Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
51 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
58 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
72 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
86 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
100 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
107 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
121 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
135 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
142 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
156 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
163 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
177 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
191 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
219 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
226 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
240 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
247 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
261 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
275 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
282 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
296 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
310 jours

Force India a la conviction d'un avenir meilleur

partages
commentaires
Force India a la conviction d'un avenir meilleur
Par :
28 juil. 2018 à 12:11

Le placement sous administration judiciaire de l'écurie Force India a résonné comme un coup de tonnerre dans le paddock du Hungaroring, mais cette procédure ne met pas forcément en péril l'avenir de la structure, promise à un changement de propriétaire.

Un logo Force India sur un camion
Bob Fernley, Team Principal adjoint Force India, lors de la conférence de presse
Sergio Perez, Force India VJM11
Sergio Perez, Force India VJM11
Esteban Ocon, Force India VJM11
Sergio Perez, Force India VJM11
Esteban Ocon, Force India VJM11
Esteban Ocon, Force India VJM11
Esteban Ocon, Force India VJM11
Sergio Perez, Force India VJM11
Esteban Ocon, Force India VJM11
Esteban Ocon, Force India VJM11

Son directeur adjoint Bob Fernley est convaincu que le processus accouchera d'une issue positive qui permettra à de nouveaux investisseurs de conclure un accord et à l'écurie de se remettre sur de bons rails en ouvrant un nouveau chapitre. 

Les administrateurs nommés vendredi soir par la justice britannique sont désormais chargés de faire tourner l'écurie et notamment de garantir certains fondements tels que le paiement des salaires à court terme. C'est également ce qui permet à Force India de poursuivre ses activités normalement, notamment en Hongrie ce week-end.

Dans les rangs de l'équipe, on voit ce placement sous administration comme une bonne chose car cela va permettre d'évaluer attentivement les offres de rachat et, théoriquement, de sélectionner la plus intéressante et la plus viable. La décision finale ne revient plus à l'actionnaire Vijay Mallya mais aux administrateurs, Geoff Rowley et sa société FRP.

Ce samedi matin, le directeur des opérations Otmar Szfnauer a pris la parole devant les membres de l'écurie pour leur expliquer la situation. Il a été rejoint par le PDG de la Formule 1, Chase Carey, qui a fait part de sa volonté de voir l'écurie être toujours sur la grille l'année prochaine.

Lire aussi :

Resté en Grande-Bretagne pour assister à l'audience de vendredi soir à la Haute Cour de justice de Londres, le directeur adjoint Bob Fernley se montre optimiste pour la suite des événements.

"La première chose à dire, c'est que les actionnaires actuels ont fait tout ce qui était en leur pouvoir pour tenter de stabiliser l'entreprise et de trouver des investissements, pour aller de l'avant et pour emmener l'équipe là où ils voulaient qu'elle soit", souligne Bob Fernley auprès de Motorsport.com. "Malheureusement, ça n'a pas fonctionné."

"L'entreprise est désormais placée sous administration, et l'administrateur recherchera des potentiels acquéreurs. J'espère que ces acheteurs seront en mesure de satisfaire les ambitions de l'équipe, qui est d'aller de là où elle se trouve aujourd'hui, à savoir une équipe qui a des opportunités de podium, vers le podium à la régulière."

"Ce qui va se passer, c'est que les acheteurs intéressés vont se manifester auprès de FRP, et FRP évaluera les dossiers de chacun d'entre eux. À partir de là, je suis certain qu'il y aura un processus qui impliquera Mercedes et la F1 pour déterminer quel est l'acquéreur le plus approprié pour Force India. La décision appartient désormais à FRP, mais je pense qu'il y a un certain nombre de groupes d'investisseurs de qualité qui veulent venir et porter cette équipe au niveau supérieur, ce qu'elle mérite."

Un potentiel probablement gigantesque

Bob Fernley admet sans détour que Force India a besoin d'investissements pour au minimum conserver son niveau actuel, et si possible faire mieux. Ces derniers mois, le manque d'argent frais s'est cruellement fait sentir, en premier lieu au niveau du développement ralenti de la monoplace conçue à Silverstone. La plus grande force de la structure pour convaincre un acquéreur reste son potentiel.

"C'est une équipe incroyablement forte, avec un personnel formidable, et qui a accompli des choses énormes ; je ne peux pas croire qu'elle ne puisse pas continuer à réaliser de grandes choses", insiste Bob Fernley. "Je pense que l'équipe est dans une situation fantastique. Elle a le soutien de partenaires clés, Mercedes et BWT, ce qui est absolument essentiel. Elle a le soutien de F1 Group pour l'aider à traverser ce processus. Ils ne peuvent rien faire mais c'est important d'avoir ça. Et je pense qu'avec FRP et Geoff Rowley à la barre, qui ont une énorme expérience de la F1, aussi malheureuses que soient les circonstances, l'équipe ne pourrait pas être dans une meilleure position pour passer à l'étape suivante."

Comme cela a été dit et redit depuis le placement sous administration de Force India, à très court terme rien ne va changer et l'écurie peut poursuivre ses activités comme elle le faisait auparavant.

"Tant que nous évoluons avec l'entité qui est la nôtre aujourd'hui, nous ne sommes pas en cessation d'activité", rappelle Bob Fernley. "Nous poursuivons nos opérations normalement. La F1 a l'obligation de nous payer les primes, et ça continuera normalement."

"Nous devons avoir de la reconnaissance pour ce que Vijay [Mallya] a fait. En dix ans, il a emmené l'équipe vers ce niveau de compétitivité, après avoir commencé en très mauvaise posture. C'est juste malheureux que les circonstances ne lui permettent pas de continuer."

Article suivant
EL3 - Vettel persiste, Bottas résiste, Red Bull rentre dans le rang

Article précédent

EL3 - Vettel persiste, Bottas résiste, Red Bull rentre dans le rang

Article suivant

Force India n'a "aucune animosité" envers Pérez

Force India n'a "aucune animosité" envers Pérez
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Force India
Auteur Basile Davoine