Hamilton étonnamment perdu sous la pluie

Lewis Hamilton est bien moins enthousiaste que son coéquipier après les deux premières séances d‘essais libres

Lewis Hamilton est bien moins enthousiaste que son coéquipier après les deux premières séances d‘essais libres. Si le Britannique a bouclé la première séance matinale d’hier en seconde position, l’écart le séparant de son coéquipier Rosberg (0’449s) l’a laissé médusé. Même constat dans l’après-midi : le comportement de la Mercedes, certes performante entre les mains de son coéquipier, ne convient pas au Britannique, qui ne se sent pas à l’aise et concède plus de huit dixièmes.

Ce n’est pas la première fois que Lewis Hamilton manque de confiance en sa machine dans ces conditions, par lesquelles il excelle habituellement. Et c'est sans détours que le Champion du Monde 2008 a décrit ses chances ce weekend dans le cas où les conditions resteraient les mêmes.

Le Britannique affiche un important contraste avec Rosberg, qui pense pouvoir aller chercher les Red Bull.

Si l’on regarde ma carrière, je pouvais vraiment faire la différence sous la pluie, mais dans cette voiture, il n’y a aucun espoir pour moi,” explique Hamilton, accablé. “Je ne sais pas ce qui se passe. Je bataille vraiment avec la cartographie sur la transmission et tout ce genre de choses”.

Hamilton comprend encore moins ce qui lui arrive du fait de la performance de premier plan de Rosberg, leader autoritaire des deux séances.

Clairement, la voiture est assez rapide avec ce que Nico est en mesure de faire ; je dois vraiment travailler dur. Je me bats juste pour rester en piste. C’était la même chose en Australie, et je ne sais plus où, quand il avait plu. Ça a toujours été la même chose”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités