GP d'Italie 1973, un grand souvenir pour Jackie Stewart

Triple Champion du Monde de Formule 1, Jackie Stewart fait partie des légendes vivantes du sport automobile

Triple Champion du Monde de Formule 1, Jackie Stewart fait partie des légendes vivantes du sport automobile. Avec 99 Grand Prix au compteur (27 victoires), le Britannique a marqué de son empreinte la Formule 1. Mais s'il ne devait retenir qu'une course, Stewart pense immédiatement au Grand Prix d'Italie 1973.

C'est sur le circuit de Monza que le Britannique peut remporter son troisième titre. Pour ce faire, il ne doit pas perdre plus de quatre points par rapport à son équipier François Cevert. IL'Ecossais est revenu dans Autosport sur cette course qui a marqué sa carrière.

"Nous avions connu une très bonne saison chez Tyrrell et j'étais en tête du Championnat avant d'aller à Monza, qui était le dernier Grand Prix en Europe", se rappelle Stewart. “Je savais que je pouvais m'assurer du titre, mais l'un de mes pneus a explosé pendant la course”...

Même si je n'ai pas gagné la course, cela représente bien plus qu'une victoire pour moi parce que je suis revenu de la dernière place jusqu'à la quatrième en battant le record du tour à plusieurs reprises en course. Je pense que c'était une bonne journée ! Je regardais souvent dans mes rétroviseurs pour m'assurer que mes pneus arrière allaient bien parce qu'il y a eu plusieurs crevaisons ce jour-là”.

La course avait alors une physionomie bien différente d'aujourd'hui, et les communications radio étaient inexistantes pour optimiser les stratégies et la compréhension de la situation en piste.

Cela ne se passait pas comme aujourd'hui, lorsqu'ils sont capables de faire des arrêts entre 2.6 et 4.6 secondes. Nous étions à des années lumières en termes de changements de pneumatiques. Nous commencions avec un train de pneumatiques et avec le plein. Nous n'avions pas l'équipement pour effectuer de rapides changements”.

A cause de cela, nous étions assez loin au début de la course. Je ne voyais personne dans la longue ligne droite puisque l'arrêt avait duré environ 30 secondes, et j'ai perdu du temps dans mon tour d'entrée aux stands avec un pneu qui partait en lambeaux. Je pense qu'à ce moment de la course, Ken Tyrrell a cru que j'allais perdre de mon envie. Nous savions que nous étions rapides et nous avons commencé à rattraper les autre pilotes, et j'ai fait de bons temps au tour, mais je pense qu'il a commencé à s'ennuyer et il m'envoyait des messages depuis le muret des stands comme « -45 Fangio ». C'était assez drôle”!

Tour après tour, Stewart regagnais du terrain et battait le record du tour tout en dépassant d'autres pilotes. La dernière personne dépassée fut son équipier François Cevert, pour terminer à la quatrième place. “Je pensais même que j'étais sur le podium”!, avoue-t-il.

Tout le monde sautait quand je suis revenu aux stands mais je n'étais pas sûr d'être champion. J'ai dit trois fois « Es-tu sûr ? » avant que la foule n'arrive et comme je n'étais pas sur le podium, ils sont venus me saluer. J'ai terminé dans un toilette avec ma femme Helen et tout le monde essayait d'ouvrir la porte. Nous avons donc ouvert la fenêtre pour sortir et aller dans le paddock, mais ils nous ont trouvé! Monza 73 reste l'une de ces journées où j'étais pleinement satisfait de mon pilotage”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jackie Stewart , François Cévert
Type d'article Actualités