Wehrlein plus proche de la Formule E que de Toro Rosso ?

partages
commentaires
Wehrlein plus proche de la Formule E que de Toro Rosso ?
Par : Benjamin Vinel
30 sept. 2018 à 06:28

Quel avenir pour Pascal Wehrlein ? Plusieurs pistes se présentent, et celle de la Formule E semble être la plus sérieuse.

Pilote de Formule 1 chez Manor en 2016 et chez Sauber en 2017, Pascal Wehrlein était le protégé de Mercedes mais vient de couper les ponts avec la marque à l'étoile. En effet, cette dernière peine déjà à trouver des places dans l'élite pour ses deux autres poulains, Esteban Ocon et George Russell.

Lire aussi :

Désormais libre de tout contrat, Wehrlein est un candidat évident à un baquet Toro Rosso. Daniil Kvyat vient d'être confirmé au sein de la petite Scuderia pour 2019 ; nombreux sont ceux qui convoient le second volant, à commencer par l'actuel titulaire Brendon Hartley.

Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13
Dr Helmut Marko, consultant Red Bull Motorsport

Selon nos informations, Wehrlein a rencontré Helmut Marko, conseiller de Red Bull en sport automobile, la semaine dernière. Lorsque nous lui demandons si le pilote allemand peut être source d'intérêt en l'absence de liens avec Mercedes, Marko indique à Motorsport.com : "C'est une autre histoire désormais, en effet. Nous n'avons pas pris de décision. Il fait partie d'une longue liste."

Cependant, du côté de Christian Horner, directeur de Red Bull Racing, le son de cloche est quelque peu différent. "De ce que je sais, il part en Formule E l'an prochain", confie le Britannique à notre micro.

La rumeur veut en effet que Wehrlein rejoigne le championnat tout électrique au sein de l'écurie Mahindra. Cette dernière alignait en 2017-18 Nick Heidfeld et Felix Rosenqvist, mais l'Allemand de 41 ans a évoqué le souhait de prendre un peu de recul. Quant à lui, Rosenqvist vient de signer en IndyCar, même s'il n'est pas exclu qu'il participe tout de même à plusieurs manches de la saison 2018-19 de Formule E. Nos confrères d'e-racing365 ont d'ailleurs révélé, photo à l'appui, que Wehrlein avait récemment entrepris des essais au volant de la monoplace nouvelle génération de Mahindra, et la piste Formule E ne peut donc être écartée.

Pascal Wehrlein, Mercedes AMG
Nick Heidfeld, Mahindra Racing

Quid de Schumacher et d'Ocon ?

Alors que les rumeurs s'affolent autour d'un Mick Schumacher en grande forme en F3 Europe (cinq victoires en six courses), Helmut Marko a calmé le jeu, indiquant qu'il est "trop tôt" pour le jeune Allemand et qu'il faut attendre de voir "ce qui se passera en Formule 2", où Schumacher devrait courir l'an prochain.

Quant à la possibilité de recruter Esteban Ocon, Marko maintient la position de Red Bull auprès de Sky Sports F1 : "S'il était libre de tous contrats, nous pourrions en discuter. Je dis bien, tous contrats."

Avec Adam Cooper et Christian Nimmervoll

Prochain article Formule 1
Après les qualifs, ils ont dit...

Article précédent

Après les qualifs, ils ont dit...

Article suivant

Horner salue la persévérance de Kvyat après son éviction

Horner salue la persévérance de Kvyat après son éviction
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , Formule E
Pilotes Pascal Wehrlein
Équipes Toro Rosso Boutique , Mahindra Racing
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités