coutume, Mercedes a fait un choix plus agressif que Ferrari et Red Bull Racing. Lewis Hamilton et Valtteri Bottas auront en effet à disposition huit trains de tendres (rouges) contre sept pour les pilotes de la Scuderia et du Taureau Rouge. Autre différence : les Flèches d'Argent ne sont pas également dotées au niveau des pneus mediums (jaunes) et durs (blancs), a priori pour se partager le travail de longs relais des EL2.

Les pilotes McLaren, Racing Point et Alfa Romeo ont neuf trains de tendres pour le week-end, plus que n'importe quel autre concurrent. Ce sont Sebastian Vettel et Charles Leclerc qui comptent le plus de mediums (5) et George Russell qui a le plus grand total de durs (3).

Lire aussi :

Rappel du règlement

Chaque pilote doit conserver un train du mélange le plus tendre pour la Q3. Ceux qui y entrent peuvent l'utiliser à ce moment des qualifications, les autres peuvent quant à eux le garder pour la course. Chaque pilote doit également avoir deux trains, un de mediums et un de durs (blancs), disponibles pour la course, avec l'obligation d'utiliser l'un d'entre eux et de changer au moins une fois de composé en course. Les équipes sont libres de choisir parmi les dix trains restant à leur disposition, au nombre de 13 pour le week-end.

Sélections de pneus par pilote

Article suivant
Comment "Mister Crash" a capturé le moment marquant du GP de Monaco

Article précédent

Comment "Mister Crash" a capturé le moment marquant du GP de Monaco

Article suivant

Steiner en colère contre les commissaires de la FIA

Steiner en colère contre les commissaires de la FIA
Charger les commentaires