Les feux de départ modifiés à cause du Halo

La FIA va utiliser un nouvel agencement des feux de départ à l'occasion du Grand Prix d'Australie, en réponse aux craintes des pilotes quant à la visibilité modifiée par la présence du Halo.

Ce week-end, à l'issue des deux premières séances d'essais libres de vendredi, les pilotes seront autorisés à venir se placer sur la grille afin de procéder à des simulations de départ. Cela leur permettra de tester le nouvel agencement des feux mis en place par la direction de course.

Conscient des inquiétudes manifestées par les pilotes au sujet de la visibilité, le directeur de course Charlie Whiting a fait installer une deuxième rangée de feux, positionnée bien plus bas et cinq mètres plus loin que les feux principaux. Auparavant, ce deuxième portique était placé à mi-chemin de la grille de départ pour être vu des pilotes partant depuis les dernières lignes, mais avec l'apparition du Halo obligatoire sur toutes les monoplaces, la FIA a estimé qu'il serait plus utile à l'avant de la grille.

Par ailleurs, la FIA a désormais fixé une hauteur réglementaire pour le placement de la ligne de feux lumineux, ce qui impliquera des modifications à effectuer par les organisateurs sur certains circuits.

"Normalement, nous n'autorisons pas les simulations de départ sur la grille ici en raison du planning serré", explique Charlie Whiting. "Avec le Halo, nous avons demandé à chaque circuit de respecter une hauteur standard pour les feux par rapport à la piste. Nous avons également placé une série de feux supplémentaire, sur la gauche."

"Ces feux étaient habituellement à la moitié de la grille, où ils ont été introduits en 2009, quand les ailerons arrière sont devenus plus hauts sur les voitures. Certains pilotes se plaignaient de ne pas pouvoir voir la ligne de feux principale, donc nous avions ajouté une série supplémentaire. Mais désormais, les ailerons sont plus bas, il n'y a plus besoin de ça à la moitié de la grille. Nous avons donc décidé de les utiliser ailleurs."

"La pole position semble être le pire scénario avec le Halo, peut-être que le pilote ne peut pas voir les feux, ou seulement la moitié d'entre eux, et ça pourrait nécessiter qu'il bouge trop la tête. Mais il a une deuxième série de feux cinq mètres plus loin. J'ai pensé que ce serait une bonne idée de montrer ces feux aux pilotes [lors des essais libres] plutôt que de les laisser découvrir dimanche après-midi."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Sous-évènement Jeudi
Circuit Melbourne Grand Prix Circuit
Type d'article Actualités
Tags charlie whiting, depart, fia, halo, sécurité