Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
EL3 dans
06 Heures
:
25 Minutes
:
42 Secondes
23 oct.
Prochain événement dans
26 jours
31 oct.
Prochain événement dans
34 jours
13 nov.
Prochain événement dans
47 jours
04 déc.
Prochain événement dans
68 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
76 jours

Équilibre précaire et rythme de course inquiétant pour Ferrari

partages
commentaires
Équilibre précaire et rythme de course inquiétant pour Ferrari
Par :

Les premiers essais libres du Grand Prix de Grande-Bretagne n'ont rien eu de rassurant pour Ferrari, entre rythme inquiétant sur les longs relais pour Leclerc et roulage limité par les ennuis pour Vettel.

Après un début de saison compliqué, Ferrari s'attend à un nouveau week-end de souffrance à Silverstone, ce qu'ont confirmé les premiers essais libres vendredi. En délicatesse avec sa SF1000, la Scuderia n'est pas sur un terrain de jeu qui facilite la vie de sa monoplace tandis qu'à sa tête, le président John Elkann a avoué qu'il faudrait attendre 2022 pour renouer avec un standing à la hauteur des ambitions italiennes. 

Lire aussi :

En dépit de ce contexte lourd, l'écurie cherche des solutions pour limiter la casse. Hier, elle a emprunté une approche totalement différente au niveau de l'appui aérodynamique, ce qui a porté ses fruits sur un tour avec la quatrième place de Charles Leclerc en EL2, mais a mis en lumière un rythme de course particulièrement inquiétant en raison d'une monoplace à l'équilibre précaire. 

"Nous avons eu énormément de mal avec le rythme de course, donc nous devons travailler là-dessus", déplore le pilote monégasque. "Le rythme de qualifications est un peu meilleur que ce que nous attendions, c'est bien. Nous avons eu une approche assez radicale avec les niveaux d'appui aérodynamique, ce qui semble payer en qualifications mais pas en course. Nous devons analyser les données et voir ce que nous devrons faire. Nous pouvons encore changer beaucoup de choses, alors nous allons essayer de comprendre quoi modifier pour peut-être sacrifier un peu plus de rythme en qualifications afin d'être meilleur en course."

"L'équilibre était extrêmement compliqué pour piloter et c'était très, très difficile de ne pas faire d'erreur. Nous devons clairement changer quelque chose de ce côté. Sinon, faire tous ces tours en course avec cet équilibre, ce sera un énorme défi."

Leclerc a quasiment concentré à lui seul le travail de Ferrari vendredi, car de l'autre côté du garage, Sebastian Vettel a accumulé les ennuis techniques tout au long des deux séances. Un souci d'échangeur a contraint le pilote allemand à mettre pied à terre après seulement deux tours d'installation en EL1, puis ce sont des ennuis de pédale de frein qui l'ont limité à une vingtaine de tours l'après-midi.

"C'était une journée perturbée", résume l'Allemand. "Nous avons eu un problème avec la pédale de freins et nous avons dû nous arrêter pour régler ça, donc c'était un peu difficile de trouver le rythme. Je pense que dans l'ensemble, il y a encore des choses à apprendre. Nous devons améliorer la voiture. Nous verrons où nous serons demain [samedi]. Le circuit devrait être différent, plus frais, donc nous verrons ce qui va réellement se passer. J'espère que nous trouverons quelque chose."

Daniil Kvyat sera pénalisé sur la grille de départ

Article précédent

Daniil Kvyat sera pénalisé sur la grille de départ

Article suivant

Du mieux chez Red Bull malgré le crash d'Alex Albon

Du mieux chez Red Bull malgré le crash d'Alex Albon
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Grande-Bretagne
Lieu Silverstone
Pilotes Sebastian Vettel , Charles Leclerc
Équipes Ferrari
Auteur Basile Davoine