Le GP des Pays-Bas vise plus de 100 000 spectateurs

Les organisateurs du Grand Prix des Pays-Bas à Zandvoort espèrent accueillir plus de 100 000 spectateurs par jour en septembre prochain.

Le GP des Pays-Bas vise plus de 100 000 spectateurs

La pandémie de COVID-19 ayant empêché l'an dernier les Pays-Bas d'accueillir leur premier Grand Prix depuis 1985, la Formule 1 va enfin faire son retour à Zandvoort le week-end du 5 septembre prochain. La majorité des courses de F1 ont eu lieu à huis clos l'an dernier, mais les spectateurs sont en train de revenir sur les circuits ; c'était notamment le cas lors des deux dernières épreuves en date, en Espagne et à Monaco.

Lire aussi :

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a annoncé la semaine dernière que les restrictions liées au COVID-19 allaient être allégées, mettant un terme au confinement le 5 juin. Hugo de Jonge, ministre de la Santé, a ajouté qu'il s'attendait à ce que la distanciation sociale et le port du masque soient abandonnés à partir du 1er septembre.

Directeur sportif du Grand Prix des Pays-Bas, Jan Lammers est donc optimiste quant à la présence d'un public nombreux à Zandvoort début septembre. Pas moins de 105 000 fans par jour étaient attendus en 2020 avant l'annulation de la course, et l'objectif reste le même pour l'édition 2021, où les billets achetés pour 2020 demeurent valables. Cependant, il faudra que la règle de distanciation sociale d'un mètre et demi soit abandonnée pour que ce projet soit faisable.

"Cela va dans une direction positive très rapidement, mais en soi, ce n'est pas étrange", déclare Lammers à Motorsport.com Pays-Bas. "Maintenant, tout le monde sait comment se comporter avec le virus aux alentours. Puis il y a les gens qui ont déjà eu le corona et ceux qui ont déjà été vaccinés. Si l'on assemble toutes ces choses, on a déjà un certain nombre de spectateurs qui, de toute façon, ne risquent pas d'être contaminés par le virus par quelqu'un d'autre. Nous n'avons actuellement pas d'idée claire de la grandeur de ce nombre, mais ça se présente bien et c'est agréable."

Max Verstappen, Red Bull Racing RB16B

D'après Lammers, une décision sur la tenue de la course devra être prise d'ici début juillet, puisque des spectateurs en nombre sont nécessaires pour la rendre viable financièrement : "Je pense que la logique et le bon sens prendront cette décision pour nous. Il nous faut deux mois pour tout mettre en ordre d'un point de vue logistique. C'est plus ou moins notre date limite pour pouvoir monter toutes les tribunes temporaires et les choses comme ça."

"Mais ce qui se passe maintenant est le résultat de toutes les choses positives qui se sont déjà produites ces derniers mois, voire lors de la dernière année. Et nous pouvons tous en être fiers. Nous avons vu que des jours comme la fête du Roi [la fête nationale néerlandaise, ndlr] n'ont pas aggravé les chiffres. Et c'est de très bon augure. Cela signifie que cette tendance va continuer, peut-être encore plus vite que ce que nous espérons."

Le pilote néerlandais Max Verstappen étant actuellement en tête du Championnat du monde, Lammers espère que les fans viendront nombreux pour le soutenir : "Imaginez si c'est encore le cas lorsque viendra le moment du Grand Prix des Pays-Bas, comme ce serait beau ! La Formule 1 de retour à Zandvoort avec un Néerlandais sur la grille qui gagne régulièrement des courses et mène aussi le classement général. Si vous aviez dit ça à quelqu'un il y a cinq ou six ans, il aurait dit que vous étiez fou !"

partages
commentaires

Voir aussi :

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez
Article précédent

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

Article suivant

Ocon salue le rôle joué par ses nouveaux ingénieurs chez Alpine

Ocon salue le rôle joué par ses nouveaux ingénieurs chez Alpine
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021