Horner salue la persévérance de Kvyat après son éviction

partages
commentaires
Horner salue la persévérance de Kvyat après son éviction
Par : Benjamin Vinel
Co-auteur: Adam Cooper
30 sept. 2018 à 07:11

En 2019, Daniil Kvyat courra chez Toro Rosso pour la troisième fois de sa carrière, après une année à Maranello en tant que pilote de développement. Directeur de l'écurie sœur Red Bull Racing, Christian Horner évoque ce recrutement pour Motorsport.com.

Christian, que pensez-vous du Daniil Kvyat actuel ? A-t-il gagné en maturité avec une année sur la touche ?

Je pense que c'est une bonne nouvelle pour Daniil. Perdre ce baquet était évidemment un coup dur pour lui il y a 12 mois, mais je pense qu'il a eu l'opportunité de réfléchir loin de la F1. On sent son développement intérieur, il est dans de bien meilleures dispositions mentales, parce qu'il n'avait pas pleinement digéré 2016. Je pense qu'il a fait du très bon travail pour Ferrari, ils ont beaucoup d'estime pour le travail qu'il a accompli, et c'est bien pour lui d'avoir une seconde chance dans la Toro Rosso.

Lire aussi :

Vous l'avez vu à son meilleur niveau lors de ses premiers temps chez Red Bull Racing, avez-vous constaté ses difficultés l'an dernier ?

Le rejet, c'est très difficile à accepter pour n'importe quel pilote. Cela a été très dur pour lui, mais il est resté concentré et a continué à travailler dur. Il est resté déterminé à retrouver un baquet. En 2015, il était très compétitif. Mais la saison 2016 a été bien plus dure pour lui.

Christian Horner, directeur, Red Bull Racing, en conférence de presse

Christian Horner, directeur, Red Bull Racing, en conférence de presse

Photo de: Steven Tee / LAT Images

Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12

Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12

Photo de: Sam Bloxham / LAT Images

C'est un nouveau départ pour lui. Il reste jeune, a toujours soif de victoire, et un peu de temps hors F1 donne l'occasion de réfléchir, de se ressaisir et de se reconstruire. Il reste un pilote très talentueux, il a remporté le championnat GP3 pour moi en 2013 avec Carlos Sainz comme coéquipier [Kvyat et Sainz couraient chez Arden International, écurie fondée par Christian et Garry Horner, ndlr]. Ce sera très intéressant de voir son niveau de performance l'an prochain.

Lire aussi :

Il était difficile d'accepter d'être relégué ; désormais, vous avez sauvé sa carrière. L'approche en est-elle différente ?

Oui. Il a toujours gardé une bonne relation avec Red Bull, il a reconnu que nous lui avions donné cette opportunité, et il a continué à travailler dans l'ombre lors de cette année. Je suis sûr qu'il sera performant l'an prochain.

Il a travaillé avec différentes personnes, a passé des centaines d'heures dans le simulateur [Ferrari], sont-ce des connaissances précieuses qu'il a acquises ?

Il est plus expérimenté, mais il reste très jeune. Il est encore au début de la vingtaine, il prend de l'expérience dans la vie.

Prochain article Formule 1
Wehrlein plus proche de la Formule E que de Toro Rosso ?

Article précédent

Wehrlein plus proche de la Formule E que de Toro Rosso ?

Article suivant

Ecclestone : Chez Ferrari, "c'est trop italien" pour réussir

Ecclestone : Chez Ferrari, "c'est trop italien" pour réussir
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Daniil Kvyat Boutique
Équipes Toro Rosso Boutique
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités