Le Grand Prix d’Australie dans le rétroviseur

Remontons dans le temps afin de revivre les faits marquants des éditions 1989, 1999 et 2009 du Grand Prix de Formule 1 d’Australie.

Le Grand Prix d’Australie dans le rétroviseur

Lire aussi :

1989 - Il y a 30 ans

Senna se crashe, Boutsen nage vers la victoire

Riccardo Patrese, Williams FW13 Renault

Riccardo Patrese, Williams FW13 Renault

Photo de: LAT Images

En 1989, le Grand Prix d’Australie conclut la saison et est organisé dans les rues d’Adélaïde.

Ayrton Senna, McLaren MP4/5 Honda

Ayrton Senna, McLaren MP4/5 Honda

Photo de: LAT Images

Sur une piste glissante et par une chaleur étouffante, Ayrton Senna, sur McLaren-Honda, décroche la pole position devant son coéquipier, Alain Prost, Pierluigi Martini sur une humble Minardi (chaussée de pneus Pirelli qui fonctionnent à merveille sur la tarmac brûlant) et Alessandro Nannini au volant d’une Benetton-Ford.

Ayrton Senna, McLaren MP4/5 Honda et Alain Prost, McLaren MP4/5 Honda, Pierluigi Martini, Minardi M189 Ford

Ayrton Senna, McLaren MP4/5 Honda et Alain Prost, McLaren MP4/5 Honda, Pierluigi Martini, Minardi M189 Ford

Photo de: LAT Images

Au moment de la course, c’est le déluge ! La piste draine mal toute cette eau. Certains pilotes veulent courir, d’autres pas. Après de longues discussions, la course démarre enfin, mais avec pas mal de retard.

Ayrton Senna, McLaren MP4/5

Ayrton Senna, McLaren MP4/5

Photo de: Sutton Images

En seulement quatre tours, Senna devance la Williams-Renault de Thierry Boutsen de 23 secondes !

Martin Brundle, Brabham BT58

Martin Brundle, Brabham BT58

Photo de: Sutton Images

Au 14e tour, la McLaren de Senna percute de plein fouet la Brabham de Martin Brundle, cachée derrière un épais rideau de pluie. Les deux pilotes doivent abandonner.

Thierry Boutsen, Williams FW13

Thierry Boutsen, Williams FW13

Photo de: Sutton Images

Boutsen hérite du commandement et les abandons se succèdent. Seuls huit des 26 partants parviennent à compléter les 70 tours de l’épreuve. Boutsen décroche la victoire devant Nannini et Riccardo Patrese sur l’autre Williams.

1999 - Il y a 20 ans

Eddie Irvine sauve Ferrari

Melbourne

Melbourne

Photo de: Sutton Images

Le Grand Prix d’Australie ouvre la saison et est organisé dans l’Albert Park de la ville de Melbourne.

Mika Hakkinen, McLaren MP4-14

Mika Hakkinen, McLaren MP4-14

Photo de: Sutton Images

Les McLaren-Mercedes de Mika Häkkinen et David Coulthard dominent les qualifications devant la Ferrari de Michael Schumacher et la Stewart-Ford de Rubens Barrichello. Mais la Ferrari de Schumacher tombe en panne lors du tour de formation, ce qui oblige l’Allemand à prendre le départ depuis la dernière place sur la grille.

Eddie Irvine, Ferrari F399 devant Heinz-Harald Frenztzen, Jordan 199.

Eddie Irvine, Ferrari F399 devant Heinz-Harald Frenztzen, Jordan 199.

Photo de: LAT Images

Au feu vert, les McLaren s’envolent en tête et imposent un rythme d’enfer. Irvine est troisième devant Heinz-Harald Frentzen sur une Jordan-Mugen Honda. Les McLaren sont certes rapides, mais fragiles : Coulthard abandonne sur ennuis de boîte de vitesses et Häkkinen se retire à cause de problèmes d’accélérateur.

Podium : le vainqueur Eddie Irvine, Ferrari fête sa victoire

Podium : le vainqueur Eddie Irvine, Ferrari fête sa victoire

Photo de: LAT Images

Irvine décroche la victoire, la première de sa carrière, avec une petite seconde d’avance sur Frentzen et sept secondes sur Ralf Schumacher sur une Williams-Supertec.

2009 - Il y a 10 ans

Domination des étonnantes Brawn-Mercedes

Jenson Button, Brawn GP BGP001

Jenson Button, Brawn GP BGP001

Photo de: Andrew Ferraro / LAT Images

Les qualifications sont dominées par une écurie qui n’existait même pas quelques semaines auparavant ! Les Brawn-Mercedes de Jenson Button et de Rubens Barrichello, hyper rapides durant les essais hivernaux, confirment l’efficacité de leur double diffuseur en monopolisant la première ligne de la grille de départ.

Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB5

Sebastian Vettel, Red Bull Racing RB5

Photo de: LAT Images

Un tout jeune Sebastian Vettel, qui dispute son premier Grand Prix chez Red Bull Racing, se qualifie troisième devant Robert Kubica sur BMW Sauber.

Drapeau à damier pour Jenson Button, Brawn Grand Prix BGP 001 et Rubens Barrichello, Brawn Grand Prix BGP 001

Drapeau à damier pour Jenson Button, Brawn Grand Prix BGP 001 et Rubens Barrichello, Brawn Grand Prix BGP 001

Photo de: Sutton Images

La course se résume à un festival Button. Le Britannique mène tous les tours aux commandes de sa Brawn GP, ultra efficace et super fiable. Vettel dispute toute l’épreuve en seconde position, mais il s’accroche avec Kubica quand ce dernier tente une manœuvre de dépassement avec seulement trois tours à parcourir.

Jarno Trulli, Toyota

Jarno Trulli, Toyota

Photo de: Hazrin Yeob Men Shah

Barrichello termine deuxième après avoir chuté en septième place peu après le départ à cause de l’entrée en action du dispositif anti-calage du moteur. Jarno Trulli se classe troisième devant son coéquipier chez Toyota, Timo Glock.

Lewis Hamilton, McLaren-Mercedes

Lewis Hamilton, McLaren-Mercedes

Photo de: Hazrin Yeob Men Shah

Immédiatement après la course Trulli est pénalisé de 25 secondes pour avoir dépassé Lewis Hamilton (McLaren-Mercedes) sous des drapeaux jaunes. Mais après avoir écouté les conversations radios de l’écurie McLaren, Hamilton est disqualifié pour avoir menti aux commissaires sportifs, car il a volontairement laissé Trulli le doubler.

partages
commentaires
Russell : Inexpérimenté, Albon est "en position délicate"

Article précédent

Russell : Inexpérimenté, Albon est "en position délicate"

Article suivant

Charlie Whiting est décédé

Charlie Whiting est décédé
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021